Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pub Gleeden : jamais eu autant de plaintes

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Securedownload-7

Partager cet article

11 commentaires

  1. Ce qu’il faut souligner surtout, c’est que, encore une fois, M. de Mazières trouve une bonne raison pour ne pas avoir soutenu les familles! Si Versailles Familles Avenir ne s’était pas remué, les affiches seraient encore à Versailles. Merci à Fabien Bouglé d’avoir assumé ses responsabilités d’élu pro-famille.

  2. M. de Mazières, à Versailles, chaque fois qu’il s’abstient d’intervenir en faveur de la famille (se trompe de bouton à l’Assemblée le jour symbolique du vote du premier article de la loi scélérate dite “Taubira”, ne vote pas contre la banalisation de l’avortement, laisse passer à une voix près l’enterrement l’universalité des allocations familiales, ici encore ne fait rien contre une publicité incitant à l’adultère…), chaque fois qu’il s’abstient de se prononcer pour la famille, donc, me fait penser à cette maxime que je ne cesse de répéter à mes enfants:
    Celui qui ne veut pas faire trouve des excuses, celui qui veut faire trouve des moyens.

  3. Aucun élu de gauche dans les intervenants contre cette publicité ??? C’est curieux, non ???

  4. Ci-dessous, le courriel que je viens d’adresser au Maire de Sèvres. Je pense qu’il convient de conforter les élus lorsqu’il font du “bon boulot”.
    14/02/2015
    A l’Attention de M. Grégoire de La Roncière, Maire de Sèvres (‘[email protected]’)
    Monsieur le Maire,
    Soyez remercié pour votre initiative à propos de la publicité tendancieuse de GLEEDEN. Contrairement à votre « confrère » de Versailles, vous ne vous êtes pas fait des « nœuds dans le cerveau » pour savoir s’il était opportun ou non de « laisser faire ». Mieux vaut se faire « taxer » de pudibond que de passer pour « large d’esprit », alors que, lorsqu’il s’agit de certains principe, s’abstenir devient tout simplement de la lâcheté. Sans doute va-t-on vous ressortir la « liberté d’expression » dont on veut oublier qu’elle n’est pas sans limite.
    J’ai entendu, comme beaucoup, à propos de l’affaire Charlie Hebdo, que l’on n’était pas obligé d’acheter…Dans l’affaire de cette publicité sur les bus, certains iront peut-être jusqu’à affirmer, avec le plus grand sérieux de la mauvaise foi, que l’on est pas obligé de regarder !
    Trêve de plaisanterie, il convient que des responsables, tels que les maires de grande villes, n’hésitent pas, comme vous l’avez fait, à se porter contre les attaques incessantes faites contre la famille.
    Je suis sûr qu’une majorité des habitants de votre commune auront apprécié votre protestation auprès du Président de la RATP.
    Croyez, Monsieur le Maire, en ma parfaite considération.

  5. Que dire après à un voleur (celui qui ne paye pas son ticket de transport) quand le transporteur encourage lui-même l’incivisme en voulant faire augmenter l’infidélité dans les familles ?

  6. mais qui a agit alors à Versailles Fabien Bouglé ? Olivier de la Faire ? Marie Seners ? Annick Bouquet ?

  7. Mazières , l’imposture…. Le contraire nous aurait étonné! Mazières est à Versailles ce que Hollande est à la France: …..

  8. Cette publicité met tout le monde mal à l’aise.
    Les hommes et les femmes. Qu’ils soient élus ou pas. Les ados. Les enfants, eux, pensent que ça ne concerne pas papa et maman.
    Répugnant.

  9. Ma femme m’a informé hier avoir reçu un message de l’ARPP (le gendarme de la pub) qui lui dit que va étudier sa demande concernant cette société, sachant que d’autres personnes l’ont déjà contacté.
    N’hésitez pas à agir de même !
    http://www.arpp-pub.org/Contacter-l-ARPP.html

  10. Le fric et le Q, les deux mamelles du socialisme.
    DSK en est le plus parfait exemple.

  11. @ Pierre Dulong.
    À Versailles, c’est VFA qui a lancé la mobilisation générale par un mailing envoyé le 5 février à 11h10. Ce qui a eu pour résultat que de nombreux Versaillais ont envoyé en masse des messages à la société Phebus. Le jour précédent, le 4, la société Phebus répondait encore à ceux qui se écrivaient individuellement que peu de plaintes étaient reçues, et que, donc, la publicité serait maintenue.
    Cette précision me permet d’associer Valérie d’Aubigny à Fabien Bouglé, car ils sont tous deux conseillers municipaux de Versailles Familles Avenir, et j’ai eu tort de ne remercier que M. Bouglé dans mon premier commentaire.
    Pour ce qui est de la “majorité municipale”, ç’a été silence radio… M. de Mazières s’en explique très bien dans l’article ci-dessus!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]