Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Quand Madame Rossignol rapproche grossesse et cancer

Quand Madame Rossignol rapproche grossesse et cancer

Madame Rossignol, du groupe Socialiste écologiste et républicain (SER), est au Sénat le fer de lance, toujours amène et souriant bien sûr, pour le soutien à la production d’avortements. On aurait peut-être dû lui confier la production des masques, des tests ou des vaccins anti-covid, histoire de tirer profit de son énergie.

Le 20 janvier, Mme Rossignol était encore rapporteur de la commission des affaires sociales pour soutenir la proposition de loi « visant à renforcer le droit à l’avortement » déjà votée par l’Assemblée nationale et devant d’une part porter le délai d’IVG de 12 à 14 semaines, d’autre part supprimer la clause de conscience des médecins spécifiquement introduite par la loi de 1974. Tous ces éléments ont déjà été exposés sur Le Salon beige.

Si l’allongement de la durée du délai autorisé est immédiatement compréhensible, la suppression de la clause de conscience spécifique paraît parfois faire doublon avec la clause de conscience du médecin. C’est d’ailleurs l’argument continuellement ressassé par les partisans de cette mesure. Rappelons que, bien au contraire, la clause spécifique se différencie par trois points essentiels :

  • Elle est de portée plus générale (« Un médecin n’est jamais tenu de pratiquer une IVG»), car la clause générale du médecin limite le pouvoir d’appréciation du médecin dans deux cas, le cas d’urgence et celui où le médecin manquerait à ses devoirs d’humanité.
  • Elle est de nature législative, et non pas règlementaire comme la clause générale. Sa modification ne dépend donc pas du bon vouloir d’un, mettons au hasard, M.Véran dans le huis-clos de son bureau.
  • Enfin, la clause spécifique s’étend à tous les auxiliaires médicaux.

L’occasion de noter un mensonge supplémentaire de ce gouvernement quand M.Taquet déclare lors du débat à ce propos :

« D’après une enquête de 2019, la clause de conscience spécifique ne pose pas de difficultés ; sa suppression par la proposition de loi aurait donc surtout une portée symbolique ».

D’ailleurs, même le CCNE, qui n’a pas vu d’obstacle à l’allongement de la durée du délai [« En axant sa réflexion sur les principes d’autonomie, de bienfaisance, d’équité et de non malfaisance à l’égard des femmes, le CCNE considère qu’il n’y a pas d’objection éthique à allonger le délai d’accès à l’IVG de deux semaines »], a cependant rappelé, dans son avis du 11 décembre, que

« la pratique d’une IVG ne peut être considérée comme un acte médical ordinaire. Il considère que la clause de conscience spécifique prévue par l’article L. 2212-8 du Code de la santé publique en souligne la singularité et est donc favorable à son maintien pour les médecins et les sages-femmes ».

Revenons à Mme Rossignol. Extraits de son intervention, sans autres commentaires :

« La proposition de loi ne peut suffire ; il faut également faire de l’IVG – et plus généralement de la santé sexuelle et reproductive – une priorité de santé publique… Pour rendre le droit à l’IVG effectif, il faut un pilotage national proactif de notre offre d’IVG. Je compte sur vous, monsieur le ministre… Inspirons-nous de l’Institut national du cancer (INCA) et créons un institut national de la santé sexuelle et reproductive ».

La motion tendant à opposer la question préalable, proposée par LR, ayant été votée par 201 voix contre 142, la proposition de loi n’a pas été adoptée et devrait retourner à l’Assemblée nationale.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Cette « dame » (?) Rossignol.le est un.e genre féminisé proche de l’ADN de Carrier ou de Turreau, elle sied parfaitement à cette époque de conclusion finale des « principes républicains » !

  2. Le rossignol chante au crépuscule. Comme lui, Mme Rossignol annonce la nuit qui s’abat de plus en plus noire sur la pauvre France.
    Mais Notre Dame est l’étoile qui illuminera ces ténèbres.

    • Clofer ce que vous dites est vrai mais si vous avez entendu une fois dans votre vie chanter le « rossignol en amour » une belle nuit de printemps éclairée par la lune, vous ne l’oublierez jamais tant ce chant est beau et grisant. Et vous serez tenté de changer en Dinde le nom de Mme Rossignol.

  3. elle doit être la descendante de Robespierre, elle devrait se rappeler qu’il a fini sous la guillotine

  4. Cette dame est bien la même que la sénatrice du même nom que « Quotidien » avait pris en flagrant délit de jeu en ligne (Ruzzle) en plein débat parlementaire sur le « mariage pour tous »?
    https://www.ozap.com/actu/quand-le-petit-journal-joue-en-ligne-avec-une-senatrice-en-plein-debat-parlementaire-video/446571 (avril 2013)
    https://www.gentside.com/le-petit-journal/le-petit-journal-la-senatrice-laurence-rossignol-joue-pendant-les-debats_art49804.html (avril 2013)

  5. Donc, pour cette dame, le progrès c’est l’assassinat des bébés dans le ventre de leur mère…
    Deux remarques :
    – si ce slogan républicain avait été appliqué par sa mère quand elle l’attendait, elle n’aurait pas pu défendre, et pour cause, une telle monstruosité !…
    Mais elle peut rattraper le coup en appliquant à sa propre personne une autre monstruosité qu’elle défend sûrement : le suicide assisté !
    – Au lieu de créer un « institut national de la santé sexuelle et reproductive », le gouvernement serait mieux inspiré en créant un « institut national de la santé mentale » tout particulièrement chargé de traiter les parlementaires débiles et dangereux, tels cette folle furieuse de Rossignol, oiseau de mauvais augure …

  6. Assassiner son enfant serait donc une mesure de santé publique…
    Les femmes ayant des enfants sont donc en mauvaise santé !

  7. Décidemment, tous ces politiques tirent leur pseudo compétence de ces détraqués qui pensent que la nature n’a plus aucun droit, c’est bien la vision de cette gôche caviar avec tous ses exploits sordides…
    Avez vous déjà vu une vache une jument ou un dauphin aller se faire avorter !!!
    De la tendresse bordel, de l’amour (au) Nom de Dieu !!!

  8. Bonne idée ça, créons un Institut national contre le cancer des sociétés modernes, c’est à dire l’avortement

  9. cette dame est tout simplement issue de la LCR et de la MNEF voir son brillant pedigree sur wikipedia, cela suffit a expliquer ses positions et sa tactique bien apprise pendant des années. le NPA cherche de nouveaux damnés de la terre,et certaines minorités prétendument « persécutées » sont leur nouveau terrain de lutte, la plupart des ouvrier ayant déserté le NPA pour aller au RN

  10. que les chrétiens s’en souviennent en allant voter

  11. La pasionaria de l’avortement a une cervelle d’oiseau…de malheur pour vouloir ainsi trucider toujours plus de bébés à naître. Son regard d’hystérique en manque fait froid dans le dos…

Publier une réponse