Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Propagande LGBT dans la police

Certains, lors des grandes manifestations pro-famille de 2013-2014, se demandaient pourquoi les policiers se montraient particulièrement hostiles et injustes envers les manifestants (en comparaison d'autres manifestations). Or, la Conférence européenne des policiers et gendarmes LGBT (European LGBT Police Association – EGPA) se tient à Paris du 27 au 29 juin. Mickaël Bucheron, président du lobby LGBT Flag explique :

"L’EGPA est un réseau d’associations européennes de policiers LGBT qui œuvre pour la diversité et la lutte contre les LGBT-phobies au sein des forces de police. Fondée à Amsterdam en 2004, l’association est née de la volonté de plusieurs pays européens de partager les bonnes pratiques et expériences dans l’intérêt des policiers LGBT et personnes LGBT confrontées à la police en tant que victimes, témoins ou mises en cause. Alors qu’au départ il y avait seulement quatre pays membres (Allemagne, France, Suède, Pays-Bas), l’EGPA en regroupe aujourd’hui seize.

Tous les deux ans, un État membre organise la conférence. Au vu des avancées du ministère français de l’Intérieur dans la lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBT, c’est l’occasion d’organiser la conférence à Paris. Cette année, nous allons dresser un portrait des polices et des législations afin de mieux lutter contre les violences homophobes chez les policiers. L’idée est de comparer les pratiques entre pays européens. Des intervenants témoigneront des difficultés rencontrées par le public LGBT. Flag montrera aussi ce que fait la France en matière de lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBT.

[…] Depuis cinq, Flag constate des progrès de la part du ministère de l'Intérieur en matière de lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBT. Alors qu’il y a une dizaine d’années, personne n’évoquait cette problématique, Flag a mis le sujet sur la table et aujourd’hui, on en parle beaucoup plus. C’est déjà un progrès. Par exemple, plusieurs personnalités de la police et de la justice participeront à la conférence de l’EGPA à Paris. Le préfet de police, Michel Delpuech, le procureur de Paris, François Molins, ou encore la cheffe de l’IGPN, Marie-France Monéger-Guyomarc’h, seront notamment présents.

Surtout, Flag organise depuis 2013 des séances de sensibilisation dans les centres de formation pour les gardiens de la paix, officiers et commissaires. […] Par ailleurs, le code de déontologie pour les policiers et gendarmes a été modifié en 2013. […] En juin 2018, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, a signé la convention "Labellisation diversité et égalité". C’est encore une étape dans la lutte contre toutes les formes de discrimination au sein du ministère de l'Intérieur. Flag réclamait la signature de cette convention depuis cinq ans, c’est chose faite.

Enfin, des policiers référents sont en cours d’installation dans chaque commissariat. Ils sont censés améliorer l’accueil des personnes LGBT dans les services de police, qu’elles soient victimes, témoins ou mis en cause. […]"

Le totalitarisme LGBT avance à grands pas.

Partager cet article

6 commentaires

  1. La Gaystapo est à l’oeuvre… Bientôt, en cas d’agression d’une famille par des militants LGBT, ce sont les parents qui seront traités de menteurs ou de provocateurs, qui seront traînés au tribunal, peut-être même embastillés dans la foulée !
    Et les enfants seront remis à des couples LGBT ?
    C’est triste de constater que les belles couleurs de l’arc en ciel soient devenues le drapeau du fascisme d’aujourd’hui !

  2. Bientôt il faudra bien regarder quel drapeau flotte au dessus de la porte d’entrée, le tricolore ou l’arc-en-ciel…
    Si c’est l’arc-en-ciel, il va falloir que j’entre en tortillant du prose, en glapissant comme Serrault dans “La cage aux folles” ?
    J’en viens à souhaiter qu’il y ait un bon retour de flammes, ça finira par calmer leurs ardeurs et leurs clameurs, aux facho-LGBT !

  3. Voyez comme c’est intelligent et pernicieux.
    Tout allait bien jusqu’à présent, on ne déplorait aucune plainte de la part de personnes “LGBT” qui seraient mal accueillies dans les forces de Police ou seraient discriminées et voilà que des associations qui se présentent comme des néo bon pasteurs, des chevaliers défenseurs des pauvres, des orphelins et des faibles, en l’occurrence des LGBT, insinuent des enquêtes pour “mieux” défendre les personnes LGBT suggérant que ce ne l’est pas suffisamment bien fait. Ainsi, au lieu de faire une enquête honnête pour voir s’il y a un problème, on part du principe qu’il y a des problèmes et on se pose en défenseur des faibles qui va régler les problèmes.
    Dans cette stratégie maléfique et subversive, ces associations tendent à créer elles-mêmes des problèmes là où tout allait bien.
    De fait qu’est-ce qui réjouirait le plus ce genre d’association ? Qu’une enquête révélât que tous les LGBTs sont parfaitement bien accueillis dans la Police ? Non. Qu’une personne LGBT, travaillant dans la police, témoigne qu’elle n’a jamais eu de problème à se faire accepter et respecter ? Non. Ce qui leur plairait le plus, c’est qu’une personne LGBT se fasse tabasser, humilier, injurier par des policiers, que ce soit patent, qu’on en parle en gros et en gras dans toute la presse, afin qu’elles puissent justifier leur existence et l’instauration de toute une kyrielle de chartes et de principes obligeant moralement toute personne travaillant dans la police à souscrire et adhérer aux thèses LGBTistes sous peine d’être rayée des cadres, le tout afin de mieux imposer et diffuser cette idéologie pourrie, morbide et décadente qu’est le LGBTisme.
    C’est rageant, mais le procédé de déstabilisation est furieusement efficace.
    La société se pourrit de plus en plus, la dictature soft s’installe partout. Déjà, on ne peut presque plus être médecin et catholique, sous peine de cautionner l’avortement, pharmacien et catholique, sous peine de cautionner la pilule, maire et catholique sous peine de cautionner le mariage gay… bientôt on ne pourra plus non plus être policier et catholique.

  4. Comment une ultra minorité prend le pouvoir à tous les échelons des corps de l’Etat. C’est tout simplement effrayant.

  5. Encore un effort et certains comprendront pourquoi on appelle la préfectorale, LA préfectorale.
    Et penser que le ministère de la défense est loin de ce processus est complètement burlesque.
    Voir le livre Mafia Chic qui décrit un chef de la DST assez fofolle, ça date d’il y a 10 ans !
    https://www.amazon.fr/Mafia-chic-Sophie-Coignard/dp/2253118729
    Il fallait être complètement crétin pour dire avant LMPT que “la police est avec nous”. Ceux qui ont fait croire ça portent une lourde responsabilité.

  6. L’EGPA : l’enseignement général et professionnel adapté. La sensibilisation des collèges par l’association de policiers EGPA est une idée que le Ministère de l’Education nationale pourrait mettre en place dans la perspective d’une École bienveillante…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.