Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Quand il veut défendre ses convictions, Bruno Le Maire choisit l’abstention

Pour démontrer au JDD qu'il a davantage de convictions que Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire brandit un grand moment de bravoure : son refus en juin 2015, sous les huées des militants de Sens commun, de réécrire la loi Taubira :

"La vraie violence surgit quand on menace votre intégrité physique. J’ai connu des moments durs, comme ministre de l’Agriculture, aux salons de l’élevage de Rennes et de Cournon-d’Auvergne. Mais, lors de ce meeting, j’ai ressenti de la fierté quand j’ai été hué pour mes convictions : oui, je crois au mariage homosexuel; oui, je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel. Il faut avoir conscience que nos combats dépassent notre personne. Je reste impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule et faire taire quelques sifflets. Je suis reconnaissant aux gens qui m’ont hué car cela m’a permis d’éprouver mes convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même."

Deux mois plus tôt dans l'hémicycle, Bruno Le Maire a donc défendu ses convictions… en s'abstenant lors du vote de la loi Taubira. Peut-être était-il encore ému de cet autre "moment fort où l'on coïncide avec soi-même", à savoir le meeting de Sens commun de novembre 2014, où il affirmait l'inverse :

"Je n'ai qu'une parole et je tiens promesse. Le combat que je veux livrer (…), c'est le combat contre le droit à l'enfant et pour le respect des intérêts des enfants dans la famille française. Voilà pourquoi j'ai demandé et je propose une réécriture de la loi Taubira."

Laissons lui la conclusion : "Je reste impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule". Ajoutons : avec ceux qui laissent s'exercer une violence bien pire que quelques huées ; celle qui dénature le mariage, cellule de base de la société ; celle qui impose un changement de civilisation en divisant l'humanité entre homosexuels et hétérosexuels alors que ce sont les différences et la complémentarité entre l'homme et la femme qui la rendent féconde ; celle qui enlève délibérément à des enfants leur père ou leur mère.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. encore un pour qui il ne faut pas voter ; pitoyable.

  2. “oui, je crois au mariage homosexuel; oui, je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel.”
    Et dire qu’il est marié! Avec un pareil contre-sens sur le mariage, qu’il semble réduire à l’amour… Comme il semble aussi confondre son épouse avec une assistante parlementaire (“sa femme a été l’une de ses assistantes parlementaires de 2007 à 2013” selon wikipedia).

  3. Je ne vois pas où est le problème:
    “Je reste impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule”.
    Cette déclaration est très claire et profondément sincère: Bruno Lemaire n’a simplement ni idées ni convictions.
    Il s’affirme en cela homme politique de dimension nationale!
    Rappelons nous Edgar Faure à qui d’aucuns reprochaient ses voltes-faces:
    “Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent”.
    Imparable n’est-il pas?

  4. Mes convictions et mes choix valent bien ceux de Bruno Lemaire ou de n’importe quel autre politichien républicain socialiste.
    On peut bien me traiter « d’ancien régime », je m’en fiche je suis monarchiste et la république ne peut pas m’empêcher de l’être.
    Cela étant dit, le mariage a-t-il pour fonction de reconnaître un amour ? Non. Personnellement je n’ai eu besoin de personne pour déclarer ma flamme, ni pour le faire savoir à la famille et aux amis. Quant aux problème financiers, nous avions décidé que tout bien serait en copropriété et je n’avais nul besoin de me marier pour cela. D’ailleurs le batave servile ne s’est pas marié non plus.
    La vraie fonction du mariage et sa seule raison d’être est de donner une sécurité et une filiation aux enfants. Et là, question filiation je pense qu’il n’y en qu’une qui soit vraie, authentique, non mensongère. Nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme, et avons été portés par une femme. Tout enfant a le droit imprescriptible de connaître ses géniteurs, d’être aimé et élevé par eux. Tout le reste es égoïsme ou lâcheté.

  5. Un catholique bon teint, ce Bruno Le Maire, qui plaira sans aucun doute à nos prélats et à la bourgeoisie catholique de l’Ouest parisien, qui lit le Figaro, scrute les cours de la bourse et vote à “droite”.

  6. Je viens de lui écrire un mail pour lui préciser :
    – qu’il confond amour et sexe;
    -qu’on ne peut parler de même valeur pour deux comportement sexuels;
    -qu’il ferait bien d’en discuter avec un philosophe;
    -qu’un homme politique n’a pas à s’occuper des comportements sexuels, sauf des comportements portant atteinte à la personne humaine (viol,pédophilie, etc.);
    -qu’un homme politique doit favoriser toujours la famille composée d’un père et d’une mère;
    -que du fait de ces paroles, je ne pourrai jamais voter pour lui.
    Signé un citoyen de droite.
    Si chacun en faisait autant.

  7. Lemaire ? Encore un roseau peint en fer, comme Chirac, mais en plus puritain d’apparence…
    Les puritains… on voit ce qu’est devenue leur descendance ! des “églises” homo-compatibles…

  8. Je préfère de loin un type aux convictions molles à un sataniste convaincu, promoteur de la culture de mort, de la dénaturation du mariage, de la destruction de la famille, de l’esclavage des femmes et du trafic d’enfants.
    Ce Lemaire, qui avoue “croire” à toutes les idéologies anti-chrétiennes et qui les professe avec impudence, n’est donc qu’un cynique apostat, un fossoyeur qui s’acharne à mettre la France, en tant que fille aînée de l’Église, à mort.
    Les “frères” n’ont même plus besoin du concours des djihadistes pour déchristianiser le pays : l’UMPS s’y adonne avec fanatisme.

  9. Un seul mot pour désigner ce politicaillon : pitoyable.
    Bruno Le Mer ou l’absence de quelque conviction que ce soit, en dehors de toutes les portes ouvertes plus immondes les unes que les autres.

  10. Ces huées sont aussi des voix d’électeurs.

  11. Le Maire : sorte de Rastignac politicien au petit pied, dont le discours ne vise à défendre aucune conviction affirmée, seulement à atteindre une efficacité électorale maximum … Il développe une variété de sarkozysme destinée aux bobos invertis, l’original étant réservé aux gogos pervertis …

  12. Lemaire est sociétalement un homme de gauche. Mais il l’assume et montre sur ce sujet davantage de convictions que l’invertébré qui, prêt à tout pour regoûter à l’ivresse du pouvoir, ose déclarer devant sens commun que dire qu’il abrogera la loi sur le mariage pour tous ne coûte pas cher.

  13. Le Maire c’est du Hollande, aucune odeur, aucune saveur, aucun relief.

  14. Pauvre Bruno Le Maire ! Il est tellement obsédé par l’image qu’il doit donner à ses futurs électeurs potentiels qu’il s’inscrit dans une stratégie bien maladroite du “ni-ni”, qui au demeurant ne trompe personne. A part ratisser le plus large possible, on ne voit pas très bien où il veut en venir. Ces politiciens calculateurs et uniquement préoccupés de leur carrière personnelle me donnent la nausée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services