Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Quand l’AFP essaye de faire croire que les pro-vie s’opposent…

Dans une dépêche consacrée au projet de loi sur la réforme de l'hôpital, l'AFP écrit :

" Loi hôpital : une association anti-IVG satisfaite, une autre mécontente

Deux associations anti-IVG, dans deux communiqués distincts, ont exprimé mercredi, sur le projet de loi réformant l'hôpital, l'une sa satisfaction quant à une disposition sur les études médicales et l'autre son mécontentement sur l'autorisation pour les sage-femme de prescription."

Mais il faut lire la dépêche en entier ainsi que les deux communiqués en question pour comprendre que ces deux associations pro-vie s'expriment sur deux points distincts :

Extrait du communiqué de Droit de Naître :

Carte_2009-r "Droit de Naître se réjouit que la Commission des Affaires sociales du Sénat ait rejeté l’apprentissage obligatoire de l’avortement pour le 2ème cycle des études médicales. Cet article violait le "droit à l’ objection de conscience" des étudiants en médecine respectueux de la vie humaine. C’était le dispositif adopté par l’Assemblée nationale sur amendement du député Bérengère Poletti dans le projet de Loi sur la réforme de l’hôpital.

Le "droit à l’objection de conscience" doit être protégé contre le lobby du tout-avortement : vieilli, ridé, essoufflé, celui-ci n’arrive plus à assurer sa relève alors que ses "médecins militants" partent à la retraite."

Extrait du communiqué de l'ADV :

Logoadv "L’Alliance pour les Droits de la Vie alerte sur le métier de sage-femme : alors que, face à l’opposition d’un grand nombre de sages-femmes, le projet de loi sur l’hôpital avait écarté l’idée de leur demander de prescrire et diffuser l’avortement médicamenteux, cette proposition vient de revenir au Sénat, par un amendement voté en catimini et à heure tardive, dans la nuit du 11 au 12 mai, sans débat préalable de la Commission des affaires sociales (…) sur le fond, les pouvoirs publics déplorent le fort taux d’IVG constaté en France : comment justifier qu’au lieu de s’interroger sur les causes de ce phénomène, on veuille augmenter le nombre de prescripteurs de cet acte qui n’a rien d’anodin ; d’autant qu’il est désormais admis que l’administration du RU 486 peut entrainer des séquelles psychologiques importantes pour les femmes (…) 

Pour le docteur Xavier Mirabel, président de l'Alliance pour les Droits de la Vie  : "détourner les sages-femmes de leur mission de préparation, d’accompagnement et de suivi des grossesses au moment où le nombre de professionnels est insuffisant pour couvrir les besoins liés à la démographie est absurde. Pourquoi se débarrasser sur une profession tournée vers l’accueil de la vie d’un sujet de société sur lequel nous sommes en difficulté ? En réalité, si elles ne se mobilisent pas à nouveau contre cette disposition, comme en février dernier, les sages-femmes seront bientôt contraintes de s’orienter vers la pratique de l’IVG et d’abandonner ce qui fait l’essence de leur profession"."

Mais ne boudons pas notre plaisir pour une fois que l'AFP parle des associations pro-vie et relaie leurs communiqués…sans toutefois que cette dépêche ne soit reprise sur internet.

Philippe Carhon

Partager cet article

1 commentaire

  1. Juste pour bien comprendre le fonctionnement pseudo-démocratique de nos institutions :
    l’amendement Poletti, proposant d’étendre aux sages-femmes la prescription de l’IVG médicamenteuse, avait fait l’objet lors de son dépôt en mars d’une mobilisation des sages-femmes auprès des députés telle que l’amendement a été retiré avant le vote.
    Et voilà qu’il ressort de nuit, sans bruit, pour être voté la semaine prochaine au Sénat.
    Il y a les lois qu’on fait revoter sous prétexte que le premier vote avait eu lieu de nuit, il y a celles que, justement, on fait avancer de nuit…
    Entre les deux, gageons qu’il n’y avait pas plus de députés dans l’hémicycle !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services