Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement

“produits d’IVG”

S Lu dans Le Figaro :

"Une équipe japonaise a réussi à faire naître des souriceaux fertiles à l'aide de spermatozoïdes créés à partir de cellules-souches [issues d'embryons]. La prouesse expérimentale est une révolution pour les biologistes de la reproduction."

Et plus loin :

"Les perspectives offertes sont nombreuses. Dans un premier temps, elles vont permettre à la recherche fondamentale de mieux comprendre les mécanismes précoces de la spermatogénèse. Les CGP [cellules germinales primordiales] n'existent à l'état naturel que dans des fœtus peu développés. Leur rareté limitait les études à grande échelle, même chez les souris. Chez l'homme, la seule solution pour avoir de nombreuses cellules est encore de récupérer des «produits d'IVG», idéalement entre 3e et 6e semaines de développement, ce qui explique le peu d'études menées dans ce domaine. Une transposition des travaux japonais pourrait changer la donne."

"produits d'IVG" = "enfant avorté". Du grand délire : on va utiliser les cellules des embryons sacrifiés pour créer… de nouveaux embryons !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Acharnement du mensonge pseudo scientifique, acharnement dans la matérialisation de l’homme par l’homme, tels sont les fruits obscurs de la “religion du progrès contre l’humanité”.

  2. “faire naître des souriceaux fertiles à l’aide […] d’embryons.”
    Le chemin d’un point à un autre est la ligne droite.
    Comment ont-ils pu avoir l’idée d’utiliser une autre voie ?

  3. Je dois être hyper naïve…
    Qui peut me répondre : dans les cliniques et hôpitaux, que fait-on des corps des bébés avortés ?
    Ils sont détruits (incinérés…) ou… récupérés par d’autres ?
    Ne me dites pas que…

  4. (je cherche une réponse à ma question : si les corps sont “récupérés” ?)

Publier une réponse