Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Quand des paroissiens ont perdu tout repère…

La décision de l’évêque de Bayonne de décharger de ses fonctions de prêtre Léon Laclau à cause d’un "comportement public et affirmé qui ne coïncidait pas avec ses propres engagements" provoque des remous chez les paroissiens ce qui est malheureusement significatif du relativisme ambiant qui ravage note société et les catholiques en particulier. En clair, Léon Laclau, curé de la paroisse Notre-Dame du Piémont, à Asson, dans les Pyrénées-Atlantiques, vivait ouvertement en concubinage.

Les réactions de (certains) paroissiens montrent à quel point en France les catholiques ont été abandonnés et que l’enseignement même de l’Eglise leur est souvent étranger. Patrick de Plunkett commente cette affaire sur son blog.

La réaction de Mgr Molères, évêque de Bayonne, montre qu’il ne peut y avoir ni tolérance ni exception dans ce domaine.

Philippe Carhon

Partager cet article

7 commentaires

  1. Marquons tous notre soutien à cet évêque qui fait son devoir !

  2. Comme cette histoire fait mal;malheureusement elle semble orchestrée dans le but de remettre en cause le célibat des prêtres:en effet la télévision était déjà sur place mercredi ou jeudi,certainement pas convoquée par l’évêque!Ce qui fait égalemenet très mal, c’est de prendre des enfants en otage, comme ce Kevin qui ne fera pas sa première communion, ou cet enfant à qui le prêtre expliquait que son papa et sa maman s’aimaient aussi…Douloureuse affaire où sont entrainés par une sympathie instinctive des paroissiens déformés par des années de non-instruction religieuse.”A ne plus vivre comme on pense, on finit par penser comme on vit”!
    Prions pour tous ces chrétiens ,pour ce prêtre:Seigneur, prends pitié!
    (Vous avez raison. Dimanche dernier était le dimanche du Bon Pasteur… Il ne s’agit certainement pas d’une coïncidence. Il y a certainement orchestration
    PC)

  3. dans ce genre de situation, le relativisme est partout. Le diocèse de Bayonne n’est certainement pas le seul.

  4. Rappelons que le droit canon suppose un procès si ce prêtre est sanctionné par la destitution, c’est très probablement après un procès. Que s’est-il dit au cours de ce procès : mystère, secret.
    Le droit canon prévoit :
    “Can. 158
    1 La présentation à un office ecclésiastique par celui qui en détient le droit doit être faite à l’autorité à qui il appartient d’accorder l’institution pour cet office, et cela dans les trois mois à compter du moment où la vacance a été connue, sauf autre disposition légitime.”
    “Can. 193
    1 On ne peut être révoqué d’un office conféré pour un temps indéterminé, à moins que ce ne soit pour des causes graves et en respectant la manière de procéder définie par le droit.”
    du site jesusmarie.com
    Il est donc manifeste que toute cette histoire est une manipulation, car il n’est même pas certain que ce soit en raison du concubinage public que le prêtre a été destitué de sa charge et muté en Côte d’Ivoire (selon les journaux), mutation qu’il refuse (toujours selon les journaux). Tout reste secret.
    Il profite de ce secret pour tenter de discréditer l’Eglise.
    Pas beau tout cela, pas très intelligents ceux qui le suivent.

  5. je suis très étonnée d’apprendre que le désordre de la situation “maritale” de ce prêtre durait depuis …plus de 20 ans ! Et pourquoi RIEN n’a été fait depuis ce temps ?
    de jeunes adultes ont grandi auprès de ce prêtre vivant en concubinage notaoire, sans que personne ne s’en émeuve. Cette situation leur semble donc normale, faisant partie de leur vie et aujourd’hui la décision de leur évêque (qui est juste, et conforme à ce que demande l’Eglise) ne peut plus être comprise.
    Les Ecritures nous disent qu’il y a un temps pour tout. Je crois que cette décision arrive bien tard.

  6. Bonjour à tous,
    Faisant parti des parroissiens de cette commune je peux vous garantir qu’il ne s’agit en aucun cas d’une “manipulation” visant à quoi que ce soit.
    Il s’agit simplement de la réaction spontanée de la population des différentes communes couvertes par cette paroisse.
    Pour répondre à Paul, c’est bien en raison de sa vie de couple que le Père Léon a été destitué et que l’évèque a souhaité le muter en Côte d’Ivoire.
    Votre jugement sur l’intelligence de ceux qui le “suivent” me semble tout à fait hors de propos.
    (“Quand des paroissiens ont perdu tout repère” est donc le titre idoine puisqu’il ne s’agirait pas de manipulation…
    Philippe Carhon)

  7. Merci d’avoir attiré l’attention des lecteurs sur cette choquante affaire de l’abbé Laclau (…) Prenons l’exemple de ce malheureux incident du diocèse de Bayonne : si l’évêque recevait quelques dizaines de lettres, ne se sentirait-il pas soutenu dans son indispensable action ?
    Ceci est possible à l’adresse ci-dessous :
    [email protected]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services