Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quand la gauche demande à ce que les bénéfices de la primaire soient affectés à une oeuvre caritative

Ce serait effectivement plus facile pour mobiliser l'électorat de gauche pour Alain Juppé. C'est à se tordre de rire :

"Je suis élu à Saint-Denis proche du FDG et je n’ai pas participé à la primaire de la droite et du centre, certains de mes amis l’ont fait pour faire barrage à Sarkozy (…)

On estime que d’ores et déjà 4 millions de votants se sont déplacés, à raison de 2 euros par votant soit 8 millions d’euros ont été récoltés, sans compter les votants du second tour. Si nous sommes à 6 millions de votants sur les deux tours, on atteint la somme de 12 millions d’euros toujours avec 2 euros par votant. Si les dépenses engagées pour la primaire atteignent 8 à 9 millions d’euros, alors on a 3 à 4 millions de bénéfices (…)

Le même député Solère affirme que le surplus serait déposé sur un compte pour financer la campagne du prochain candidat. C’est là qu’est le scandale. La primaire a pour unique objectif de désigner le candidat de la droite et du centre. Les votants à cette primaire ont signé une charte qui à aucun moment ne précise l’usage qui sera fait de l’argent récolté pendant le vote. Je ne pense pas que la majorité des votants se doutaient que les bénéfices seraient aussi importants. La participation a surpris tout le monde. Pour les personnes qui sont allées voter, les 2 euros couvraient le coup de la campagne. Rien de plus. 

Il est évident que les votants, par leurs choix hétéroclites, ne peuvent pas tous accepter de financer par leur contribution, la campagne du futur candidat.

Par ailleurs tous les votants ne sont pas de droite. Pour cette raison uniquement, il est absurde de considérer qu’ils acceptent de financer Alain Juppé ou François Fillon dans leur course à l'Elysée (…) Ce qu’a organisé la Haute autorité des primaires n’est pas une souscription ! Le financement des partis et des campagnes est encadré. S’ils veulent être financés, qu’ils demandent à leurs adhérents ! Ils ne peuvent pas garder le surplus d’argent, celles et ceux qui ont voté ne sont pas tous adhérent-e-s d’un des partis investis dans la primaire (…)

J’ai soumis l’idée de donner cet argent à la Fondation Abbé Pierre. Elle a relayé l’idée. C’est une question de principe, une question d’éthique, mais peut-être est-ce trop demander aux candidats et à la Haute autorité."

Le dilemme de l'électeur de gauche est donc de savoir comment voter Alain Juppé sans financer la campagne de François Fillon…

Et ce monsieur dit n'importe quoi et devrait relire la charte de la primaire article 7.4 :

"4. Dans le cas où la « Haute Autorité » disposerait encore de fonds disponibles après paiement de tous les fournisseurs et prestataires engagés, remboursement des contributions financières de l’ensemble des partis et groupements politiques ayant concouru financièrement à l’organisation de la primaire et couverture des coûts liés à la liquidation de la Haute Autorité, ce solde sera affecté au compte de campagne du candidat désigné à l’issue de la primaire de la droite et du centre en vue de l’élection à la présidence de la République de 2017."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Intéressant comme débat .sauf que c’est de l’argent privé que chacun donne librement , ce qui n’est pas le cas de tout l’argent public dépensé contre notre gré….

  2. Personne ne leur a demandé d’aller voter, on reconnait bien là la gauche pourrie, moisie, etc qui veut toujours s’occuper de l’argent des autres, jamais du sien. Chez nous on dit : “socialiste carmausin tout pour moi, rien pour le voisin” Honte à cette gauche de véritable dictateurs

  3. Si des personnes d’extrême gauche ont participé aux primaires, c’est qu’elles ont signé la charte des valeurs de la droite. Par là, elles reconnaissent avoir menti en signant la charte, alors les leçons de morale à 2€….

  4. Cette demande a été rédigée par un élu de la seine saint Denis. Sachant que c’est le seul département de métropole, en dehors de la region bordelaise à avoir vote Juppé en tête, je ne peux l’empecher de faire un raccourci rapide entre Juppé et ses soutiens aux noms d’origine arabe.

  5. Tous les parjures qui ont signé la charte, alors qu’ils se revendiquent de gauche – vont-ils se dévoiler et se faire rembourser ?

  6. Je n’ai pas le souvenir d’un tel souci “ethique” lors des précédentes primaires du PS.
    Quant à la fondation du défunt abbé Pierre Je crains qu’aujourd’hui elle ne roule que pour l’immigration imposée.

  7. La mauvaise foi est ici évidente. Rappelons que chaque électeur de la primaire de la droite et du centre s’engage par écrit “pour l’alternance”. Ce sont donc les électeurs de gauche venant voter pour Juppé qui mentent délibérément pour manipuler le résultat.
    Dans ses interventions, Juppé passe d’ailleurs sous silence cet engagement pour l’alternance, ne retenant que l’insipide “partage des valeurs républicaines”, en vue d’encourager les électeurs de gauche à voter pour lui.

  8. Avant de dire n’importe quoi il aurait dû lire la charte de la primaire et notamment l’article 7 : “ce solde sera affecté au compte de campagne du candidat désigné à l’issue de la primaire »
    Il faudrait quand même être gonflé de payer pour voter à une primaire et ne pas vouloir ensuite que l’argent serve à la campagne du candidat choisi par cette même primaire.

  9. Il n’y a pas eu de signature physique de cette charte ; uniquement la main tendue pour recevoir les 2 € et financer LR.
    Après avoir voté au premier tour pour l’aile gauche sociale et chrétienne, à savoir JFP, il ne reste plus au second tour que la droite libertaire en raison de l’élimination de JFP par le lamentable vote utile soit-disant catholique.
    Ainsi il n’y a désormais plus aucune raison de soutenir F. Fillon ou Alain Jupé qui ont dans leur programme commun l’acceptation du mariage Taubira et de l’avortement, et qui s’apprêtent une fois de plus à ne rien faire contre le nième prochain projet de Catherine Coutelle, c’est à dire le soit-disant délit d’entrave à l’avortement, après, entre autres, la suppression du délai de réflexion IVG, le remboursement à 100 % des frais annexes IVG, le caractère fondamental du droit à l’IVG, etc.
    Pour les présidentielles, il faudra un Xavier Lemoine, un JC Fromentin, un Bruno Nestor Azérot ou un Joseph Thouvenel ; sinon ce sera le vote blanc.
    N’oublions pas que F. Fillon est le seul UMP à ne pas avoir applaudi le discours historique de Bruno Nestor Azérot ; quant à Alain Jupé,il est hors concours sur le plan sociétal.
    La peste et le choléra ; il ne manque plus que F. Philipot et E. Macron pour constituer un quatuor infernal libéral et libertaire à l’opposé des valeurs chrétiennes.

  10. Quant il s’agit de l’argent des autres, la gauche s’engage dans des discours moralisateurs. La proposition relève du ridicule, car les partis réclameront des subsides, sous prétexte de liberté et de démocratie. Celui qui ne veut pas donner 2 € reste chez lui et ne vote pas. C’est démocratique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]