Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences / Valeurs chrétiennes : Famille

Procréation Naturelle Médicalement Assistée

Procréation Naturelle Médicalement Assistée

D’Yves Daoudal :

L’instruction Donum vitae (qui condamnait autant la PMA avec père que la « PMA sans père ») disait ceci, citant deux fois Pie XII :

L’enseignement du Magistère à ce sujet a déjà été explicité: il n’est pas seulement expression de circonstances historiques particulières, mais se fonde sur la doctrine de l’Église au sujet du lien entre union conjugale et procréation, et sur la considération de la nature personnelle de l’acte conjugal et de la procréation humaine. « L’acte conjugal dans sa structure naturelle est une action personnelle, une coopération simultanée et immédiate des époux, laquelle, du fait même de la nature des agents et du caractère de l’acte, est l’expression du don réciproque qui, selon la parole de l’Écriture, réalise l’union en une seule chair ». Pour autant, la conscience morale « ne proscrit pas nécessairement l’emploi de certains moyens artificiels destinés uniquement soit à faciliter l’acte naturel, soit à faire atteindre sa fin à l’acte naturel normalement accompli ». Si le moyen technique facilite l’acte conjugal ou l’aide à atteindre ses objectifs naturels, il peut être moralement admis. Quand, au contraire, l’intervention se substitue à l’acte conjugal, elle est moralement illicite.

Et elle exhortait les chercheurs « à poursuivre leurs recherches, afin de prévenir les causes de la stérilité et de pouvoir la guérir, de sorte que les couples stériles puissent réussir à procréer dans le respect de leur dignité personnelle et de celle de l’enfant à naître ».

Parmi ces recherches qui ont déjà donné des résultats tangibles il y a celles de la « NaProTechnologie », abréviation de Natural Procreative Technology, que l’on peut traduire par « Procréation Naturelle Médicalement Assistée ». L’association française compte dix médecins et 53 instructrices. Pour en savoir plus, voir l’article que reproduit Gènéthique. On n’est pas surpris de voir parmi les plus enthousiastes le Dr Bertrand de Rochambeau, président du syndicat national des gynécologues-obstétriciens de France (SYNGOF), qui a fait récemment scandale en osant dire à propos de l’avortement « Nous ne sommes pas là pour retirer des vies », puis répondre « Si, madame » à la journaliste qui lui disait que l’avortement « n’est pas un homicide ».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Rochambeau à vraiment bien parlé : il a juste dit : ” nous ne sommes pas là pour retirer des vies ” et tout le monde a entendu : ” nous ne sommes pas là pour retirer des vies humaines “… preuve que cet ” amas de cellules ” est bien une vie humaine en puissance.

    Preuve de la mauvaise foi des partisans du ” droit à l’avortement “.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services