Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

PSA : le gouvernement-indigné savait

De Jean Cochet dans Présent :

"François Hollande, comme s’il était encore en période électorale, a dressé contre les dirigeants de PSA un véritable réquisitoire, dénonçant tour à tour « les choix industriels qui n’ont pas été bons », des spécialisations « qui n’ont pas été les meilleures », un « report » de l’annonce des fermetures du site pour cause d’élection présidentielle, ainsi que le « comportement des actionnaires du constructeur », dont un quart appartient encore à la famille Peugeot.

Ces « erreurs stratégiques » de l’entreprise ont été identifiées et révélées depuis longtemps. Que le chef de l’Etat les égrène publiquement, comme s’il voulait infliger une humiliation collective à leurs responsables, ne change rien à la situation. Le président du directoire Philippe Varin, accusé de « mensonge » et de duplicité, en a pris plein le pare-brise ! Mais il a aussitôt mis en marche l’essuie-glace, rappelant que depuis l’élection de François Hollande à l’Elysée le groupe avait toujours « travaillé en totale transparence avec les pouvoirs publics ». Les contacts ont été nombreux. « Qu’il s’agisse de Pierre Moscovici, le ministre des Finances, d’Arnaud Montebourg, son homologue du Redressement productif (…) ou d’Emmanuel Macron, le secrétaire de l’Elysée en charge des questions économiques, ou des conseillers de Jean-Marc Ayrault. » A menteur, menteur et demi… Tous travaillaient sur le dossier « depuis plusieurs semaines ». Ce plan de restructuration, qu’il connaissait en détail, ne constituait donc pas vraiment une surprise pour le gouvernement qui feint aujourd’hui l’étonnement indigné. Hollande et Cie sont donc de faux vrais indignés…

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il semble que PSA va proposer à 1 500 personnes (sur 3 3OO) de quitter Aulnay pour Poissy, donc de continuer à travailler sans perdre leurs avantages, en région parisienne.Le fait de ne garder qu’un seul centre de fabrication pour des modèles similaires, dans la même région relève du simple bon sens.
    Si vous expliquez aux ouvriers de GM aux USA, dont les usines ont fermé, que cette solution pose problème, ils vont vraiment avoir du mal à vous croire.

  2. Evidemment. Et même avant la présidentielle, puisqu’il avait fait exprès le déplacement à Aulnay. Tout cela n’est que de la comm politique. Pas vraiment le meilleur moyen à mon avis d’affronter les difficultés qui nous attendent.

  3. Et nous n’avons pas encore vu rouler en France les voitures Peugeot fabriquées dans la toute nouvelle usine en Chine.
    Si, je vous le promets; ces totos-esclavos-cocos c’est pour bientôt sur nos nationales dénationalisées.

  4. Et j’oubliais, bien sûr que le gouvernement sait.
    On n’est pas à une palinodie près.

  5. Mais q’attendez vous de flamby ? C’est un normal, bien menteur, c’est la grande spécialité des socialos !!!!
    Le mensonge c’est là seul ou il excelle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services