Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Prolongation de l’état d’urgence de deux mois supplémentaires : le coup d’état permanent

Coup-51901Sophie Coignard commente le souhait de Maniel Valls de prolonger de deux mois supplémentaires l'état d'urgence en France :

"Son mentor François Mitterrand a publié en 1964 Le Coup d'État permanent, un pamphlet dans lequel le futur locataire de l'Élysée pendant 14 ans critique avec vigueur la Constitution de la Ve République et dénonce le pouvoir personnel du général de Gaulle. Plus de quarante ans après, François Hollande a cru pouvoir inventer le coup d'état d'urgence permanent. Il a ainsi voulu tirer parti des attentats terroristes pour convoquer l'unité nationale et neutraliser dans le même mouvement la droite en la prenant au mot."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Cela est d’autant plus grave que HOLLANDE avait dit en février exclure toute nouvelle prolongation après la fin de mai, le maintien de l’état d’urgence lui semblant inconcevable pendant l’EURO de football.

  2. * I>Télé Éric Ciotti Le député et président des Alpes-Maritimes était l’invité de Florent Peiffer.
    : la prolongation de l’état d’urgence “traduit un extraordinaire amateurisme du gouvernement”
    “On va voter une troisième prolongation de l’état d’urgence : c’est le symbole de l’impréparation du gouvernement, toujours à la remorque des événements”, a-t-il souligné.

  3. Woerth veut en finir avec les mesures d’exception
    Plus critique que ses collègues Républicains, le député Éric Woerth s’interroge sur France 2 sur la pertinence même de la prolongation annoncée par l’exécutif. «Il ne faut pas prolonger l’état d’urgence pendant longtemps comme ça. Il a déjà été prolongé. Il y a un moment comme ça où il faut revenir, non pas à la vie normale, mais à une vie dans laquelle le droit pénal, les forces de sécurité sont réorganisés. Il y a un moment où il faut savoir arrêter l’état d’urgence», juge l’ancien ministre. Avant de pointer les incohérences de la politique sécuritaire de Manuel Valls: «Si on accepte qu’il y ait des fans zones et que l’on maintient l’état d’urgence il y a un peu d’incompatibilité entre les deux. S’il y a l’état d’urgence je ne vois pas comment on peut accepter des rassemblements partout sauf à considérer qu’il y a un policier par personne ce qui n’est évidemment pas possible».
    Du côté du FN, c’est du côté de la place de la République et du mouvement Nuit Debout que l’on réclame des actes. «À part exténuer les forces de l’ordre, à quoi sert de prolonger l’état d’urgence alors que les rassemblements d’émeutiers sont tolérés?», s’interroge le vice-président du groupe FN à la région Ile-de-France, Aurélien Legrand.

  4. Quand on voit comment l’état d’urgence est respecté, le prolonger ou pas, ne changera strictement rien.
    [La gestion des manifestations est une part infime de l’état d’urgence et pas la plus importante. Les vrais différences se font dans le domaine des perquisitions qui peuvent se faire nuit et jour et surtout sans autorisation de la justice, la justice perd certaines prérogatives etc….]
    PC]

  5. Quel aveu de faiblesse!!
    Quel échec!!
    De plus en plus lamentable!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services