Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Quand Alain Juppé votait pour un candidat d’extrême gauche

Le maire de Bordeaux raconte avoir donné sa voix à Alain Krivine, candidat de la Ligue communiste révolutionnaire, lors de la présidentielle de 1969 car Georges Pompidou "manquait de punch".

Il y avait pourtant d'autres candidats que ces 2 là : Alain Poher, Jacques Duclos (PCF), Gaston Defferre (SFIO), Michel Rocard (PSU),  Louis Ducatel (radical-socialiste indépendant).

Partager cet article

10 commentaires

  1. Il ratisse large pour se faire aimer de tous sans autre programme que celui-là. S’il continue, il risque de se faire aimer de personne.

  2. Rien d’étonnant venant de ce sinistre personnage.
    Encore des gogos à droite qui votent pour lui ?

  3. Je pense que Juppé est devenu complètement cinglé, disons pour un homme de droite. Je comprends mieux maintenant ses inepties quand je sais qu’il a voté Krivine en 1969. C’est le « Je voterai pour le plus bête » de Clémenceau.
    Inutile qu’il se cache derrière le manque de puntch de Pompidou. Je n’avais guère l’âge de voter en 1969, mais j’aimais énormément Alain Poher, et j’ai été extrêmement déçue que ce soit Pompidou qui gagne la présidentielle, que je ne pouvais pas voir en peinture, mais Pompidou est arrivé au pouvoir grâce à l’argent de la banque Rothschild, ce que je sais de source sûre.

  4. tiens tiens, le gâtisme a cela de bon que les jeunes années reviennent en force, alors tout s’explique

  5. Rien ne m’étonne de la part de se sinistre individu qui a en plus le culot de vouloir se présenter aux primaires de droite soutenu en cela par François Bayrou .ll faut relayer cette information afin de le mettre définitivement hors de nuire

  6. Sincèrement, entre nous, ça vous étonne ?
    C’est la pire planche pourrie du radeau politique actuel.

  7. Le vote troskiste n’ est pas anodin.
    Juppé le sait , pour ne pas l’assumer et dissimuler son choix sous le prétexte que Pompidou  » manquait de punch « .
    La  » droite républicaine  » dirigée par Chirac, ancien vendeur du journal  » humanité » et Juppé ancien troskiste……

  8. Le vieux JUPPÉ, Monsieur mosquées, a toujours commis des bourdes au long de sa carrière. En plus, il aime les rappeler : les Jupettes, l’abandon de Thomson pour 1 franc symbolique, les affaires, l’exil, … et maintenant le vote extrême gauche LCR.
    Décidément, lui et Sarkozy forment un sacré duo à l’UMP(S).

  9. Il y a des erreurs de jeunesse, mais ce qui est suspect ici, c’est que Juppé le raconte maintenant, justement maintenant qu’il fait tout pour plaire à la gauche voire l’extrême gauche… Tous les délires de la gauche, il les approuve parce qu’il espère bien que les socialistes et autres gauchos voteront pour lui lors du choix du candidat UMP!

  10. POUR LA MEMOIRE COLLECTIVE
    FAITES-LE SAVOIR !
    Accepter que, faute de contrôles, certains organismes publics distribuent des allocations à des chefs de famille polygames. Il y a un pas à ne point franchir-
    Ce n’est plus de l’intégration , c’est un risque de dissolution du contrat social qui nous lie.
    Alain Juppé en 1989 ( en tant que Secrétaire Général du RPR ).

Publier une réponse