Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Présidentielle : droit de vote des étrangers

Le droit de vote des étrangers aux élections locales, qui figurait en 1981 dans les 110 propositions de François Mitterrand, a été adopté par la majorité de gauche à l’Assemblée nationale en 2000, mais n’est jamais entré en vigueur faute d’avoir été examiné par les sénateurs. Le sujet revient à l’occasion des présidentielles, ce qui n’est pas sans nous rappeler l’exemple belge.

Les Verts et les communistes défendent le droit de vote des étrangers à toutes les élections et proposent que les étrangers puissent même se présenter.

Ségolène Royal propose d’accorder le seul droit de vote, qui serait accessible après cinq ans de situation régulière.

François Bayrou propose d’attendre dix ans de présence.

Nicolas Sarkozy défend ce droit, qui serait accordé aux titulaires d’une carte de résident en France depuis plus de cinq ans, mais il l’a assortie de conditions strictes, comme la réciprocité avec les pays d’origine.

Jean-Marie Le Pen et Philippe de Villiers rejettent catégoriquement le droit de vote des étrangers.

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. Le peuple Français et contre le vote des etrangers.Est-ce-que le prochain president(e)de la republique qui est pour le vote des etrangers ,organisera t’il des emeutes raciales pendant 3 semaines ,pour imposer le vote etranger au peuple Français???comme ils ont fait pour nous imposer la discrimination negative apres les emeutes de 2005.

  2. on a déjà le loup dans la bergerie, il ne manque plus que le vote aux émigrés et notre pays n’existe plus ……….

  3. @ pepe.x
    Comment pouvez-vous dire que le prochain president est pour?
    Vous savez deja qui il est?
    N avez vous donc pas d esperance?
    Battez vous, convertissez vos proches et appelez a voter contre ces idees qui nous detruisent…
    Moi je vous le dit, le deuxieme tour sera
    fait d une double surprise! mais pour ca il faut se battre et rentrer en campagne.

  4. Faut pas oublier que, dans un autre registre, la peine de mort a été abolie bien qu’encore une majorité de français était plutôt favorable à son maintien.

  5. C’est hors de question, c’est une véritable déclaration de guerre.
    Les étrangers sont censés venir pour travailler, il n’ont pas à s’occuper de nos vie, de notre politique, de notre pays.
    C’est un piège des partis au pouvoir et en particulier des gauchistes pour essayer de se maintenir artificiellement au pouvoir en se fabriquant des électeurs.
    Nous ne nous débarrasserons jamais de la gauche si cette mesure anti-démocratique est prise.
    En Belgique, Anvers a été perdu par le Vlaams Belang justement à cause du droit de vote des étrangers et ce droit leur avait été accordé dans ce but.
    Je l’ai dit, là ce serait la goutte d’eau qui ferait déborder le vase.

Publier une réponse