Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Procédure canonique et enquête du Parquet contre le curé de Saint-Eugène Sainte-Cécile

Procédure canonique et enquête du Parquet contre le curé de Saint-Eugène Sainte-Cécile

Alors que le diocèse de Paris annonce l’ouverture d’une procédure canonique à l’encontre du curé de la paroisse Sainte-Eugène-Sainte-Cécile, parce que, selon les informations portées à la connaissance du diocèse de Paris, il n’aurait pas fait respecter, au sein de son église, les mesures sanitaires en vigueur (comme l’écrit un internaute, dans la mesure où les procédures canoniques sont très rares à une époque où les articles de foi sont allègrement bafoués, on en déduit que les règles sanitaires sont bien supérieures aux articles de foi…), le parquet a ouvert une enquête du chef de “mise en danger de la vie d’autrui“. Les investigations ont été confiées à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

D’après cet article du mois de février concernant des réquisitions mentionnant la mise en danger de la vie d’autrui, Evan Raschel, professeur de droit pénal à l’université Clermont Auvergne, précise :

« Il faut une exposition directe et immédiate à un risque. Le simple fait de se réunir entre amis ne crée pas de risque de contamination au Covid. Pour obtenir une condamnation, il faudrait démontrer que des personnes contaminées et contaminantes étaient présentes et que la personne poursuivie avait conscience de la présence de personnes contaminées. »

Et Me Thierry Vallat, avocat à Paris, ajoute :

« Rien ne prouve à ce jour que le fait de ce qui pourrait ressembler à un cluster puisse justifier une qualification de mise en danger de la vie d’autrui au sens de la loi pénale, interprétée de façon stricte ».

Selon une note de la Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice datée du 23 mars 2020, au début de la crise sanitaire, la qualification de « mise en danger de la vie d’autrui » doit être exclue en cas de non-respect du confinement. L’infraction ne peut recouvrir qu’un « risque immédiat de mort ou de blessures graves », critère qui« ne paraît pas rempli au regard des données épidémiologiques connues ».

Partager cet article

91 commentaires

  1. On ne peut pas lancer une procédure canonique contre les évêques ?

    Car ils ont interdit Pâques pour les fidèles en 2020 ou bien pour obligation de communion dans la bouche par exemple ?

    • À ma grande surprise (après les déclarations de Mgr Aupetit), je peux continuer de communier sur les lèvres dans ma paroisse parisienne …

    • Excellente idée D’Haussy. Dans ma jeunesse une paysanne de mon village disait souvent dans ce genre de situations ” Ou qu’nous vont???”

    • Les évêques ont interdit Pâques pour les fidèles en 2020 ?? Je n’ose croire que vous dites cela sérieusement. Je ne m’étonne pas de voir ce genre de commentaire sur ce site mais je n’arrive pas à m’y faire haha.

      • Vous avez pu aller à la messe, vous, à Pâques 2020 ?

        • Oui.
          Je suis allé dans un monastère qui célébrait à 21 h. Je n’ai pas vu un seul représentant des forces de l’ordre dehors. Il faut dire qu’il faisait un froid glacial et que dans le secteur ils sont en sous effectifs. Pas fous, ils se concentrent sur les missions sérieuses et ne risquent pas leur santé inutilement. Si on se refroidi on risque de tomber malade avec toutes sortes de virus…
          J’ai des témoignages similaires d’autres campagnes françaises.
          Bon,j’avoue que j’y suis allé à pied, 12 km dans la campagne, retour de nuit, pour que l’on n’entende pas le bruit de mon moteur, mais ce fut une précaution inutile. Par contre ce fut un beau pélerinage.

      • Les évêques n’ont rien fait pour faire annuler l’interdiction administrative des messes de Pâques. ……vous ne le saviez pas?

      • Je ne m’étonne pas de voir ce genre de commentaire de la part de cervelles de moineau à mémoire de poisson rouge mais je n’arrive pas à m’y faire ! haha…

      • Si les fidèles n’avaient pas réagi, on en serait toujours aux messes virtuelles, d’ailleurs encensées par la CEF.

    • Voici revenu le temps des mouchards. Hier, ils dénonçaient les juifs, aujourd’hui, c’est le tour des cathos. Derrière les évêques sont les medias, lesquels rémunèrent sans doute les dénonciateurs. A ce train, on n’en a pas fini des procédures canoniques…

  2. et on continu ! ces vilains chrétiens qui, non seulement prennent des risques pour eux-mêmes, mais pour les autres (qui sont avec eux, faut préciser, volontairement)
    il y a peu, il était question des muzz mis à l’écart de leurs familles parce que apostats : idem pour le nouveau baptisé dénoncé par sa famille, c’est pas beau ?
    et le diocèse qui en rajoute, sur la foi(…) de quoi ? de ragots, d’un article à charge, etc : de quoi fouetter un chat.
    et tout ça pour des masques qui, il y a un an, ne servaient à rien (garantie SGDG, pour les anciens)
    c’est le monde sur la tête

    • SGDG cela veut dire Sans Garantie Du Gouvernement !

      Cela dit les masque ne servaient à rien,
      ils ne servent à rien,
      ils ne serviront à rien !

      Incapables de protéger d’une bactérie ni dans un sens ni dans l’autre, comment pourraient ils protéger d’un virus ?

  3. Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, se range du côté des collabos, honte à lui.
    En tant que médecin il est particulièrement bien placé pour savoir que toutes ses règles n’ont rien de médicales et que la “pandémie” est politique et non médicale !

    Que le parquet quant à lui se prenne pour la Gestapo n’a rien de surprenant.
    Il devrait même ouvrir une enquête internationale pour mise en danger de la planète et actes de terrorisme aggravés ayant pour but l’extermination du genre humain et faire déployer les chars autour de l’église !
    Le ridicule ne tuant pas, il n’est plus à cela prêt…

  4. Oui, d’Haussy a raison, les évêques ont mis en danger notre vie spirituelle et nos âmes l’an passé, ils nous ont empêché de faire nos Pâques. Et si nous étions morts sans avoir pu communier depuis un mois et sans confession ? Les évêques nous envoient Dieu sait où le coeur léger, bien léger ! Réclamons une procédure canonique à l’encontre des évêques qui se sont conduits en godillots d’un gouvernement indigne, ne sachant que nous inviter à nous laver les mains et nous purifier au gel hydroalcoolique. Lucifer a je crois fait provision de gel hydroalcoolique disposé avec distributeur et masques à l’entrée de l’enfer….

  5. Lorsque des membres du gouvernement,censés donner l’exemple,participent à des repas clandestins de plusieurs dizaines de personnes;quand des vaccins dont on ne connaît ni le contenu ni les conséquences,sont mis sur le marché par les plus hautes autorités sanitaires censées protéger la population du charlatanisme,puis administrés à des personnes que l’on a asservi au préalable par la peur,les responsables dorment sur leurs deux oreilles.
    Par contre,si un prêtre(dont l’une des principales fonctions rappelons-le,est de faire en sorte que le pouvoir Spirituel ne se soumette pas au pouvoir temporel),dirige une messe sans masque,et invite ses fidèles à en faire autant,il est considéré comme criminel-alors que toutes les études sérieuses sur le port du masque et autre distanciation sociale prouvent que ces mesures ne servent à rien(Stanford,CDC…)sinon à maintenir la population dans la peur,lui prendre son argent et l’assouvir;que les états qui n’ont jamais utilisé de telles mesures ou qui les abandonnent ont de meilleurs résultats que Ô surprise…la France …Non mais de qui se moque t’on ?!
    Bravo à ce prêtre,c’est un exemple de courage et de foi,qui prouve que la bienveillance,l’amour,la vie,et la confiance en le Christ et son message pour les personnes de notre confession,sont les meilleurs armes pour lutter contre un mal quel qu’il soit,fut-il »matériel»dans une société qui se veut matérialiste.
    Le Christ n’a t-il pas dit à ses disciples:»Si vous aviez la foi aussi grosse qu’une graine de moutarde,vous diriez à cette montagne: »Jette-toi dans la mer»,et elle le ferait»?
    Bravo également à ses fidèles et qu’on le(s) laisse tranquille.

  6. Nos évêques, toujours à la remorque de la République

  7. Tout ça pour une épidémie bidon qui n’existe pas et une maladie qui ne tue quasiment personne …

    • Je connais une communauté monastique ou près de la moitié des moines, viellissants, en sont morts.
      Des gens de mon entourage agés de moins de 65 ans ont été éliminés en 48 h.
      Ce truc tue plus que la grippe. Bien sûr en pourcentage de la population, dix fois plus que pas grand chose, ce n’est pas énorme, mais on ne peut pas dire que ce soit un simple rhume.

      • Est-ce que nous ne devons pas tous mourir un jour ? Est-il anormal de mourir quand on est vieux ? Ne vaut-il pas mieux mourir de mort naturelle que d’attendre la perfusion létale qui peut être administrée à l’hôpital ?

      • Ce truc tuait plus lors de la première vague. Des traitements peu coûteux pourraient soigner ce truc efficacement. Toute considération éthique mise à part, nul ne peut dire que le vaccin est efficace et dépourvu de complications GRAVES

      • Non ce “truc” ne tue pas plus que la grippe !
        Cessez votre désinformation.

        Les morts sont dû a l’absence de mesures préventives conscientes et VOLONTAIRES (vit C, D, zinc)

        ainsi qu’à l’absence de soins aux malades par le blocage conscient et VOLONTAIRE des médicaments (HDXQ, Ivermectine, azythro) qui pourraient les guérir…

      • Je connais 2 communautés monastiques où tous les moines ont attrapé le covid. Aucun hospitalisé et aucun mort. Au total, plus de 100 moines. Dans l’une d’elles, ce sont même les plus jeunes moines qui ont été le plus sérieusement malades.

      • Taux de létalité de la Covid : 0,3 %

        Voir ici sur le site de l’OMS :https://www.who.int/bulletin/volumes/99/1/20-265892-ab/fr/

        C’est un peu plus que la grippe, et ça cible surtout les personnes agées (age médian des décès > 80 ans) et/ou avec des maladies graves (facteurs de comorbidité : 66% des cas)

        En utilisant des traitements efficaces comme l’ivermectine, ça serait un problème de santé publique comme un autre

      • est-ce que ces moines ont été soignés correctement ou ont-ils écoutés les charognards du gouvernement?

  8. Je m’étonne tout de même de l’incapacité des fidèles de cette paroisse à respecter des règles qui ne vont pas contre la foi. Porter un masque par exemple. On peut dire que ça ne sert à rien, que ce n’est pas pratique, que c’est une atteinte à la sacro-sainte liberté, mais ce n’est pas une atteinte à la foi. Donc stop l’idéologie de bas étages. Les lois qui ne vont pas contre la foi doivent être respectées ! Mais c’est un peu le mal des tradis, il pensent être au dessus de tout.

    • Dans la Vulgate il y a près de 740 fois le mot « facies » (la face), et plus de 100 fois le mot « vultus » (le visage). Ces mots traduisent généralement le mot hébreu panim / paneh.

      C’est qu’en hébreu (et en grec – prosopon- et en latin, qui traduisent vraiment l’hébreu) le mot face, visage, désigne la personne. On ne dit pas que tel roi fuit devant son ennemi, mais qu’il fuit de devant la face de son ennemi. On ne dit que tel personnage est en présence de tel autre, mais qu’il est devant sa face. Etc. Quand on prie (particulièrement les psaumes) ce n’est pas en présence de Dieu, mais devant la face de Dieu.

      Le mot face, visage, désigne la personne. Il n’y a pas de personne sans visage, et le visage est l’expression de la personne. C’est au point qu’un dérivé direct de panim / paneh est penimah, qui veut dire vers l’intérieur, et tout simplement intérieur, dedans. Le visage est le reflet de l’intérieur de l’homme, de son âme. Si l’on efface son visage, on supprime sa face (ef-facer), on efface son âme, on détruit sa présence. Et l’on ne voit plus qu’une armée de zombies masqués, de plus en plus inquiétants.

      Dieu cherche le visage de l’homme, et l’homme cherche le visage de Dieu. Pour en arriver dans l’éternité à la vision « face à face ». C’est presque un résumé de toute la sainte Ecriture. Dieu veut voir notre face pour que notre face puisse voir la face de Dieu.

      Et c’est pourquoi c’est (presque ?) un blasphème que des hiérarques de l’Eglise du Christ osent se montrer en ornements sacerdotaux en effaçant leur visage, sous prétexte d’une « crise sanitaire » qui il y a quelques mois faisait dire aux spécialistes et donc aux politiques qu’il ne fallait pas porter de masque, surtout dehors…

      • J’avais déjà réfléchi une fois que les toilettes ce n’était pas très propre, à cause du risque de propagation dans la population des maladies transmises par les selles par exemple. Alors nous pourrions avoir un incinérateur chez nous et faire nos besoins dans des couches que nous brûlerions chacun chez nous. Parfait?

      • Merci pour ces précisions éclairées.
        Oui, il est choquant de voir des prêtres célébrer avec le masque, choquant de ne pas voir le visage de nos frères humains et encore plus de ne pas voir le visage de nos frères en Christ à l’église.

      • merci Michel Janva pour vos précisions détaillées.

        Je suis d’accord avec vous, à tout le moins ce n’est pas respectueux de se présenter masqué pour rendre un culte à Dieu.

    • Je ne suis pas tradi et trouve comme vous que mes amis tradi exagèrent souvent dans leur façon de nous traiter, nous autres. Et pourtant, voyez: pour moi, depuis le début, ce port du masque obligatoire est bien anti-chrétien, tout simplement parce que, de même que la “distanciation sociale”, il divise, sépare. Or ce qui divise est diabolique, vous le savez. La chrétienté, c’est la communion et l’amour. Comment aimer mes frères que je croise ici et là si je n’ai accès ni à leur visage ni à la chaleur de leur corps?
      J’ajoute que je trouve très malpoli de ne pas montrer son visage aux autres et de ne pas leur serrer la main.
      Et donc oui, pour moi, le Christ présent dans les visages et les corps qui m’entourent, ainsi que la politesse, sont bien plus importants chez la personne que les microbes que peut-être elle pourrait porter (?).
      J’ajoute en tant que mère que je suis particulièrement choquée de voir que les établissements catholiques ont accepté de masquer et les enseignants et les enfants: un enfant est plus que nous le visage et la voix de Dieu. Or nous le faisons, par ce masque, devenir une sorte de criminel en puissance (nous lui avons déjà fait savoir qu’il était quasiment le meurtrier de sa grand-mère) et nous nous privons volontairement de la vue de tous ces charmants visages. Il faut croire que ce n’était pas important pour mes frères chrétiens.
      Je pense pour ma part qu’il y a là dans tous ces signes de séparation physique entre nous, la continuité directe de la séparation des corps déjà acceptée dans l’avortement (extirper un corps de celui de la mère) puis dans la pma, puis la gpa. Les masques sont le signe visible de cette séparation.
      Et de notre séparation d’avec le Christ puisque nous nous passons soudainement de la vision du visage des autres, qui sont pourtant, normalement, à nos yeux le reflet du visage du Christ. Nous ne le trouvons pas ailleurs que dans le visage de nos frères. Refuser mon visage aux autres, c’est lui refuser le Christ.

      Enfin, je suis choquée que tous les maris semblent s’accomoder désormais de voiler leur propre femme. J’ai cru au tout début que bcp de maris se révolteraient… ça n’a pas eu lieu.

      Ni les maris pour leurs femmes, ni les mères pour leurs enfants, ni les enfants pour leurs vieux parents.

      Nous portons une lourde responsabilité en refusant de montrer nos visages aux jeunes et aux enfants. Spirituellement. Je le crois.

      • J’ai plus souvent constaté, même chez des prêtres et des religieuses, chez les chrétiens libéraux progressistes, l’aversion profonde pour “les tradi” que l’inverse. Les tradis énoncent leurs désaccords, les progressistes leur mépris, voire pire.
        Depuis que j’ai rejoint une paroisse tradi, les membres de l’équipe d’aumônerie où j’étais active depuis plusieurs années ne souhaitent plus entretenir de relations avec moi, à peine s’ils répondent à mon bonjour lorsque nous nous croisons dans la rue.
        Dans ma nouvelle paroisse je trouve une doctrine saine et des célébrations qui invitent à l’adoration de Dieu. Ma vie spirituelle y trouve un bénéfice incomparable.

        • Tout a fait d’accord les tradis ne s’occupent pas du tout des progressistes. Ils sont même un peu trop indifférents…

          • Là pas tout à fait d’accord.je suis catholique comme disait Mgr Lefèvre donc tradi si vous voulez et je peux vous dire que dans notre petite communauté toute jeune on s’occupe de tout le monde . Personnellement j’ai des amis conciliaires, j’essaie de leur montrer la vraie Foi, mais ils sont tellement imbus des âneries qu’ils entendent: toutes les religions se valent, nous serons tous sauvés, alors pourquoi se casser la tête. Depuis le début du 1° confinement ils ne sont pas retournés à la messe et pourtant ils y allaient tous les dimanches, lui ne croit pas à la résurrection, tout ce que raconte la bible ce sont des balivernes, etc etc etc. Par contre bcp de personnes nous rejoignent parce qu’ils retrouvent une piété, une amitié, nous sommes vraiment des frères. Alors on peut glosser sur les tradis, mais je crois qu’aujourd’hui il n’y a plus à tergiverser, nous sommes pécheurs mais nous essayons de suivre le Christ comme il nous l’a demandé. Les tièdes je les vomirai de ma bouche, et nous ne voulons pas être des tièdes.

          • Ce n’est pas parce que vous et moi le faisons qu’il ne faut pas constater que l’écrasante majorité est indifférente.

    • Et obliger les gens à ne se tenir que sur une jambe (il y a tellement de microbes par terre, on en attraperait deux fois moins), cela va-t-il contre la foi? Non en apparence. Mais si on nous obligeait à le faire, alors bravo aux curés qui n’en exigeraient pas tant à la messe.

      • Et puis il y a aussi le voile sur la tête. On pourrait nous l’imposer, à moins de se raser les cheveux, à cause du risque de transmission de poux de la tête (d’autant plus que seule la prévention est accessible à tous puisque les traitements ne sont pas remboursés par la sécurité sociale). On pourrait nous interdire de manger du sucre, à cause du risque de caries (qui peuvent mal soignées aboutir à des septicémies) mais c’est vrai qu’on ne mange pas de sucre à la messe. On pourrait nous interdire de venir à la messe en voiture en raison des risques d’accident de voiture, et cela n’irait absolument pas en apparence à l’encontre de notre foi. Mais le curé qui recevrait des personnes ayant fait une telle “ignominie” aurait bien raison à mon sens. On pourrait aussi nous demander de respirer dans des bouteilles d’oxygène (après tout ce serait plus propres que ces masques à travers lesquels les fines particules peuvent passer). Cela ne serait pas non plus directement en contradiction avec notre foi. Nous pourrions aussi être obligés de porter des gants, pour nous protéger de l’épidémie, les objets sont si sales. Pas de problème, toujours…. J’oubliais, pas question de montrer ses chevilles, il pourrait y avoir des moustiques tigres qui transmettent le virus Zika (très dangereux). Avez-vous lu l’arrache-coeur de Boris Vian? Nous y sommes presque… Il s’agit d’une mère qui a si peur qu’il arrive quelque chose à ses enfants qu’elle les enferme en cage. Toujours pas de problème…. Et puis c’est vrai qu’à cause du risque de cancers de la peau, pas question non plus de sortir de chez soi l’été, il faudrait un confinement tous les étés, non? Le soleil est si dangereux! Donc pas de messes en plein air l’été. Etc… en fait!

    • Je ne rentre pas masqué dans la maison de Dieu.
      Quant à être au dessus de tout, les conciliaires ne placent ils pas l’homme au dessus de Dieu et n’osent ils pas prétendre que toutes les religions sont issues de Dieu ?

    • A la messe tradi on chante !
      Il n’y a pas de muets comme des carpes avachis sur un siège à attendre que ça se passe…
      Essayez de chanter avec un masque, qui de toute façon ne sert à rien, mais est gravement préjudiciable à la santé.

      Personne n’est obligé d’aller à la messe…

      L’État n’a pas à s’immiscer dans ce qui se passe au sein des cérémonies religieuses.
      C’est à l’autorité religieuse de donner des consignes et de les faire respecter pour autant qu’elles soient justifiées…
      Les Évêques n’ont pas à faire respecter le port de l’étoile jaune !

    • Il y a même un passage qui peut faire réfléchir à toutes ces règles sanitaires dans l’évangile. Du temps de Jésus, il y avait des ablutions à faire avant le repas (sans doute pour des raisons d’hygiène). Les pharisiens reprochent à Jésus que ses disciples ne fassent pas leurs ablutions, et Jésus répond que eux, ils s’occupent de l’extérieur de la coupe mais pas de l’intérieur.

    • On va à la messe, pas au bal masqué. Ce sont deux choses différentes.
      Ceci dit oui, on se le met sur le museau quand nécessaire. Pas de panique.

  9. S’agit-il de ralliés à Vatican II ? Les révolutionnaires occupent de belles églises… Pour les “rebelles”, ils doivent aménager des chapelles !
    Dans ce cas, ces ralliés espéraient quoi de leurs évêques qui se couchent bien plus devant la vindicte républicaine que devant le Bon Dieu ?
    Prier avec un masque, mettre du gel, prendre son corps dans nos mains c’est déjà défier sa Puissance, pire, c’est en douter… Celui qui doute, que va-t-il faire dans une église ?
    Dieu prête vie et la reprend quand il veut… Avec masque ou sans !

    • « Ralliés a Vatican II »
      « Leurs évêques »
      Vous vous extrayez de l’Eglise ?
      Et puis si ceux qui doutent n’ont pas leur place dans un église, cela signifie t’il que les églises sont réservées à ceux dont la foi est pure de toute ombre ?

      Et je me demande également si porter un masque et mettre du gel signifie une doute de la toute puissance de Dieu. C’est aussi ne pas l’instrumentaliser. Dieu n’est pas magicien. C’est une réelle question que je me pose. Bien sûr que je crois à la toute puissance de Dieu et je suis certain dans la foi que Dieu s’il le voulait l’éradiquerait et qu’il le fera peut être. Mais il nous faut voir une épreuve qu’Il nous permet de traverser dans sa providence. Et une épreuve ça ne s’esquive pas, toutes ces règles que nous apprécions plus ou moins sont autant d’épreuves. En tout cas c’est comme ça que je les vis.

      Je ne sais plus qui disait « ne vous demandez pas d’où viennent les croix, elle viennent de Dieu »
      Je me vois mal esquiver cela.

    • Cela veut dire quoi ? :
      “S’agit-il de ralliés à Vatican II ? Les révolutionnaires occupent de belles églises… ”

      On se demande d’où vous êtes ?…

      • Je suis catho et pas de la nouvelle machin conciliaire… Ma messe est le rite ordinaire celui de toujours, la messe dite de Saint Pie V. Le rite extraordinaire dans le mensonge est celle de popol VI Et issue du concile pastoral Vatican II… Cette révolution dans l’église vous a octroyé les édifices construit pour rendre un culte à Dieu… Aujourd’hui, il n’y a qu’à voir les “repas du seigneur” les dimanches sur France 2 pour voir un culte protestant… Votre pseudopape réussit à écrire des encicliques pour sainte greta en oubliant de citer le Christ et en omettant la Très Sainte Vierge (qui n’est pas corédemptrice alors que Saint Augustin dit le contraire) qui pourrait offusquer les “religions” qui se valent… Luther et la terramama sont des invités du pontife et la Frat a un mal fou à obtenir une autorisation pour un pélerinage quelconque… Je résume, la liste est trop longue…
        Et vous avez le culot de me demander à moi… D’où je suis ???? Alors demandez vous où vous aller…
        Je préfère être condamné d’avoir été trop virulent dans la foi, plutôt que pas assez !
        Vive le Christ-Roi !

        • Vous confondez rite ordinaire et rite extraordinaire !
          Ce n’est pas votre messe mais la messe de l’Église de Dieu
          Vous êtes irrespectueux avec le Pape qui est le chef de l’Église que cela vous plaise ou non.
          Celui qui ne suit pas le Pape n’est pas catholique.
          Vous pouvez le critiquer avec respect à condition d’avoir des arguments concrets et précis et prier pour lui…
          Luther est mort depuis des lustres il peut difficilement être invité…
          Donc oui je vous demande d’où vous êtes car vous ne parlez pas en serviteur du Christ !

    • L’Eglise des 20 conciles (fsspx) possède aussi de belles églises.

      • c’est quoi l’église des 20 conciles? Apparemment vous avez l’air de prétendre que c’est la fSSPX et qu’elle possèderait de belles églises. Ah oui, eh bien venez-voir où nous sommes obligés d’aller à la Messe. Nous avons demandé une église à l’évêque dans une bourgade où la mairie doit entretenir 5 églises et une seule sert, mais l’évêque qui soit dit en passant avant d’être évêque ne croyait à la présence réelle qu’en présence des fidèles et qui se vante de ne pas dire la Messe tous les jours, et prétend que la FFSPX est hors de l’Eglise (faux puisque le Pape leur a donné l’autorisation de confesser de baptiser et de célébrer les mariages) a refusé de nous en prêter une. Par contre certains de ses ouailles progressistes sont prêts à les fournir aux musulmans comme mosquée !!!! Et si la Fraternité a de belles églises c’est qu’ils les ont construites, achetées ou transformé des batiments en eglise mais elles ne leur ont pas été données par les évêques.

        • Merci Gaudete pour ce rappel de notre réalité et des sacrifices que nous faisons pour entretenir contre vents et marées, cette messe de toujours que Mgr Lefebvre avec le soutien de la très Sainte Vierge a contribué à sauver…
          Il ne sera pas Saint par la volonté des suppôts qui occupent la chaire de Pierre (ouf !), mais il est déjà au Ciel…
          Nos églises sont pleines, les leurs se vident… Ne reconnait-on pas un bon arbre à ses fruits ?

          • Mgr Lefebvre n’aurait pas apprécié la manière dont vous parlez de l’Église et du Pape
            et Mgr Ducaud Bourget vous en aurait probablement collé une…

  10. L’article est exact, du moins en principe: la charge de la preuve repose en droit sur l’accusation, elle doit prouver la faute.
    Cependant ce principe semble avoir été inversé dans les faits: c’est à l’accusé de prouver qu’il est innocent. Comme au Moyen-âge avant l’inquisition (qui a introduit l’enquête, le débat contradictoire et limité voir mis un terme, dans les tribunaux d’église, à la ‘question’). Mais aussi depuis quelques décennies dans les ‘tribunaux’ dits ‘médiatiques’.

  11. Et c’est le diocèse de Paris qui ouvre les hostilités !! … C’est assurément le monde à l’envers et en même temps c’est le retour en fanfare des Cauchon.

    • Lors du confinement n°1 les évêques avaient anticipé les directives répressives du gouvernement et apposé sur les portes de nos églises des règlementations dignes d’un gouvernement de salut public sans un mot de charité pour les fidèles. Les avez-vous entendu, sauf notables et réconfortantes exception, rappeler l’ordre des priorités, les fins dernières ? Non, le monde de nos évêques continue sur sa lancée naturaliste, horizontale…

  12. je pense qu’il faut tout arrêter avant que tout le monde devienne fou, on revient à la délation, cela devient ridicule, si on ne porte pas de masque on serait un criminel ? si on va à l’église, il faut tellement faire attention à tout, qu’on en oublie de prier, pourtant c’est la première chose à faire. rendez nous notre liberté c’est tout ce que je demande, on est enfermé depuis plus d’un an, ça suffit de ces délations etc….

    • Nous sommes en dictature ! Cela ne peut prendre fin qu’avec la fin de la dictature !

      En attendant les collabos foisonnent pire que dans les 2 dernières guerres.

  13. Curieusement, personne ne parle des mosquées bondées…mais il est vrai que le coronavirus est une maladie de blancs et de kouffirs, puiqu’Allah protège ses fidèles.

  14. Une foule nombreuse et le chef des prêtres reconnu qu’il blasphémait (blasmavovirus) déjà a cette époque les virus passaient par la bouche et l’on ne compta plus le nombre de morts par la suite(martyrs,saints etc).Il fut décidé de le juger (pas encore pour mise ne danger d’autrui) loi bien Républicaine de César mais plutôt religieusement correcte.
    Médecin soigne toi-toi même ! Un interne que j’admirais ,ancien du séminaire ,en 1940 passa à l’armée secrète ,opéra les maquisards ,intégra la première armée ,et du centre de la Françe arriva à la poche de Colmar, pour finir à MENTEN (all).Devenu professeur et la veille de sa retraite il monta sa dernière garde à l’hôpital.
    Je suggère suggère une de garde mensuelle (24h) par mois à Notre Dame pour L’archevêque avec interdiction de se faire remplacer afin d’éviter de nouveaux malheurs au lieu saint. La relève se faisant par la troupe et ses auxiliaires
    J’y ajouterai une adoration du Saint Sacrement) afin que Jésus ne soit plus seul la nuit.
    Comme ils se saluaient chez nous je termine ainsi “loué soit Jésus Christ”

  15. Qu’attendre de mieux de monseigneur Si petit ? N’est-ce pas lui qui, au début de la “crise sanitaire” en mars 2020, proposait ses services en tant que médecin, estimant qu’en tant qu’évêque il n’avait plus rien à faire ? Est-ce digne d’un pasteur à l’heure où beaucoup étaient désemparés à l’heure où on nous annonçait une terrible pandémie avec des millions de morts (au fait, où sont-ils ?) ?
    Mais depuis, ce monseigneur nous a bien plus surpris ; on peut même se poser la question de sa foi ; croit-il en la présence réelle et agissante de notre Seigneur Jésus-Christ dans l’hostie consacrée ?
    Quant au respect des imbéciles mesures sanitaires (dont chacun peut constater qu’entre l’église et le supermarché, elles sont à géométrie très variable), qui doit être obéi : Dieu ou César/Satan ?
    A quel endroit Dieu s’exprime-t-il ainsi dans la Bible :
    “Montre-nous ton masque et nous serons sauvés”. (Ps 97)
    “Recherchez Dieu et sa force, cherchez continuellement son masque”. (1 Ch
    “Vers Toi, Seigneur, je tourne mon masque…” (Tb 3)
    “Je ne veux pas vous montrer un masque sévère, car je suis miséricordieux, dit Dieu”. (Jr 3, 13)
    “Dans une effusion de ma colère, je t’ai caché un moment mon masque”. (Is 54)
    “Ils verront son masque et son nom sera sur leur front”. (Ap 22)
    “Nous voyons, à présent, dans un miroir, mais alors ce sera masque à masque”. (1 Co 13)
    “Heureux les cœurs purs car ils verront le masque de Dieu”. (Mt 5)

    Il faut dire qu’avec la marionnette Bergoglio sur le siège de Pierre, nos évêques ont un bien piètre “exemple”.
    Puissent-ils suivre le Christ plutôt que l’esprit du monde.

  16. L’allégeance de Mgr Aupetit aux dominants du moment est une grande déception.

  17. L’abbé Guelfucci aurait mieux fait de ne pas se faire éjecter de la FSSPX où il n’aurait pas connu de genre de démêlés avec son évêque. Décidément la discipline n’est pas son fort même si dans le cas présent elle est plutôt injustifiée.

    • Affligeant !
      Le seul avenir de la FSSPX (qui le sait) est de réintégrer l’église UNE.

      • Pas besoin de la réintégrer, elle est unie aux 19 siècles de l’Église ayant précédé Vatican II. C’est plutôt à l’Église de Bergoglio de réintégrer la tradition et la vraie foi.

        • Mgr Lefevre n’est pas de votre avis !

        • D’autre part le Pape est le chef de l’Église et bon ou mauvais vous lui devez le respect et l’obéissance en matière de foi.
          Par conséquent votre appellation “Bergoglio” est mal venue et TRES profondément anti-catholique. On peut émettre des critiques mais il y a la forme.

          • je ne suis pas sur , vous connaissez les conditions? Toutes les fraternités issues d’ailleurs pour la plupart de la FFSPX se sont pliées pour avoir droit à la “gamelle” à reconnaître que toutes les religions se valent, qu’ils doivent dire la messe moderne si l’évêque le leur demande, qu’ils sont obligés de concélébrer etc etc. Alors si un jour le pape accepte que tout ce que je viens de citer plus d’autres choses encore ne soit plus obligatoire alors la FFSPX acceptera de revoir sa copie;Mais surtout n’oublions jamais que si MGr Lefèvre n’avait pas rué dans les brancards il n’y aurait plus de Messe St Pie V et la formation des prêtres serait lamentable, il ne faut surtout pas oublier cela. Je pense que Collapsus a entièrement raison et Mgr Lefèvre serait de son avis, car qu’ont voulu faire certains pères du concile renverser la table et tout changer. Nous respectons le Pape il est le chef de l’Eglise bon ou mauvais . on lui doit obéissance en matière de Foi quand il professe la Foi de toujours, mais je ne pense pas que les simagrées autour de la Pachamama , l’encyclique Amoris Laetitia ou tutti fratelli soient à accepter sans rien dire. Ne parlons même pas des prises de positions concernant le mariage homo. Nous prions pour lui et tous les mois nous avons une messe pour tous les prêtres du diocèse, je ne suis pas sur que la réciproque soit vraie

          • Le dernier Pape que j’aurai aimé connaître avait une Tiare !
            Ensuite il y a eu un franc-mac !
            Ensuite celui qui a vu les lumières puis la fumée jusque dans sa chambre !
            Ensuite un qui c’est brièvement réveillé et que l’on a rendormi très vite..
            Ensuite un gars qui nous a dit que le Christ était mort pour rien puisque toutes les religions se valent…Canonisé par les merdias dès le lendemain de sa mort et dont il a fallu obtenir un miracle même à peine vérifié mais dans l’urgence… (même le diable peut réaliser un miracle à des fins qui sont les siennes…)
            Puis un des pères dudit concile qui finissait par ne plus croire à ce qu’il avait annoner 40 ans plus tôt et qui c’est vite reculé quand satan (monde, banques et documents peut être décourageant ?) a montré ses crocs !
            Puis maintenant, Bergoglio qui revient avec des migrants et oubli de ramener des chrétiens d’Orient en souffrance, qui acceuille la terramama et Luther (celui qui a tellement vomi sur les cathos)
            Celui qui a plus confiance au vaccin, au masque, au gel qu’en Dieu !
            Combien de religieux martyrs ont donné leur vie pour accompagner des malades de vrais pandémies… Plutôt crever “covidé” que de douter de la Volonté de mon Créateur…
            Il m’a prêté vie, qu’Ils la reprenne quand il veut !
            Mais promis, dès que ce pape se convertira, je serai le premier à le suivre !
            Vive le Christ-Roi !

          • Nous sommes hors-sujet et ma réponse serait trop longue, je préfère donc en rester là. Dommage car il y aurait beaucoup à dire sur votre remarque inadéquate.

          • Gaudete j’en sais beaucoup plus long que vous et depuis beaucoup plus longtemps.
            J’ai connu et Mgr Lefèvre et Mgr Ducaud Bourget et je connais toutes les branches de la tradition depuis leur créations respectives.
            Vous respectez le Pape ? Fort bien ! Mais Collapsus ne le respecte pas !

          • Je me réfère à l’Annuaire Pontifical édition 2020 : le Pape y est dénommé simplement Évêque de Rome et non plus Vicaire du Christ, Successeur du Prince des Apôtres, Souverain pontife de l’Église universelle, primat d’Italie.
            Je l’appelle donc Bergoglio comme je dirais Aupetit, Gaillot, Becciu ou Sarah. Vous voyez que je respecte sa volonté et que je suis obéissant.

    • Déception ? Nous sommes accoutumés aux prises de positions équivoques, pour le moins, de la CEF.

  18. Puis-je suggérer qu’au petit mal, on veut appliquer le grand remède ?
    À quand remonte la dernière condamnation canonique prononcée par un Prélat français ?
    Il me semble que celle-ci concernait l’ex abbé Preynat, réduit à l’état laïc pour des agissements très graves.
    Question : les faits reprochés au Curé de Saint-Eugène – Sainte Cécile sont-ils aussi graves que ceux commis par l’ex abbé Preynat ?
    Ne doit-on pas attendre le délai d’incubation du “virus” pour établir la culpabilité du “suspect” ?
    Comment la Célébration de la Résurrection pourrait-elle provoquer un foyer épidémique ?
    De même : en quoi la distribution du Corps du Christ sur la langue plutôt que dans les mains pourrait-elle contribuer à la propagation du virus ?

  19. Je dénonce ces dénonciations, pas de clusters dans les milieux messe ancienne. J’ACCUSE LA CONFERENCE DES ÉVÊQUES DE FRANCE, L’EGLISE CATHOLIQUE DE FRANCE , L’ARCHEVÊQUE DE PARIS, de n’avoir rien fait depuis 1969, pour accorder des plages horaires ou des églises aux fidèles désireux d’assister au rit de Saint Pie V, pendant des années il a fallu courir dans les catacombes pour trouver une messe jamais interdite par le Pape, le Vatican et le Concile dernier. Ensuite il a fallu prendre une église comme des voleurs, enfin le Motu Proprio a légèrement desserré l’étau. L’Eglise Saint Eugène-Sainte Cécile a été accordée par un archevêque précédent, UNE SEULE ÉGLISE POUR PARIS ! DINGUE ! DEPUIS LES FAMILLES SE SONT AGRANDIES, ce rit attire de plus en plus de monde depuis 50 ans, et il n’y a toujours que 2 ou 3 églises à Paris ? HONTE à L’ARCHEVÊQUE qui collabore à la police de la pensée, c’est lui le responsable, si les malheureux fidèles se pressent lors des grandes fêtes. Le rit ancien accompagné par une Chorale prestigieuse, n’exige pas de masques, ni papotages ni bavardages dans ce rit, même si dans le cas présent je pense que cela aurait été prudent de les mettre pour que le magnifique rit tridentin ne soit pas traîné dans la boue. C’est dans le sens que je viens d’indiquer qu’il faut mettre Mgr Aupetit devant ses vraies responsabilités.

    • J’ajoute, qu’il y a bien quelques curés qui ont accepté ces rites, mais à des horaires impossibles pour les familles, jamais à 11h, jamais de grand’messe

    • Tout est presque dit… Il préfère fermer les églises ou en faire des vaccinodromes plutôt que d’y voir des messes tradis !
      S’il faut retourner dans les catacombes, ça ne me dérange pas… Quand je vois ces moutons aller au “macdo” (repas) du Seigneur, comment voulez-vous qu’il y ait des conversions ?

  20. J’ajoute, qu’il y a bien quelques curés qui ont accepté ces rites, mais à des horaires impossibles pour les familles, jamais à 11h, jamais de grand’messe

  21. Vous M’avez abandonné, si vous êtes malheureux ne Me le reprochez pas.
    “Malheur à celui par qui le scandale arrive il vaudrait mieux pour lui ….”

  22. J’ajouterai à ces nombreux commentaires que la seule forme canonique de donner la communion est de déposer l’Hostie sur la langue et qu’aucun évêque n’a le pouvoir de changer le rite. Enfin, quelqu’un peut-il me dire où, dans les évangiles, Jésus a rendu malade une personne saine ? (ça d’accord, ça peut en rendre malades certains, les “tièdes” et les ‘froids’)
    Des études sur la forme de réception de l’Hostie ont été faites au Etats-Unis…
    Dans le même registre, c’est à dire une démarche de foi, le gel hydroalcoolique serait-il plus efficace que l’eau bénite ?

  23. Y a t’il quelque part un moyen de faire parvenir un mot de soutien à ce prêtre, voire même si besoin en était un soutien plus concret ?

  24. Simple constat : ce sont les curés qui lèchent le plus. L’Etat ne va pas condamner mais les curés cherchent à condamner pour plaire au pape ex catho mais musulman… De fait ils ne diront rien contre les prières de rues de ceux que leur pape chérit.
    L’Eglise se suicide au profit de la secte islamo-gaucho-facho…. Alors qu’ils ne viennent pas chialer que les églises se vident.
    Nous cathos ne seront jamais empêchés de prier; la preuve même les soviets n’ont pas tué l’Eglise alors ce ne sont pas ces curetons marxiso-islamo-gaucho-fachos qui vont nous en empêcher.

  25. “on en déduit que les règles sanitaires sont bien supérieures aux articles de foi…”

    Visiblement, oui, il y a là atteinte au dogme de l’infaillibilité du masque

    C’est malheureux, mais c’est hélas normal pour une partie non-négligeable du clergé, qui cherche plus à se relier à l’homme que Dieu, et n’a plus vraiment la foi

  26. Cette “pandémie”, quoi qu’on en pense, aurait pu constituer, pour l’Eglise – alors qu’au printemps dernier les gens étaient confinés chez eux, mais aussi par la suite – une belle occasion de prêcher sur les fins dernières et de rappeler à la réalité : oui, nous ne sommes que de passage ici-bas, mais alors pourquoi ? quel est le sens de tout cela ? quel est le but ultime ? Il y avait là une belle occasion d’évangéliser les périphéries – et même nombre de catholiques pratiquants – et d’éveiller à la Foi véritable qui est bien autre chose qu’un moralisme étriqué ou un optimisme de bisounours.
    Occasion ratée à l’image de ce pontificat du blabla pontifiant et des courbettes devant les puissants du moment – alors qu’on ne s’agenouille même plus devant le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs présent dans le Saint Sacrement.
    Monseigneur Oh petit a hélas bien souvent montré, suivant en cela François, qu’il n’aimait guère ce qui est catholique. Par contre, il semble ne jamais manquer une occasion de bien se faire mousser auprès du tyran élyséen et de ses zélés collaborateurs. On pourrait croire qu’il prend conseil dans les loges…
    Maurice Clavel, voyant tout cela, aurait pu éructer comme ce cri qu’il poussait, nouveau converti, dans “Dieu est Dieu, Nom de Dieu” :
    “Vous n’êtes pas allés au monde, vous vous êtes rendus au monde !
    Tout le malheur de votre condition, mes bien chers Pères, et par conséquent le nôtre, ce fut que vous ne pûtes rester seuls à prier entre les quatre murs d’une église. Ce fut que vous n’avez pas fait votre métier, point c’est tout, et cherchez après coup de sublimes raisons. Vous n’avez pas tenu le temps de l’abandon qui aurait pu, qui aurait dû être charismatique ! Vous avez esquivé le combat de l’esprit pour une paix précipitée avec la Terre ! Vous avez dit amen à tous les vents finissants du siècle ! Vous avez renoncé à l’ardente patience et aux influx de vigueur nouvelle ! Vous êtes allés au monde vous divertir et vous délayer !
    … Malheureux, misérables ! Vous ne vous apparteniez pas, vous étiez à Lui. Qu’avez-vous fait de vous ? Qu’avez-vous fait de Lui ? Qu’avez-vous fait du mal qu’Il s’est donné pour qu’on Le connaisse et qu’on L’aime ? Qu’avez-vous fait de Son infini et du nôtre, vilains prêtres ?”

    “Mais le Fils de l’Homme, quand il viendra, trouvera-t-il la Foi sur la terre ?” (Lc, 18)

  27. il faut fermer ces églises bondées de fidèles traditionalistes
    seules les églises vides peuvent être tolérées ! sauf bien sur si elles sont transformées en hotels pour migrants

  28. Il faut raison garder. Dans un premier temps, le diocèse ne pouvait pas faire autrement que froncer le sourcil. L’enquête policière s’étant déjà soldée par l’absence de poursuites, en dépit de la hargne du parquet qui a imposé une GAV, on voit mal sur quel fondement canonique le curé pourrait maintenant être véritablement poursuivi. D’autant que de nombreuses autres églises de Paris fonctionnent de même, en forme ordinaire ou extraordinaire, et que la communion dans la main n’est et ne peut être qu’une recommandation. Là encore, à Paris et ailleurs, il est possible de recevoir la communion dans la bouche, soit auprès d’un prêtre “spécialisé”, soit en se mettant à la fin de la procession de communion. Il y a donc beaucoup de bruit pour rien, et il ne faut pas confondre le battage médiatique et les réactions apparemment “politiquement correctes” qu’il entraîne et la réalité des faits présents et à venir.
    Accessoirement, St-Eugène est la paroisse de Paris qui suscite le plus de vocations. Allez savoir pourquoi…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]