Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Quand le principe de laïcité signifie refus de dialogue avec l’Eglise

A Le bâtonnier de Créteil, Me Arnauld Bernard, a écrit aux avocats du département :

"Profitant des liens privilégiés que j'entretiens depuis de nombreuses années avec l'Evêché de Créteil, j'ai demandé à Monseigneur Santier de bien vouloir célébrer, pour le monde judiciaire du département, une messe de rentrée à laquelle je vous propose de participe. L'Evêché nous invitera ensuite à une petite réception, qui pourrait être l'occasion d'échanges informels sur la présence et l'ouverture de l'Eglise au monde judiciaire".

Emoi de plusieurs avocats, plus laïcards que laïcs, qui, plutôt que de décliner l'invitation au nom de leurs convictions, ont préféré crier au scandale :

"On est quand même dans une République. L'Ordre des avocats est soumis au principe de laïcité. On n'a pas à privilégier une religion sur une autre, sachant qu'il y a des avocats de différentes confessions".

En réponse, le bâtonnier a envoyé un 2e courrier dans lequel il présente ses excuses, précisant que c'est "une initiative personnelle qui était bien évidemment ouverte à tout le monde". Dommage pour les idéologues, ils auraient peut-être appris combien est redevable le droit pénal au christianisme.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Le bâtonnier devrait, à l’occasion du prochain Aïd, envoyer une invitation similaire pour un dîner de rupture du jeûne. La comparaison des réactions serait intéressante.

  2. Il me semble que, cette année, la Messe de St-Yves, patron des avocats, n’a pas été célébrée, à ND de Paris.
    Comme elle l’a été en 2008 :
    http://www.catholique-paris.cef.fr/702-Homelie-a-l-occasion-de-la.html

  3. Elle a été célébrée à Nancy, Monsieur le Bâtonnier et Monsieur Germain, Doyen de la Faculté de Droit étaient présents.

  4. Je pense qu’il doit y avoir pas mal d’avocats musulmans, désormais. Cela peut expliquer les réactions.

  5. Bravo à ce bâtonnier courageux qui, pour une initiative sympathique et surtout de bon sens, se retrouve au coeur d’une tempête d’injures, mépris, aggressions verbales de toutes sortes… bon courage.

  6. Monsieur le Bâonnier,
    Toutes mes félicitations pour votre initiative.
    Laissez les loups hurler.
    Avec mes respects.

Publier une réponse