Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quand François Fillon négocie discrètement avec… François Bayrou

Francois-bayrou-et-francois-fillon-en-septembre-2016-a-parisC'était fin janvier 2017 certainement pas pour "droitiser" son programme présidentiel :

"François Fillon n'a pas apprécié les virulentes critiques de François Bayrou à son égard. Le mercredi 8 février, sur France 2 (…)

Dans les heures qui suivent, François Fillon lâche devant des visiteurs: "Bayrou était dans mon bureau il y a quinze jours pour un accord électoral!" Réponse de François Bayrou: "Oui, nous nous sommes vus, mais ce n'était pas dans son bureau." Le centriste précise que le tête-à-tête a eu lieu "dans un cadre privé, deux heures avant les révélations du Canard Enchaîné" sur l'affaire Pénélope, soit le 24 janvier, veille de la parution du journal. "Nous avons constaté nos désaccords, aucune négociation n'était envisageable, il est faux de prétendre le contraire", affirme Bayrou." 

2044754_bayrou-juge-le-programme-de-fillon-dangereux-web-tete-0211519107357Mais c'était aussi en décembre 2016, juste après les primaires :

"Selon un témoignage recueilli par le Figaro, la première rencontre de fond entre François Bayrou et François Fillon a eu lieu mercredi 7 décembre dans la matinée. Les entourages des deux hommes se refusaient à confirmer cette information. Le président du MoDem, qui s’est prononcé en faveur d’une alternance en 2017, attend cependant de voir si le candidat des Républicains est prêt à infléchir sa ligne sur plusieurs sujets"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bonjour, pourquoi intituler votre article ainsi, avec un sous entendu racoleur, procédé qu’utilisent les médias de désinformation que vous désavouez, alors que le développement indique clairement les divergences d’opinions et un accord impossible ?!? Décevant…

  2. Bayrou, typologie même de l’inutilité politicienne. C’est la grenouille qui voulait devenir boeuf, dont le seuil de compétence ne dépasse pas la gestion des déchets d’une municipalité.

  3. Il ne sert à rien pour François Fillon de faire campagne à droite. Son principal adversaire est Macron et Fillon se doit de ramener les centristes dans son giron. Les électeurs de la “vraie droite” et qui voteront Lepen ne posent pas de problème : Le principal objectif est de se qualifier pour le second tour avec un FN qui y sera probablement et qui perdra inévitablement.

  4. La France dans tout çà, où est-elle ?

  5. Sans vouloir être incorrect vis à vis de Saint François, on ne peut pas dire que ce prénom nous porte chance par les temps qui courent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services