Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Projet de loi sécessionniste en Caroline du Sud

D'Alain Sanders dans Présent :

Unknown-19"Les élus républicains de Caroline du Sud ont présenté un projet de loi qui donnerait à cet Etat la possibilité de se séparer – osons le mot : de faire sécession – des Etats-Unis si Washington violait le Second Amendement de la Constitution. En saisissant, par exemple, des armes légalement achetées et donc légalement détenues.

Ce projet de loi, soumis au Comité judiciaire de l’Etat de Caroline du Sud, a sans doute peu de chances d’être ratifié. Il n’empêche que c’est un message fort au gouvernement fédéral, alors que l’on assiste à une campagne hystérique contre les armes à feu.

Naguère, en 1835, alors que les Mexicains prétendaient confisquer à la petite ville de Gonzales, Texas, son canon, les Texans leur répondirent : « Come and take it ! » (« Venez le prendre ! »). Les Mexicains s’y essayèrent. A leurs dépens. Plus tard, en 1861, le Texas sera un des fers de lance de la Confédération. Et, pour y séjourner régulièrement, j’ai cru comprendre que la méfiance – pour ne pas parler de tentation sécessionniste là aussi – à l’égard de Washington reste prégnante.

En ce qui concerne la Caroline du Sud, on rappellera qu’elle fut la toute première – « La première et toute seule », comme on le dit fièrement sur place – à faire sécession le 20 décembre 1860. Et ce fut elle, encore, qui passa à l’action le 12 avril 1861. Ce jour-là, à quatre heures trente du matin, les canons de Charleston ouvraient le feu sur Fort Sumter occupé par les troupes yankees. […]"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Caroline chérie…

  2. Les Etats Unis se sont construits sur deux crimes : le génocide des amérindiens et la traite négrière. Les américains ont donc vécu dans la peur pendant deux cent ans : peur que les amérindiens cherchent à reprendre par la violence les terres dont ils avaient été spolié, peur que les afro-américains cherchent à reprendre par la violence la liberté dont ils avaient été privé.
    Ces ce climat de peur qui rend les américains autant attaché aux armes à feu.
    Le fait que les Etats Unis détiennent le triste record des morts par armes à feu parmi l’ensemble des pays en paix est une vengeance de l’histoire comparable aux malheurs qui ont frappé Israël après qu’il se soit détourné de Yahvé .

  3. Nicolas, cet amendement sert à garantir la sécurité des Américains non pas face aux Indiens ou aux Noirs, puisqu’ils en bénéficient aussi, mais face au Gouvernement. Trump l’a d’ailleurs rappelé.

  4. “Naguère, en 1835, alors que les Mexicains prétendaient confisquer à la petite ville de Gonzales, Texas”.
    Le Texas (espagnol) était de facto mexicain après les guerres d’indépendance donc ce n’était pas une confiscation! Par contre les colons étrangers non hispaniques toujours plus nombreux s’étaient installés sur les terres mexicaines…et allaient même jusqu’à se déclarer indépendants de Mexico et république du Texas en 1836.
    La terre appartient à ceux qui l’occupent en plus grand nombre…

  5. @ c :
    Exact ! Ce sont les Yankees qui ont volé au Mexique toutes les terres (certes vides d’hommes) que les Espagnols avaient exploré jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, et cela jusqu’aux actuels Etats de l’Utah et du Wyoming, outre le Texas, sans omettre le Nevada, la Californie et le Nouveau-Mexique.
    A terme, cette spoliation de plus de 2 millions de km² aurait entraîné des disputes internes aux Etats-Unis (sur l’administration de ces territoires, l’introduction éventuelle de l’esclavage, etc.), au point d’être un facteur de plus dans le déclenchement de la guerre de Sécession.

Publier une réponse