Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Propagande abortive à l’épreuve du Brevet

Le sujet de l'épreuve "Prévention Santé Environnement" du Brevet était :

"Samedi matin, Amandine rejoint sa cousine Margaux qu’elle trouve en larmes. Elle lui confie qu’hier soir, elle a eu un rapport sexuel non protégé avec Tom, son petit ami. Elle est inquiète car elle n’utilise aucun moyen de contraception."

Parmi les questions, l'élève devait indiquer à l'aide d'un document faisant la promotion des centres de planification :

  • une structure où Margaux peut s’adresser gratuitement
  • la méthode qui peut lui être proposée.
  • le délai recommandé.

Partager cet article

18 commentaires

  1. J’aurais eu zéro…

  2. “une structure où Margaux peut s’adresser gratuitement”
    La structure familiale semble être la plus adéquate. Sa mère par exemple ! A moins que les parents ne soient que des distributeurs automatiques d’argent ou de nourriture !

  3. vive les écoles hors contrat!!!!
    Que l’école laïque et ses programmes nauséabonds aillent au diable !!!

  4. ils sont vraiment diaboliques pour détruire la famille et la morale. je pense que l’on est pas loin du bout du bout de la décadence.

  5. “Que l’école laïque et ses programmes nauséabonds aillent au diable !!!”
    Ils en viennent c’est même à cela qu’on les reconnait.

  6. Est il possible d’attaquer en justice ce cas de forfaiture caractérisée ?
    L’éducation nationale le mériterait.

  7. A vomir, le bourrage de crâne des jeunes est écoeurant car, chacun sait qu’il faudra être très politiquement correct dans ce devoir orwellien pour éviter le zéro des profs militants. La liberté d’opinion n’existe plus lorsque l’on est dans les griffes de l’administration républicaine.

  8. Y-a-il eu des subventions de l’UE pour proposer ce sujet ?

  9. Juste pour information, il s’agit du sujet du “brevet pro”, puisqu’il n’y a pas cette épreuve au DNB général (limité à français, maths, HG).

  10. à ce stade c’est pathologique il faut les faire soigner!
    il est probable que des adultes par cette vulgarisation veulent se déculpabiliser!

  11. Non ” Bab L. | 29 juin 2015 16:22:03″ vous n’auriez certainement pas eu zéro, car je suis prête à parier que vous savez lire.
    Cette épreuve n’est rien d’autre qu’une épreuve de lecture des éléments d’information fournis sous forme d’encadrés. Il faut apprendre à nos enfants à lire un document, même malsain: je verrais bien, à titre d’entrainement, des extraits de CR de séances du parti communiste, ou un article de journal relatant une action de la milice, ou … et un débat sur ces documents en distinguant soigneusement ce qui est
    -préparation à l’épreuve, savoir extraire une information d’un texte sans prendre position
    -initiation à la réflexion philosophique: porter un jugement sur l’information contenue dans un document.

  12. Margaux va se confier à un prêtre et… QUOI ? J’AI ZÉRO ???

  13. Ils ne pensent plus qu’à ça!

  14. Va falloir un jour se radicaliser,car ils violent nos enfants….Trop,c’est trop….

  15. 1. une structure où Margaux peut s’adresser gratuitement
    => SOS Bébé (Alliance VITA), Magnificat, La Maison de Tom Pouce, La Maison de Marthe et Marie…
    2. la méthode qui peut lui être proposée.
    => Le garder, le confier à l’adoption, accoucher sous X…
    3. le délai recommandé.
    => Jusqu’au bout !
    J’ai bon ? 😀

  16. Voyons le positif :
    -1)Au moins elle a eut un rapport avec un garçon ! (même si de fait pour le coup il peut s’avérer fécond c’est une première bonne nouvelle avec les bourrages de crâne de brouillage d’identité sexuelle 🙂
    -2) ensuite elle connait le prénom du garçon avec qui cela s’est passé et sait l’identifier ! (Ce n’était pas une séance échangiste , elle n’était pas bourrée, droguée ni abusée, ce n’était pas un prêtre ni son père…ouf cela aurait pu donner dans le sordide!)
    -3) Elle dit que c’est son petit ami (donc on peut penser que la relation est suivie et avec des sentiments , elle ne commente pas une exploitation de son corps par le garçon, on peut espérer que c’est réciproque !)
    -4) Elle parle à sa cousine preuve que la famille ça vaut encore quelque chose…
    -5) Elle n’est pas coutumière du fait sinon elle serait “organisée ” comme on veut qu’il se doit…
    6)-L’ivg ou la pilule du lendemain ne semble pas être La solution proposée ( On n’insiste pas sur l’âge de Margaux, ses parents intégristes et inaccessibles, en grande précarité( c ‘est pas Rachida…) son copain qui ne l’aimerait pas et qui l’aurait abusé violemment, voir dans une tournante…Cela aurait pu être pire !
    Il y a donc complètement moyen de proposer le soutien des parents-qui aiment et connaissent leur enfant mieux que personne, de choisir la vie, l’amour et la responsabilisation…
    Le premier souci étant de savoir si grossesse ou pas ? Parce que peut-être pas … avant même de penser pilule du lendemain ou IVG…ou pas…
    J’aime assez bien le programme que propose Clémence…
    J’aurai ajouté “surtout pas le planning familial ni l’infirmière scolaire ni le site azur ou autre…

  17. C.B.
    est-ce simplement une épreuve de lecture et d’extraction d’information ?
    entre les “cours ” en amont, “l’esprit” de l’institution qui vous “prend en charge” depuis la maternelle, et l’orientation générale des attendus de concours ultérieurs, on finit facilement par adopté une sorte de double pensée, on désaprouve intellectuellement, mais dans les faits on s’aligne.
    Cela ressemble à du dressage, rien d’autre.
    la philosophie apprend à lire un auteur avec une bienveillante neutralité pour en comprendre le point de vue sans nécessairement l’approuver, là on vous suggère que c’est obligatoire et il y a contrainte sociale et psychologique de céder.

  18. J’aime le commentaire de Logoree qui dénote solide bon sens.
    Nous savons tous à quel point les tentations sont fortes en matière sexuelle, pour la jeunesse de toutes les générations depuis le péché originel. il faut être dans le déni pour ne pas s’en rendre compte.
    Nous savons que la tentation est nécessaire, donc les bons parents doivent former dès l’âge de raison tout doucement leurs enfants à tous les dangers (le père Yannik Bonnet en parle dans ses conseils éducatifs, les enfants sont maures sexués plus tôt en otre temps)
    Nous devons aussi les former à connaître les moments de danger de grosses (méthode Billing) c’est un bon frein pour empêcher de sauter le pas,les former au dangers sur le long terme de la prise de pilule, (perte progressive sur plusieurs générations de la fécondité dans la transmission mère -fille)
    Et surtout leur donner tous les éléments pour apprendre à discerner le danger avant qu’il arrive, les situations dans lesquelles il ne faut pas se mettre,apprendre à toujours se trouver un chaperon de confiance par mesure de protection, apprendre à en être un soi même etc…etc..
    En ce qui concerne le sujet du Brevet la réponse de Logoree aurait dû être celle des candidats elle est très bonne et reste dans le bon sens catholique d’excellente façon. On peut même rajouter sans dire que le conseil vient en fait d’un prêtre que la précipitation de certains catholiques à vouloir concrétiser la venue du fruit non attendu par leur enfant par un mariage n’est pas une bonne idée, le couplé fugace du moment ne fera pas forcément ensuite un couple solide, il vaut mieux attendre car en cas de divorce il y aura rajout d’un péché grave de nature differente, au premier péché de fornication.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]