Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / Médias : Désinformation

Propagande de France 2 sur l’euthanasie

Ce soir, France 2 ira à l'encontre du principe de neutralité du service public en diffusant à 20h50 Des roses en hiver, film recommandé par l'ADMD en faveur de l'euthanasie.

Alors que les débats a l'Assemblée nationale traduisent les dangers et l'inutilité de la loi Claeys Leonetti, la chaîne publique décide visiblement de sortir son arsenal "pathos", en essayant de vous persuader que ce droit à la mort est le nouveau progrès, et la solution la plus humaine aux souffrances.

Étonnamment, ce soir, Intouchable n'est pas au programme…

Chacun peut demander a la rédaction de France 2 d'expliquer son choix et également demander qu'un autre film, par exemple Intouchable, soit programmé sur une chaine publique avant le vote sur le texte à l'Assemblée nationale. Vous pouvez aussi interpeller France 2 via Twitter en utilisant @france2tv et les hashtags #findevie, et #stoppropagande

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et les journaux tv du système de vanter ce film et notamment l’excellent jeu des acteurs et notamment de Mylène Demongeot très impliquée à titre personnel pour le “droit de mourir dans la dignité”.
    Comme antidote l’on peut aussi aller voir le dernier film “une heure de tranquillité” de Patrice Leconte où J P Marielle joue un vieillard atteint de la maladie d’Alzheimer et qui fait retrouver de l’humanité à son fils C Clavier, l’on sent qu’il pourra vivre malgré sa maladie le plus longtemps possible avec la tendresse et l’affection de son fils même s’il a perdu la mémoire.

  2. Il faut bien expliquer aux gens sur les réseaux ce qu’il y a derrière cette loi. Ce que je fais sans relâche. Les gens disent “oh, si je suis malade, qu’on m’achève”, sans songer qu’il y a là un plan machiavélique d’élimination des anciens, qui coûtent cher à la Sécu, dont il faut payer les retraites et qui en outre constituent la mémoire vivante de notre civilisation. Gênant, quand on veut créer un “homme nouveau”. Voilà ce que c’est que leur union européenne.

  3. La présidence Pflimlin à la tête de France télévision dont dépend France 2 aura été plus nuisible qu’utile.
    Tous ces présidents de chaîne sont liés par leurs petits intérêts et le politiquement correct.
    Dommage.

  4. Voici la réponse reçue d’une collaboratrice du médiateur (“Patel Gora” ) suite à une demande de précision de ma part:
    «Bonjour,
    Nous avons bien reçu votre courriel relatif à la diffusion du téléfilm « Des roses en hiver » le 11 mars dernier sur France 2.
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de nous écrire pour nous faire part de votre intérêt et tiens à vous apporter les précisions suivantes :
    Ce téléfilm s’inscrivait dans « la soirée continue » autour de la question « peut-on choisir sa fin de vie ? » alors discutée à l’Assemblée nationale.
    Après visionnage, le médiateur ne partage absolument pas le point de vue des téléspectateurs qui, comme vous, nous ont saisis.
    En effet, à aucun moment le programme ne fait la promotion de l’euthanasie.
    Il s’agit d’une fiction merveilleusement interprétée par de très bons acteurs.
    Le débat qui a suivi est tout à l’honneur du service public : un débat de bonne tenue, équilibré et digne de notre mission de service public pour aider à la compréhension d’un sujet douloureux et effectivement d’actualité compte-tenu de la proposition de loi en discussion sur le délicat choix de « fin de vie ».
    Or justement, c’est sous un angle d’une extrême délicatesse que ce téléfilm proposait d’aborder ce thème. Mêlant sensibilité, lucidité, questionnements, il n’a pas manqué de souligner « les effets secondaires » de cette réflexion sur toutes les personnes « engagées » autour de l’être humain directement concerné. Parce que c’est sans doute le cœur du débat : choisir sa (fin de) vie en connaissance de cause pour soi et « ceux qui restent » comme le rappelle justement la dédicace à la fin du téléfilm.
    Néanmoins nous entendons l’ensemble de vos remarques et suggestions, et les relayons, conformément à notre mission de médiation, auprès de l’unité de programme concernée afin qu’elle en prenne connaissance.
    Enfin, le médiateur n’adhère pas à la teneur des courriels reçus, d’autant qu’ils s’apparentent à une pétition déguisée, type de communication auquel nous n’avons pas coutume (pas plus que vocation) de répondre.
    Salutations attentives,
    Médiation des programmes
    France Télévisions»

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique