Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Quand France Inter se pose la question de la légalité de la pédophilie

Il faut le lire pour le croire :

ASi l'adulte est un prêtre, c'est forcément un viol. Si c'est un immigré, nos médias vont trouver des circonstances atténuantes. Le Parisien a d'ailleurs renommé le violeur (28 ans) de la fillette de 11 ans "Antoine". Et ainsi :

"Pour l’avocat d’Antoine, Me Marc Goudarzian, « il faut distinguer la morale de l’infraction ». Son client affirme qu’il ne connaissait pas l’âge de la victime. « Mon client lui a demandé son âge, elle a haussé les épaules, il pensait qu’elle avait au moins plus de 15 ans », insiste-t-il. L’avocate de Justine, en revanche, affirme que la jeune fille avait sorti son carnet de correspondance pour lui montrer son âge. Pour Me Marc Goudarzian, le débat devra davantage tourner autour de la maturité physique et psychologique de la jeune fille. « Deux personnes ont eu un rapport sexuel, malheureusement sans connaissance de cause de la part de mon client ». En attendant le jugement, Antoine est laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction de s’approcher de la jeune fille."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

30 commentaires

  1. Libé va pouvoir faire reparaître ses articles d’apologie de la pédophilie des années ’70.
    En attendant une apologie de l’inceste.

  2. Voir appeler “jeune fille” une pauvre petite fille de onze ans me fait bondir. Non, à onze ans, on n’est pas une jeune fille, dans la moitié des cas on n’est même pas encore vraiment une pré-adolescente, on joue encore aux Playmobil (ou on cherche des jeux de veillée pour sa sizaine de louvettes). Non, on ne choisit pas de se faire arracher son innocence, en tout cas pas par un Antoine (Mohammmed ou Abd-el-Kader pour les intimes, sa famille et ses amis)de 35 ans. Si malheureusement il existe de nos jours des petites filles dépravées qui font volontairement des expériences de cet ordre, elles les font avec un camarade de douze ans…

  3. Ce qui paraît extraordinaire dans cette histoire, c’est que le Parquet, l’avocat de la défense et les journaleux ont l’air de présupposer qu’une jeune fille de 11 ans pourrait être consentante pour un rapport sexuel avec un parfait inconnu !, rencontré sur l’instant !, beaucoup plus âgé qu’elle !!!
    Tous ces gens semblent prendre les jeunes filles pour des p…. ou des objets sexuels consentants, à première demande et à volonté des hommes !
    Une curieuse façon de respecter les filles !!!!!!!

  4. Comment voulez vous après cela accorder la moindre confiance à ces “juges” pour protéger le plus faible? Pour les journalistes il y a déjà longtemps que plus personne ne leur fait credit.

  5. A 11 ans, on n’est pas encore une jeune fille! C’est un mensonge, y compris sur le plan physiologique.
    C’est ce moquer du monde que d’affirmer cette énormité… la plupart, ne sont formées que vers 13/14 ans.
    Je les vois venir avec leurs gros sabots, si je puis dire, “ils” veulent nous imposer de nouvelles normes : le droit sexuel pour les enfants.
    Ce qui veut dire, derrière tout ce verbiage : autorisation légale de la pédophilie et autres… pourquoi pas l’inceste, cela ne m’étonnerait pas?!
    Pour reprendre les termes de ma grand-mère qui est morte depuis un certain temps :
    – “les hommes sont égoïstes et ne pensent qu’à çà!”
    Maintenant, je dirai que certains hommes de pouvoir ne pensent qu’à copuler et à pervertir les enfants…
    Sauvons l’innocence des enfants!
    C’est du bon sens. Il faut dire NON et dégager tous ces malfaisants ; c’est notre devoir d’adultes responsables et respectueux de la vraie vie.
    Sinon, les générations futures pourraient nous demander des comptes… Pour ce qui me concerne c’est NON.
    Résistance!

  6. La justice en France est méprisable, elle est perverse, malfaisante, infâme.

  7. Matthieu 18.6…

  8. Quoi de plus normal dans notre république: un migrant mineur de 35 ans a eu des rapports sexuels avec une femme de 11 ans ?

  9. Ne peut on pas obliger à comparaître cette radio au tribunal pour apologie de la pédophilie ? C est Sodome et Gomorhe à grande échelle ! Ces gens sont tordus , dévoyés , malades , quoi ! Ce n est même plus une civilisation , nous revenons à un etat sauvage , à une violence inouïe contre-nature ” digne” du prince de ce monde . On recule de plusieurs Millers d années ; je regrette l âge d or , celui qu on nommait le moyen-âge oû on a eu la plus grande êlêvation d esprit de tous les temps .

  10. Maelys ,un réseau derrière ce drame?
    Les pièces du dossier viennent de partir en fumée. Depuis des semaines, aucune avancée. Très troublant tout ça.
    Les victimes du monstre Dutroux étaient enfermées, les enquêteurs faisaient du surplace…..

  11. Scandale à venir : le droit sexuels des enfants !
    Conférence de Marion Sigaut :
    https://www.youtube.com/watch?v=96llhCurDss

  12. Ah, on va bientôt pouvoir pratiquer la zoophilie, en attendant la nécrophilie ! Vive le progrès et la modernité !
    Nous allons payer (nos pauvres mômes le payent déjà) notre coupable lâcheté de laisser perpétrer de tels actes…
    Alors, que proposez-vous ? me direz-vous… Je ne peux pas hélas le dire ici, car la modération demandée par le SB rend impossible l’apparition de mon commentaire !
    J’ai deux enfants (garçon 10 et fille 8), et pour les protéger, je suis près à aller très loin…
    Cet avocaillon de mes f… ne devrait plus pouvoir exercer (oui, je sais, un avocat défend les intérêts de son client) ; quand au “prévenu”, on devrait lui proposer soit le retour définitif au pays, soit un comprimé contre le mal de tête… Un comprimé spécial des Laboratoires de Tulle ou de St Etienne…

  13. Pour ma part, père de 5 enfants, j’ai deux filles pas encore réglées de 14 et 12 ans.
    Au programme pour cette année : cours de self-défense tous les samedi matin organisés par la Police (nous n’habitons pas en France) ceci en plus du scoutisme (guides FSE). Et quand elles auront 16-18 ans, initiation au armes réglementaires en stand de tir pendant un trimestre. On vit une époque formidable !

  14. Mahomet , le premier d’entre les migrants, avait pour femme une fillette de 9 ans…
    Ca embête beaucoup les Juges de Macron….

  15. Que font les féministes ????
    C’est curieux qu’on ne les entendent pas à ce sujet ?

  16. L’application de la loi dite de Lynch va devenir une nécessité et pas seulement contre les violeurs mais aussi contre leurs soutiens.

  17. N’oublions pas que des millions de fidèles qualifient de grand prophète un homme qui a “épousé” (“mariage” – ou viol, c’est selon – consommé à 9 ans) une petite fille de 6 ans.
    sur wikipedia :
    Selon les sources religieuses sunnites du corpus du Hadith, Aïcha avait 6 ou 7 ans quand elle s’est mariée à Mahomet et le mariage ne fut pas consommé avant qu’elle n’atteigne la puberté à l’âge de 9 ou 10 ans.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%AFcha
    Dans ces conditions, l’islam propage-t-il ouvertement la pédophilie ?

  18. Il suffit pourtant de lire l’article pour constater :
    a) Que le journaliste de France Inter prend la peine d’expliquer la loi et d’expliquer comment une telle procédure peut se produire, ce que vous ne faites pas ;
    b) Que France Inter ne prend nullement position en faveur de la pédophilie, ni dans ce cas particulier ni en général ; ce serait même, plutôt, le contraire.
    Mais je crains que vous ne sachiez pas faire la différence entre le militantisme, qui est votre registre, et l’information, qui est le registre de l’article que vous dénoncez. Vous vous focalisez sur un titre, et vous l’exploitez avec mauvaise foi pour lui faire dire ce qu’il ne dit pas. A trop vouloir prouver, on dessert sa cause.

  19. Il croyait qu’elle en avait 15 (ans). Parce que à 15 ans elle est majeure ? Aux USA ils ne sont pas tendres avec ces pédophiles ravagés de cerveau, et ils ont bien raison.

  20. Et donc, Antoine…
    Donc.

  21. Deux éléments vont à l’encontre de la ligne défendue par le pseudo Botul.
    1) Le fait pour France Info de mettre un point d’interrogation en fin d’intitulé laisse entendre que la question fait débat, ce que réfute toute personne normalement constituée s’agissant d’un enfant de 11 ans.
    Les termes ne sont pas innocents, France Info parlant de “mineur” (acception juridique en effet, mais qui a pour effet d’écarter l’extrême jeunesse de la victime) quand Le Parisien parle de “fillette”.
    2) L’article de France Info omet de mentionner un ressort psychologique essentiel chez un enfant devant pareille situation, l’effet de sidération. L’avocat de l’auteur prétend que la fillette ne s’est pas rebiffée, celui de la victime qu’elle a montré son carnet de correspondance.
    Un enfant de 11 ans (et même de 13) est tellement liquéfié par la peur qu’il ne peut même pas réagir.
    L’article que vous présentez comme explicatif manque singulièrement d’informations, ce qui, semble-t-il, devait être sa principale qualité.
    Bien sûr, passer en correctionnelle plutôt qu’aux assises permettra un jugement plus rapide et bien plus clément pour l’auteur, ainsi que le désengorgement des tribunaux, puisque telle est l’information délivrée.
    Il n’y a pas que le titre qui pêche dans cet article, loin de là.

  22. Ils ne font qu’appliquer la directive des droits sexuels pour l’Europe de l’OMS. Voir la vidéo du pédopsychiatre le professeur Berger
    https://youtu.be/FiSipSQ0qpI
    Et son historique fort bien fait. https://proscontreeducsex.files.wordpress.com/2017/07/histoire-de-limposture-des-droits-sexuels-et-de-leducation-c3a0-la-sexualitc3a9.pdf
    Voilà ce qui est en train d’arriver… il faut se réveiller dès maintenant et sauver nos enfants.

  23. La promotion de la dépravation comme pseudo promotion de l’émancipation…
    La course à l’abîme s’accélère.

  24. On peut être outré par ces faits et faire l effort de relire la loi: pour qu il y ait viol il faut contrainte/surprise. C est un problème de definition de la loi, pas un problème de juges. Cependant l ordure qui a fait cela savait à quoi s en tenir puisqu il a menacé sa victime de ternir sa réputation dans la “cité “. Comme quoi ce monsieur distingue le bien et du mal contrairement aux fêlés de la radio financée par nos impôts. En tout cas au Parisien, on n aime pas les Antoine pour leur coller de tels faits.

  25. une collusion de plus entre les”progressistes” et l’islam, insidieusement, comme toujours :
    droit de la sexualité des enfants pour soixanthuitards attardés et droit de cuissage anti-mécréants

  26. Oui, très juste cette expression, Incongru!
    Il y a en effet une collusion d’intérêts entre “les progressistes” et l’islam ; c’est de plus en plus évident…
    En vérité, ils sont d’accord pour nous “virer” de chez nous.
    Comment ne pas le voir maintenant?!

  27. Mauvais procès fait ici à France Inter. Entièrement d’accord avec la lecture de “Botul” (que le pseudo “Machin” n’a manifestement pas comprise), la seule possible du reste si l’on lit l’article avec probité.
    Le titre reçoit ici une interprétation tendancieuse : le fait est qu’un rapport sexuel avec un enfant ne reçoit pas automatiquement la qualification juridique de viol (c’est le cas dans l’affaire évoquée), l’auteur de l’article se fait simplement l’écho des voix qui voudraient, précisément, que cette qualification devienne automatique.

  28. D’accord avec Botul et Thibaud.
    Facile des faire un titre sensationnel en reprenant une phrase sortie du contexte. Cette question du viol, ce n’est pas France Inter qui se la pose, mais la Justice, en raison de la formulation de la loi. S’il faut blâmer quelqu’un, ce n’est pas le journaliste mais le législateur.
    Par ailleurs dans ce débat juridique, la question n’est pas “violeur ou innocent”, mais “viol ou atteinte sexuelle”, il ne s’agit donc pas de légaliser la pédophilie.
    Le SB ferait bien de lire les articles dont il met le lien avant d’en faire un titre racoleur. Si je n’avais pas lu ailleurs un article sur le sujet, je me serais laisser prendre moi aussi.
    On peut certes critiquer F-Inter (que je n’écoute plus), mais ce n’est pas une raison pour écrire n’importe quoi. Ce n’est pas de la ré-information, mais de la désinformation.
    Il ne faudra pas s’étonner si F-Inter vous colle un procès pour diffamation.
    Il y a assez de sujets réels et sérieux (comme la “PMA pour toutes”) pour ne pas s’égarer en polémiques stupides.
    [Polémique stupide… merci pour la fillette de 11 ans.
    Quant à France Inter, on l’a connu moins précautionneux quand il s’agit de prêtre…
    MJ]

  29. à MJ
    Quand je parle de polémique stupide, je ne parle évidemment pas de la question de fond, le viol de cette fille, mais du mauvais procès fait à France Inter, qui ne fait que relater un questionnement juridique lié à la définition officielle du viol. Ce n’est pas de ma faute si le SB s’éloigne du fond du sujet pour s’en prendre à FI, c’est la que je trouve qu’il y a polémique stupide. D’ailleurs FI ne pose pas la question de la légalité de la pédophilie (contrairement à ce que dit le titre de votre article), le débat ici n’est pas légal/illégal, mais viol ou atteinte sexuelle, ce qui est passible de 5 ans de prison comme la radio le rappelle, on est donc bien loin de la légalisation.
    Je vous accorde que F Inter n’est pas toujours très objectif, et est plus indulgent avec Polanski qu’avec un prêtre ayant commis les mêmes actes. Mais la partialité de F Inter ne doit pas être une excuse pour tomber dans les mêmes travers. Le fait que les médias se servent de la pédophilie pour “bouffer du curé” n’est pas une raison pour “bouffer du journaliste” sous couvert de la défense des enfants.
    Le SB aurait pu relater cette affaire en titrant sur le problème juridique, et non sur son traitement médiatique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services