Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Proposition de loi sur la reconnaissance du génocide vendéen

Communiqué du député Dominique Souchet :

"Dominique SOUCHET, député de la Vendée, annonce qu'il va déposer une proposition de loi dont l'article unique prévoira que « La République française reconnaît publiquement le génocide vendéen de 1793-1794 ». A l'heure où le Parlement légifère sur la pénalisation du négationnisme pour des génocides extérieurs à notre pays, la France doit pouvoir regarder son histoire en face. Comme le génocide arménien, le génocide vendéen a longtemps fait l'objet d'un déni. Pourtant, le renouvellement récent des recherches historiques a fait apparaître, sans contestation possible, que les événements de Vendée réunissent toutes les composantes constitutives d'un génocide :

  • une volonté politique de destruction systématique d'une population stigmatisée ;
  • une extermination planifiée et organisée ;
  • un bilan humain équivalent, en proportion de population, à celui du génocide cambodgien.

Malgré cela, les historiens eux-mêmes constatent qu'en dépit de leurs travaux, le sacrifice des Vendéens n'a toujours pas été vraiment intégré dans l'histoire de la nation. Si le génocide arménien, premier génocide du XXe siècle, a été justement reconnu par le Parlement français, pourquoi le génocide vendéen, premier génocide de l'ère moderne, ne l'est-il pas lui aussi ? Les députés de la Convention ayant été à l'origine du cadre juridique qui a légalisé le génocide, il appartient aux députés d'aujourd'hui de prendre l'initiative de mettre fin au déni qui pèse encore sur cette page essentielle de notre histoire. Pour Dominique SOUCHET, cette proposition de loi n'a pas pour objectif de diviser, mais au contraire de réconcilier la France avec elle même. Elle prévoira donc une reconnaissance officielle, mais sans pénalisation du négationnisme."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. Une reconnaissance sans pénalisation serait inconstitutionnelle. Mieux vaudrait que le chef se l’Etat demande pardon, à l’instar de l’empereur du Japon.

  2. BRAVO

  3. @ Pirée :
    Pas du tout.
    La mesure ne serait pas inconstitutionnelle.C’était par exemple le cas du génocide arménien ces dernières années.
    Il y avait une reconnaissance officielle, mais pas de pénalisation (ce que le Sénat à modifié cette semaine)

  4. Je suis en train de me former pour devenir professeur d’histoire-géographie.
    L’absence de reconnaissance du génocide vendéen par la communauté des historiens et par les institutions d’enseignements est purement idéologique. “On” soutient en effet que la Convention n’aurait fait que “se défendre” contre une “révolte”.
    Ceci posé, j’affirme avec la plus grande force que toutes les lois mémorielles sont des atteintes gravissimes à la liberté d’expression.
    Dans un pays vraiment libre, le pouvoir n’a jamais à énoncer la vérité. L’appropriation de la vérité, surtout historique, par le pouvoir est le propre des régimes totalitaires.
    Les intentions de M. Souchet sont louables mais les moyens qu’il souhaite utiliser sont désastreux. Depuis la loi Gayssot, les Français sont tenus de penser de telle ou telle manière, sous peine au pire de passer devant un tribunal correctionnel, au mieux (comme cela est le cas ici) d’être considérés comme de mauvais français.
    Si j’étais député, je serais obligé de rejeter ce projet, alors que sur le fond j’adhère bien sûr à la volonté que ce génocide soit connu et reconnu, mais par la seule force de la vérité. Que M. Souchet trouve d’autres moyens que la voie légale pour faire avancer cette cause louable entre toutes.

  5. La Turquie devrait reconnaître le génocide vendéen au lieu d’un imaginaire génocide algérien.
    Curieux qu’ils n’y aient jamais pensé.

  6. @ Poine
    Voire. N’y a-t-il pas une spécificité à ce génocide vendéen, qui tient à ce qu’il a été décidé par la Convention et figé dans la loi ?
    La loi relative à la reconnaissance de ce génocide pourrait donc ne pas être tant tournée vers l’affirmation d’une vérité historique que la reconnaissance d’un fait légal, que cette loi condamnerait et abolirait ?
    La même loi demanderait de masquer les noms de Turreau sur l’arc de triomphe, et de débaptiser les lycées et places honorant Lazare Carnot.
    Une loi de dénazification en quelque sorte.

  7. Bravo

  8. En lisant cela je ne peux m’empêcher de penser à un historien qui a consacré de nombreuses années, ses deniers, et sacrifié sa carrière pour apporter les éléments qui permettent aujourd’hui à ce député de déposée ce projet de loi : bravo et merci monsieur Secher !

  9. Déposer bien sûr !

  10. Merci à Monsieur Souchet de rappeler opportunément au moins la totale inhumanité des racines du Système qui, conçu et construit sur la violence la plus absolue ne peut au plan global que reproduire indéfiniment celle-ci quels que soit les éphémères artifices et autres pansements anti-douleurs distribués à la sauvette ici ou là.
    Si l’on démontrait , sans peine, tout à coup clairement aux français sur quoi repose le Système actuel et son continument permanent : des “crises” opportunes succédant mécaniquement d’ autres “crises” toujours plus propices à la concentration des richesses et du pouvoir, le couvercle de la marmite sauterait brutalement.
    Sans doute est-ce pourquoi également il est primordial de contingenter par tous moyens ,propagande, charcuterie et chimie comprises, la jeunesse des peuples.
    Sans doute est-ce pourquoi il est si urgent de s’enthousiasmer à courir le monde pour y professer la “Religion du progrès contre l’humanité” aux “succès” si tangibles !
    Sans doute est-ce pourquoi il apparaît si judicieux de persécuter la vraie religion, ultime rempart contre la folie meurtrière des hommes.
    “Tristes tropiques !”
    Si il ne se levait pas enfin des hommes authentiquement libres pour en arrêter le torrent furieux, l’histoire jugerait assurément très sévèrement cette déchéance programmée de l’humanité.

  11. a J. Theis,
    je partage totalement votre avis, je suis sidéré de voir leur erreur de ne pas saisir une telle occasion.

  12. Bravo à M. SOUCHET, toujours aussi courageux !

  13. Non, non, non, même si sur le fond on est totalement d’accord, ce n’est pas au législateur de se saisir de cette question !
    Quand la police de la pensée correspond à nos vues, on s’arrange toujours avec, mais ça reste une police de la pensée. La PPL de Dominique Souchet, bien que juste historiquement, est un acte liberticide. Toutes les lois mémorielles sont des inepties historiques et juridiques.

  14. Si la République reconnaît publiquement le génocide vendéen de 1793-94, elle doit reconnaître aussi le régicide de 1793 ! Mais alors, la République doit alors reconnaître la nature criminelle de ses origines ! Pourtant, depuis 223 ans, ce côté sombre des origines a soit été passé sous silence soit falsifié pour glorifier la République. La Convention a tout fait pour faire disparaître le petit Louis XVII dans “la nuit et le brouillard” ! “Du passé, faisons table rase”, les Bolcheviks s’inspireront fortement de la Révolution française et, la République est née de cette Révolution !

  15. N’oublions pas aussi la reconnaissance des meurtres Républicains organisé et planifiés des MARTYRS DE SEPTEMBRE !!!!! Et de ceux de tous nos frères Catholiques assassinés par la révolution.

  16. @ Jean Theis et Tite, la république étant tellement hypocrite, et ses journalistes également, si la Turquie reconnaissait le génocide vendéen, soit on n’en parlerait pas ici, soi – et plus probablement – on en discuterait en déformant l’Histoire.

  17. C’est certain… ce serait disons le franchement assez drôle (caustiquement parlant !) que la TURQUIE renvoie l’ascenseur à la FRANCE en reprenant mot pour mot la loi mémorielle et remplace “arménien” par “vendéen” (et d’une manière plus générale pour les 120.000 guillotinés de la Terreur).
    Imaginez la tronche des Républicains et des frangins si un grand Pays leur faisait ce coup-là ! Fendant non ??

  18. Autant leur demander de se faire hara-kiri, ce serait reconnaître le caractère illégitime et illegal de la Revolution; il reste beaucoup de chemin avant de trouver un Poutine français qui aura le courage de faire reintegrer solennellement les cendres du defunt roi assassiné -et non exécuté- dans la basilique de St.Denis et ainsi de refermer la page d’une erreur tragique.
    Ce n’est qu’à ce prix que les français pourront se reconcilier avec leur Histoire et mettre fin à la guerre civile larvée que nous connaissons deux cents ans apres.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services