Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Quand Colette Capdevielle était dérangée par les personnes homosexuelles

Dans Le Monde (article papier), le journaliste Eric Nunès revient sur l'objection de conscience du maire d'Arcangues et écrit :

C"En réponse au maire, Les Bascos,
une association de lesbiennes et gays du Pays basque, alerte Colette
Capdevielle, députée socialiste des Pyrénées-Atlantiques, qui saisit la
préfecture et le ministère de la justice
. M. Colo est rappelé à l'ordre
par la sous-préfecture de Bayonne, pointé du doigt par les
parlementaires du département
.

Averti,
début juin, par le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, des lourdes
sanctions qu'il encourt (une révocation accompagnée d'un an
d'inéligibilité ainsi que trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros
d'amende), le bouillant maire d'Arcangues voit autour de lui se former
un cordon sanitaire. […]

"Jean-Michel Colo s'est fait complètement dépasser par cette histoire", analyse
Mme Capdevielle
. Le maire s'est cru sur une île isolée de la République
: Arcangues, qui continue de vivre bercée par la voix de Luis Mariano.
Ce dernier avait choisi ce joli village pour y terminer sa vie. "Mais les mentalités changent et pas forcément vers plus de tolérance.
Lorsque, il y a quelques décennies, Mariano déambulait dans les rues
avec Patchi Lacan, son "frère de coeur", cela ne dérangeait personne",
 explique l'élue socialiste."

Personne ? Cela dérangeait déjà Mme Capdevielle. Cette élue, qui a écopé il y a quelques années de 48 h de garde à vue pour blanchiment caractérisé
suite à une perquisition de la brigade financière, n'hésitait pas à traiter un ancien bâtonnier de Bayonne, aux pendchants homosexuels, de "vieille chtarbouse" lorsqu'il était absent. Et Colette Capdevielle disait très souvent en parlant des personnes homosexuelles : "je ne les supporte pas".

Partager cet article

10 commentaires

  1. Trouvera-t-on un (ou une) député PS qui n’ait pas eu affaire avec la justice?

  2. Et moi, lors d’une pause repas à l’école où je travaillais comme assistante de directeur d’école, j’ai été frappée il y a environ trois ans de toutes les moqueries dont mes collègues professeurs des écoles affublaient les homosexuels. J’ai été la seule à rester digne et à ne pas me moquer d’eux.
    Et c’est ce genre de personnes qui aujourd’hui viennent nous donner des leçons de morale et nous traiter d'”homophobes” !

  3. Voila encore une belle caricature de politique et encore un PS !
    Comment font ils au PS pour recruter des gens aussi légers et inconsistants !
    C’est ty pas possible, ils sont maraboutés ou bien ils sont stupides !
    Sans doute les deux avec la taubira des guyanes !

  4. Maître Capdevielle s’est toujours distinguée au barreau de Bayonne par sa défense du voleur et du sans-papiers. Elle n’a toujours pas compris que son élection n’est dûe q’à un facteur conjecturel. En 2017, et peut-être avant, les habitants du 64 remédieront à ce fâcheux état de fait.
    PS : si j’ose dire ! La personne mentionnée par Me Capdevielle est peut-être toujours vivante ? Que dira-t-elle des affirmations de cette maîtresse du barreau ???

  5. L’inconsistance et la versatilité ne sont malheureusement pas l’apanage du PS, ce sont des “qualités” très largement partagées à l’UMP, et nous nous en apercevons de plus en plus.
    Quelle va être la nouvelle classe politique capable de regarder un peu plus le bien commun? Il faut que les municipales soient le début d’une vraie remise en question, “du balai” disait Civitas en marchant le 26 mai. Ce n’était pas un mauvais slogan même s’il était expéditif!

  6. Le titre de l’article n’est pas fameux : tant qu’on n’a pas lu le contenu, on peut penser que cette dame était harcelée par les LGBT

  7. Certains doivent avoir la mémoire plus que courte !
    Heureusement qu’il y a des internautes qui ne les ont pas et savent faire des recherches, merci à eux !
    S propos de cette élue ne sont trop anciens, ne peut-elle pas encore être poursuivie ?

  8. Colo n’a pas abdiqué
    Son Conseil municipal non plus
    Nous non plus.
    C’est Verdun.

  9. Si la clause d’objection de conscience n’est pas retenue, ce sera le signe que plus aucum principe subsidiaire ne compte pour la république, et que nous ne sommes plus en démocratie participative. Dans ce cas la constitution prévoit me semble-t-il que l’insurrection est le plus sacré des devoirs. L’intelligence oblige dans ce cas a poser une seule question: “Comment!”

  10. Méfions- nous d’un piège assez visible qui consiste à nous nuire par toutes sortes de moyens, avortements, euthanasie,écoles pourries, immigration forcée, mariage tantousien, gay pride etc…il ne faut pas répondre en détail, c’est notre faiblesse, mais attaquer le tout comme on vide une immense poubelle pleine de détritus puant à se boucher le nez.
    C’est globalement que les agités du bocal doivent être chassés, jugés, condamnés, poursuivis partout sans relâche, jusqu’à leur chute complète et irréversible.
    Dieu aidant, les hommes guerroieront et Il nous donnera la victoire. St Pie X nous l’a annoncée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]