Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / France : Politique en France / Pro-vie

Défense de la culture de la vie : mais où va la Droite ?

L'article évoqué hier, intitulé "Protection de la vie : vers une explosion à droite ?" concernant l'UMP, mérite d'être mis en corrélation avec celui ci concernant le FN : "Pourquoi le FN pourrait perdre une partie de l’électorat catholique en 2017" :

"Sur la loi sur la fin de vie, le gouvernement a su habilement manœuvrer, agissant assez rapidement et ne parlant pas d’euthanasie. A part Alliance Vita, le collectif Soulager mais pas tuer et deux ou trois députés UMP, on n’a eu ni débat ni opposition. Les amendements dit euthanasiques, ayant été rejetés, il a été facile à la majorité socialiste de faire passer la loi Claeys/Leonetti dans la plus grande facilité.

Le FN en a été totalement absent non seulement lors des deux votes mais aussi dans le débat. Il faut dire que cela tombe en pleine campagne électorale pour les départementales et que Marion Maréchale-Le Pen est sans doute trop occupée dans le Vaucluse, en pleine guerre avec Jacques Bompard. Ce n’est pas tout de dénoncer les absences des autres, encore faut-il être présent à moins qu’on ne juge que le dossier ne soit pas important. Certes le FN n’a que deux députés mais il a une certaine force de frappe médiatique que n’a pas un Jacques Bompard, par exemple. Résultat l’opposition est venue de députés UMP comme Jean-Frédéric Poisson ou Xavier Breton qui ont voté contre tout comme Hervé Mariton, Nicolas Dhuicq ou bien un certain Gérald Darmarnin, ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne pour la présidence de l’UMP. En tout, 25 députés UMP ont voté contre et 25 se sont abstenus. Les 144 autres présents ont voté pour. Ils n’auraient pas pu faire pencher la balance mais ils auraient, cependant, été plus nombreux à se prononcer contre si une véritable campagne avait été menée. Or sur ce sujet, ils ne se sentent pas du tout débordés par leur droite, bien au contraire !

On savait déjà que cette droite bourgeoise et catholique, qui a formé en majorité les rangs de la Manif Pour Tous, n’était pas très encline à voter FN. D’ailleurs, pendant longtemps, les élus FN se sont plaints d’avoir été ostracisés et cachés au détriment de l’UMP. Cela a bien été le cas surtout à l’époque Frigide Barjot et un changement s’est opéré à l’arrivée de Ludovine de la Rochère (…)

Occupé depuis longtemps à sa conquête du pouvoir, le FN n’accorde plus la même importance aux questions sociétales, qui lui ont permis d’attirer un certain électorat catholique conservateur quand le parti était diabolisé. Se voulant défenseur de l’héritage chrétien tout en étant une barrière à l’islamisme plus qu’à l’islamisation, le parti prône une laïcité la plus stricte qu’il soit mais il n’est pas le seul parti à être en porte-à-faux sur ces questions de laïcité républicaine (…) L’électorat catholique est bien sûr loin d’être important au moment des élections mais il apporte toutefois des voix non négligeables. Marine Le Pen pourrait en avoir besoin pour 2017 !"

Partager cet article

11 commentaires

  1. les votes catholiques feront 0,5 % pour que tout le monde sache bien leur nombre !
    En démocratie et je ne suis pas démocrate, c’est le nombre total qui compte. Attendre des élus qu’ils récitent le credo et respectent la loi naturelle dans son intégralité c’est le plus sûr moyen de n’avoir jamais rien !

  2. Intéressants points de vue.
    Pour la seconde réflexion, à noter une intervention de Jean-Marie Le Pen, invité sur plusieurs médias depuis quelques jours – sans doute le régime y voit une chance de mots malheureux pour prendre le relai de la traque des candidats organisée sur internet.
    Il a répondu à Patrick Cohen au 7/9 de France Inter mardi avec clarté et des mots assez justes.
    http://www.franceinter.fr/emission-le-79-j-m-le-pen-un-departement-fn-ce-serait-un-departement-gouverne-par-des-republicains-p
    (2e extrait : face aux auditeurs, à 9’30) environ)

  3. Je crois sincèrement qu’en matière sociétale, le problème du choix entre UMP et FN ne se situe pas au niveau de leur annonces ou programme.
    La question sans laquelle rien ne sera possible est : qui nous permettra de briser le carcan des instances supra-nationales, européennes ou mondiales, et ainsi voter nos propres lois, sans interférences ?
    Qui rétablira la souveraineté de la France ?
    La réponse est dans la question.

  4. JMLP représentait à mon avis une ligne différente en matière de politique familiale et défense des valeurs chrétiennes que la direction actuelle. Eric Zemmour a fait cette réflexion que je crois juste au moment des grandes manifestations de LMPT disant que Marine Le Pen avait raté une “occasion historique” importante en ne manifestant pas et minimisant l’importance de ce mouvement.

  5. @ Bernard Mitjaville
    Et si MLP avait été présente officiellement aux manifs pour tous, combien auraient rechigné à venir à une manif présentée par les médias comme un faux nez du FN ?
    Aurait-on, atteint ces chiffres extraordinaires de participation ?

  6. Dans mon canton, des Hauts de Seine,le FN est le SEUL à avoir signé la charte des AFC ( Associations familiales catholiques).

  7. Nul part car la droite n’existe pas en France.
    Vous avez le choix entre la gauche mollassonne : l’UMP et la gauche idéologique : le PS et consorts.
    Donc à bannir dans tous les cas.

  8. Moi aussi j’ai été très déçu de ne voir ni MMLP ni J. Bompard prendre part au vote de cette semaine, et il faut bien se rendre à l’évidence que depuis 2012 ils ne sont là que 2 fois sur 3 et non 3 fois sur 3 comme il me le semblerait incontournable dans ce type de cas.
    Néanmoins, pour être totalement honnête rappelons quelques éléments de contexte:
    – étant très isolés à l’assemblée, ils ne peuvent, contrairement à l’ump pas trouver d’arrangement avec d’autres députés pour voter à leur place
    – ils sont élus d’un département situé à environ 800 km de la capitale
    – le jour du vote sur la sédation, ils étaient affairés à faire élire un président de communauté de communes Ligue du sud (soutenu par le FN) et sortir un ump connu pour ses positions mortifères, opération importante et réussie
    – il y a des départementales ce dimanche, et le vaucluse est à peu près le seul département où il y a des chances sérieuses que le FN-Ligue du sud l’emporte. Et malgré tout, la prise d’un département ne serait pas sans conséquences pour l’avenir

  9. @ Phd : je vous donne la réponse : au niveau de la participation, cela n’aurait rien changé du tout. Marine aurait été noyée dans la foule…. certains manifestants ne serait pas venu ? alors ils manquent de conviction ? Me suis-je abstenu parce qu’il y avait la fausse droite en nombre ou des élus de gauche ? je m’en fiche de ça… Si Marine était d’autres seraient venu également… résultat des courses, ça n’aurait RIEN changé.

  10. On tape sur le FN, mais Bompard n’a pas voté contre , ni Besse, ni Dupont-Aignan, il faudrait quand même le noter! Pourtant peut-on accuser Bompard d’être sous influence ? de ne pas avoir de convictions ? de faire partie d’un parti qui serait en déviance ? En fait ce qui compte c’est le vote de la loi en retour après le Sénat. Je pense que tout le monde sera là pour voter contre… Mais ça n’a pas d’importance car ne nous faisons aucune illusion, la loi sera votée… tempête dans un verre d’eau…

  11. Je n’ai pas ma carte du FN mais je trouve que ce n’est pas honnête de demander à ce parti d’avoir des élus parfait et qui fassent des miracles, surtout en étant seulement 2 à l’Ass. Nat.
    Combien sont-ils à l’UMP, et pour quel résultat ?
    Comme l’a indiqué Paul dans un commentaire précédent, il y avait une échéance importante dans le Vaucluse ; on ne peut pas honnêtement leur reprocher d’avoir privilégié l’efficacité au niveau local, au détriment de la symbolique au niveau national. L’idéal aurait été qu’ils puissent faire les 2, mais ils n’ont pas le don de bilocation…
    Quant au débat, MLP (que j’apprécie modérément) a été très claire, je l’ai entendue interviewée à la radio : elle souhaitait le maintien en l’état de la loi Léonetti et aucune “avancée”. C’était déjà pas si mal comme prise de position… par rapport aux évêques de France, qui ont encore été d’un silence remarquable sur ce sujet. Quel dommage…
    Ne tirons pas sur les rares élus avec qui nous partageons un certain nombre de valeurs ; la perfection n’est pas de ce monde, ne nous trompons pas d’ennemis !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services