Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Privatisation de la sécurité

Alors que la gendarmerie grogne, craignant pour sa spécificité et que les crédits ne cessent de baisser, Brice Hortefeux va annoncer prochainement la création d'une
délégation interministérielle à la sécurité privée
. Un « M. Sécurité
privée », en somme, qui devra veiller à une meilleure intégration des
quelque 165.000 agents dans la chaîne de sécurité nationale.

Alors que les effectifs des forces de l'ordre fondent comme neige au
soleil, ceux des sociétés de sécurité privée croissent de 3% par an.
Avec plus de 200.000 effectifs d'ici à 2014, il y a aura bientôt presque
autant de privés en France que de policiers et de gendarmes réunis.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Si la “sécurité”, a priori prérogative régalienne, est privatisable sans trop effaroucher l’idéologiquement conforme, l’éducation, plutôt moins régalienne logiquement, a peut-être de beaux jours de privatisation devant elle?

  2. Comme en Afrique du Sud en somme…
    Ça promet pour les années à venir : il suffit de se pencher au dehors pour apercevoir notre avenir si l’on ne fait rien : on aura un mélange de Liban et d’Afrique du Sud…
    Chouette perspective…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services