Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Propos du cardinal Barbarin : le diocèse de Lyon communique

Les promoteurs du "mariage pour tous" ('pour tous' ? pour mon chien aussi ?) n'ayant strictement aucun argument, critiquent les défenseurs de la famille en les traitant de tous les noms et en faisant mine de s'indigner des propos tenus.

Suite à l'avalanche de réactions contre les propos de l'archevêque de Lyon, le diocèse offre aux personnes encore douées de raison une petite lecture explicative des propos tenus dans l'émission :

B"Devant les nombreuses réactions suscitées par cette interview, il convient d’écouter l’émission sur le site de RCF ou de la regarder sur le site de TLM dans sa totalité. Le cardinal a d’abord rappelé le respect dû aux personnes : « Toute
personne doit être respectée dans ce qu’elle est et dans ce qu’elle
vit
 ». C’est un choix auquel il tient depuis longtemps comme le rappelle
cette rencontre avec les représentants de la LGBT lyonnaise et ces interviews de Rue 89 et du Progrès. Il a ensuite demandé que ce projet de loi soit l’objet d’un large
débat.
En effet il s’agit d’ « un sujet qui nous concerne tous. On ne
peut pas faire une loi sans consulter les Français, si on est en
démocratie (…). Sur un sujet aussi profond et qui touche à ce point tout
le monde, il faut vraiment donner la parole à tous les citoyens.
 »

L’archevêque de Lyon a ensuite tenu à distinguer les questions
personnelles des questions de société
 : « A l’intérieur de l’Eglise, je
dis souvent aux personnes qui ont des désirs homosexuels ou des
tendances : vous avez votre place, on a besoin de vous ! Si ça se
trouve, vous construisez l’Eglise bien mieux que moi ! (…) Ce n’est pas
un regard sur les personnes. C’est la question de la structuration en
profondeur de la d’une famille, du mariage, d’une société…
 ».

Interrogé sur la définition du mot mariage, le primat des Gaules a
alors précisé : « Un mariage, c’est un mot qui veut dire un rempart pour
permettre au lieu le plus fragile de la société, c’est-à-dire une femme
qui donne la vie à un enfant, que toutes les conditions soient établies
pour que cela se passe dans les meilleures possibilités
. »

Le cardinal s’est aussi fait l’écho de revendications nouvelles « qui
commencent à se faire jour 
». Dès lors que « quelques repères majeurs »
seraient dépassés, quelles réponses seront alors faites à ces nouvelles
demandes ?

A ceux qui se sont émus du mot de polygamie (qui figure dans le titre
de la dépêche AFP alors qu’il n’a pas été prononcé une seule fois au
cours de cette émission), il convient de préciser que le « polyamour »
ou les « unions à plusieurs » deviennent un sujet d’actualité
comme en
attestent cet article de l’Express, du Monde ou du petit journal."

Partager cet article

5 commentaires

  1. le Sapeur Camembert disait que lorsque l’on avait dépassé les bornes, il n’y avait plus de limites…. Il va probablement falloir interdire aussi la réédition des oeuvres de Christophe…..Car Mgr Barbarin ne dit rien d’autre et on l’en félicite. Quand à Saint Paul je m’étonne qu’il n’y ait pas encore d’autodafé de ses épitres organisé sur les parvis des églises par la police de la pensée dominante….. Parce que lui il y va carrément…

  2. Bravo Mgr Barbarin,tenez bon.
    Le seul reproche qu’on peut faire à l’épiscopat c’est de pas avoir mis en garde les catholiques avant les présidentielles sur le danger que faisait courir le programme de certains candidats.

  3. Bravo a Mgr Barbarin. Peut-on regretter que les évêques de France ne se soient pas plus manifestés pour le soutenir ? Si ce projet de “mariage ” passe, l’Eglise ne serait-elle pas fondée à couper le lien entre mariage civil et mariage religieux ?

  4. Mgr Barbarin a raison, simplement il ne s’est pas expliqué calmement. Ses gestes nerveux m’ont étonné, je ne connais pas et ne sais s’il s’exprime toujours de la sorte ou s’il était sous stress lors de l’interview.

  5. @ jean Theis,
    je ne l’ai vu qu’à la télé; il a une personnalité affirmée, un débit de paroles très rapide donc l’esprit vif; il a réponse à tout, je le soupçonne d’être comédien; il est probablement nerveux, çà marche avec sa volubilité, il était peut-être en plus sous pression pour des raisons qu’on ignore. Il est plus médiatique que le cardinal Vingt-Trois et le porte-parole des évêques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]