Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Médias : Désinformation

Protéger la vie et aider la mère, est-ce “insidieux” ?

Le Figaro (pas Libé) publie un article contre la "stratégie insidieuse des anti-IVG sur le net". Voilà qui donne le ton. Extraits :

"Se présentant comme neutres et ressemblant à des sites officiels, des sites présentent l'IVG comme un acte douloureux et aux conséquences psychologiques irrévocables."

En quoi serait-ce faux ?

"Mais les témoignages d'IVG postés sur ces sites font tous le récit d'un traumatisme suivi de regrets. «J'ai arraché mon bébé, je l'ai fait disparaître, en gros j'ai tué mon bébé», écrit une certaine Elodie de 23 ans sur ivg.net. L'embryon ou le foetus est systématiquement appelé «le bébé» et la femme enceinte la «future maman». Pas d'opposition frontale donc, mais un message martelé l'air de rien."

Le retour au réel n'est pas accepté par la journaliste Judith Duportail.

On attend que cette journaliste aille faire une enquête sur l'objectivité et l'attention qui règnent au sein du Planning familial. Des journalistes l'ont déjà fait : le résultat est accablant pour ce lobby pro-avortement.

Addendum 21h40 : Dans Le Monde, Samuel Laurent ose parler de "désinformation" alors que la propagande pro-avortement baigne dans les écoles, sur les affiches, à la télévision, à la radio, dans les médias officiels…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Ben oui, c’est très insidieux.
    Tout le monde sait que c’est l’accouchement qui est “un acte douloureux aux conséquences psychologiques irrévocables”: on devient mère !

  2. A vous non plus cet article n’a pas échappé !
    J’ai pris un pseudo au Figaro rien que pour y réagir.
    Son auteur, Judith Duportail, est une gamine tout juste sortie de l’école de journalisme.
    http://www.journalisme.sciences-po.fr/index.php?option=com_cv&task=edit&id=372
    Vous remarquerez que, dans les commentaires, elle se fait littéralement étriller.
    Celui-ci résume en bien l’objectivité :
    “Quand l’échange se prolonge, s’il n’est jamais déconseillé explicitement d’avorter, le message se fait de moins en moins neutre”
    >> PAS NEUTRE
    Quand l’échange se prolonge avec le Planning Familial pour qui l’IVG est une contraception comme une autre
    >> NEUTRE.
    CQFD

  3. Elle a vraiment du culot, la Judith Duportail : comme si l’éducation nationale (prétendue “neutre”), l’ensemble de l’audiovisuel (censé lui aussi être “neutre”) et toute la presse dite « d’information » (qui s’affiche neutre), ne martelaient pas « l’air de rien » et « insidieusement » un message pro-avortement !!!
    Et comme si Judith Duportail elle-même ne faisait pas la même chose !
    Tous ces gens-là (Judith Portail en tête) font de la propagande en permanence. Et pas de la propagande pour n’importe quoi : de la propagande pour l’assassinat des bébés avant leur naissance, la destruction des familles, etc.
    Mais transmettre ainsi la propagande officielle d’un État meurtrier ne leur suffit pas. Il faut en plus qu’ils traquent les dissidents. Ces horribles “pro-life” qui osent s’opposer au meurtre légalisé et remboursé par notre bon gouvernement maçonnico-socialiste.
    Dites, madame Judith Portail, pouvez-vous me dire ce que vous faites, vous, sinon de la propagande idéologique ? Alors comment pouvez-vous reprocher à d’autres d’en faire ?
    La différence, la seule, c’est que vous faites, vous, la propagande du pouvoir.
    Vous servez servilement les puissants du jour – l’idéologie dominante.
    Tandis que les autres, ceux que vous dénoncez, sont des dissidents. Des petits, qui gagnent sans doute beaucoup moins que vous. C’est pour cela, sans doute, que vous vous croyez autorisée à les mépriser.
    Mais au moins, eux, madame, ne se font pas, comme vous, les flics de la pensée unique…

  4. APPEL à toute personne suffisamment courageuse qui instituera “la journée des femmes qui ont dû avorter”, ne serait-ce qu’institutionnaliser cette journée serait
    jeter un pavé dans la marie du silence et de la souffrance et du dénie de la culture de mort…

  5. La femme enceinte ne serait donc pas une future mère ? Ah. On en apprend des choses dans Le Figaro…
    Ces sites “pro-vie” ont le tort de ne pas répéter la version officielle qui est de dire “Avortez, c’est facile et sans risques”.

  6. a-t-elle une adresse mel? Faut-il être abonné pour écrire un commentaire sur le figaro en ligne? ah, ces hommes, et ces femmes qui n’ont jamais été enceintes et qui font la morale… morale pro IVG bien entendu.
    qu’est-ce qu’il faut dire à la place de “j’attends un bébé”? j’attends une chose? j’ai une drôle d’excroissance dans mon ventre?
    ce qui s’est passé est l’inverse de ce qu’elle dit: en appelant le bébé d’un autre nom que bébé, on l’a chosifié (et le corps féminin du même coup, d’ailleurs) et fait des mères des tueuses. C’est aussi simple que ça, et au risque d’un point godwin, je dirais qu’il s’agit exactement de la même technique qui a fait en son temps de milliers d’Allemands ou de milliers de Chinois des tueurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services