Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Projet sur le “faux-parent” ajourné : la pression paie

P Devant la fronde d'une partie de la droite, le gouvernement a décidé de se donner du temps avant d'ouvrir le débat sur la réforme de l'autorité parentale et les droits des tiers : le texte sur le "statut des beaux-parents" ne devrait pas être inscrit à l'ordre du jour du Parlement avant septembre. D'ici là, un groupe de travail dirigé par le député (UMP, Alpes-Maritimes) Jean Leonetti a été chargé de travailler sur le projet.

Continuez à écrire à vos députés (déjà plus de 20 000 signatures).

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ce n’est qu’un début, continuons le combat!
    car le recours au “consensuel” Monsieur Léonetti qui, sous couvert de la promotion des soins paliatifs a réussi à faire passer l’euthanasie par arrêt des “traitements” que sont censés être devenus tant l’alimentation que l’hydratation, n’est pas de bon augure sur les manips qui se préparent pour tenter de nous faire avaler la pilule.
    Puisse l’Entente Parlementaire, qu’il convient de remercier, car elle a su intervenir rapidement, rester mobilisée et pourquoi pas militante.

  2. Comme le dit Sancenay il faut continuer le combat.
    En effet le député Léonetti, dont on connaît les idées sur l’euthanasie va essayé de nous endormir pour pouvoir faire repasser le texte en septembre…
    Ce n’est pas d’un replâtrage du projet, pour le rendre présentable, que nous voulons, c’est que ce texte soit pas présenté à l’Assemblée!!!
    Le combat continu.

  3. Il n’y a pas lieu de revoir ce texte, ou d’expliquer quoique ce soit ! les français ne sont pas stupides !! Ils n’en veulent tout simplement PAS, car ils veulent conserver LA FAMILLE !!
    Les Morano et Leonetti commencent à m’exaspérer !!

  4. Effectivement il ne faut pas s’arrèter là parceque le sujet va revenir sur le tapis et bravo à tous ceux qui se sont bougés pour que ce truc là reparte aux poubelles d’où il vient.
    En ce qui concerne M Leonetti, pour l’avoir entendu à plusieurs reprises sur le sujet, il est formellement opposé à l’euthanasie. Mais comme beaucoup il est souvent seul lorsqu’il doit faire face aux promoteurs de l’euthanasie. Seul face aux adversaires et contesté par ceux DONT IL A BESOIN DU SOUTIEN. La fameuse faille de la nutrition définie comme soin dans son raport est le morceau laché, mais parceque tout le reste a été maintenu, à commencer par le maintien de l’interdiction d’euthanasie. Il faudra donc le soutenir lors des prochain débats et ne pas le lyncher à priori, meilleur facon de faire passer des textes toujours plus mortifères.

  5. Bravo à tous ceux qui se sont mobilisés contre ce projet infame.Mais c’est un repli stratégique car avec le temps ils pensent que les gens se démobiliseront.C’est comme le projet de loi sur le “Dimanche travaillé”,ils vont certainement remettre ca .Surtout que bientot ce sont les elections européennes et qu’ils voudront se mettrent en conformité avec l’ensemble des partenaires.

  6. Il ne faut pas se faire trop d’illusions ce texte passera en scéance de nuit ou au moment des vacances !!!
    C’est l’U.E. qui gouverne maintenant et nous n’avons aucun moyens légaux et démocratiques de nous opposer à leur dictature. Ils le savent et choisissent simplement le bon moment.

  7. à Roger,
    Vous avez raison de souligner objectivement “la fameuse faille de la nutrition définie comme soin dans son rapport est le morceau qui a été laché ”
    C’est justement largement suffisant pour établir , ce que n’on pas manqé de faire les média, que l’euthanasie est permise en France sous les conditions de la Loi Léonetti.
    Car comment un malade en fin de vie , donc déjà particulièrement affaibli pourrait survivre si , comme le permet cette Loi, on le prive d’alimentation et d’hydratation: nul besoin d’autre expédient pour l’envoyer ad Patres.
    Il ne s’agit pas de “lyncher l’homme “, ni même de le juger, pas davantage que de se substituer à sa conscience auquel il est nécessairement confronté.
    Il s’agit, d’une part de tirer la leçon des faits, et dès lors de contribuer chacun à selon ses possibilités, à protéger sans la moindre concession l’humanité même – ce qui dépasse donc largement le cas d’un seul homme- des dérives mortifères du droit actuel, que celle-ci soient dues à la maladresse,à la malice, ou au militantisme idéologique masqué, ce que Dieu appréciera en son temps.
    Si par malheur se texte devait revnir en discussion , ce que nulle personne sensée ne saurait souhaiter, il appartiendrait alors à Monsieur Léonetti de choisir de ne pas renouveler l’exploit de ce que vous appelez “la faille”, s’il entend réellement vider de son contenu le projet du “faux-parent”.
    Si dans sa réflexion Monsieur Léonetti devait se sentir “seul”, ce qui serait étonnant puisque Monsieur Copé lui-même l’a présenté comme un homme “consensuel”, il pourrait s’adresser au Vatican au Conseil Pontifical pour la famille, je ne doute pas qu’il y recevrais le meilleur accueil et s’il suivait ses recommandations, il ne risquerait pas de se retouver “seul” , mais au contraire , plébiscité par son succès.
    C’est tout le mal que nous lui souhaiterions.

  8. Il faut organiser des distributions de tracts dans ce village et soutenir notre “bonne cause” !
    désignons ceux qui veulent abattre le dernier rempart face à la barbarie

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services