Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Prison avec sursis pour les sifflets du 11 novembre

Communiqué de l'Action Française :

"Le verdict est tombé, l’audience des trois embastillés du 11 Novembre, accusés de sifflets contre Hollande et de rébellion, après avoir été reporté, a finalement eu lieu ce mercredi 5 février avec son lot de soulagement : pas de ferme pour nos militants, mais de la prison avec sursis qui en dit long… Il semblerait en effet que le laxisme pénitentiaire ne joue pas en la faveur de nos jeunes interpellés, dont un, pour inaugurer son casier, s’est vu gratifier d’une première condamnation à un mois de prison avec sursis, alors qu’aucune preuve n’a pu être établie. Les peines allant jusqu’à 4 mois pour les autres ont toutes été assorties d’amendes au bénéfice des policiers qui n’ont eu pourtant aucune interruption temporaire de travail. A l’inverse les 3 militants victimes des violences policières ont eu 6 jours d’I.T.T.

Les Français ne peuvent qu’être horrifiés par ces mesures où les citoyens (ici des étudiants) sont rackettés par une police politique qui arrondit ses fins de mois sur des jeunes militants. La sévérité du tribunal en l’absence de preuves établies prouve que désormais en France le doute ne bénéficie plus au justiciable. La justice a donc bien relayé le message envoyé à notre encontre par les instances dirigeantes. Loin de réussir à intimider les militants ces condamnations arbitraires renforcent tous les résistants dans leur détermination à servir la France."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Triple R pour cette police Répugnante Répugnante Répugnante

  2. Cela fait un moment que cela se passe comme ça !
    La prison pour tous sauf pour les délinquants et les criminels…

  3. Peuvent-ils faire appel de ces condamnations?

  4. Nous sommes dans une dictature qui avance de moins en moins masquée et qui se permet même le plus ignoble comme tordre le bras à la justice. L’opposition parlementaire doit s’engager solennellement à effacer ces condamnations politiques dés son retour aux affaires et à créer une commission d’enquête sur les dérives de Mme Taubira et son complice Valls dans les atteintes récurrentes aux libertés publiques.

  5. A quand ” le jugement des juges” en ce bas monde ? Il y a bien longtemps que la justice française est pourrie, vérolée par la pensée révolutionnaire, sans parler de l’incompétence et de l’imbroglio des lois et règlements pléthoriques…………..! Là aussi il n’y a rien à espérer ! Jusques à quand Seigneur, jusques à quand ?

  6. Pendant que la taubira refuse d’incarcérer assassins ,violeurs et agresseurs basanés du moment que les victimes sont des blancs, nijuifsnimuzzs, son pote Valls le Gazeur de poussettes s’acharne à persécuter les gens qui sifflent ,ceux qui ont des drapeaux francais ou des banières familiales Manif pour Tous !
    Et les kollabos dans les tribunaux qui remettent facilement en liberté violeurs et assassins s’empressent de faire condamner les honnètes gens qui contestent pacifiquement §
    Leur république est devenue une dictature raciste anti francais de souche .Voilà de quoi il s’agit qu’ils veulent tant interdire aux gens de dénoncer en appellant un chat un chat …..

  7. A quand la création des comités de salut public ?
    Mais n’oublions pas que Robespierre a été, lui aussi, victime de la dictature qu’il a mise en place.

  8. C’est bien pour cela qu’il existe la JUSTICE DE DIEU, et celle-là ne laissera personne sans un juste jugement : les bons et les méchants qui pour les premiers n’auront pu être récompensés sur terre et les autres punis parce qu’ils ne l’auront pas été sur terre. et là ce jugement sera ETERNEL.

  9. Oui, de même que le sang des martyrs est une semence de chrétiens, les peines injustifiées infligées à des jeunes qui n’ont commis ni crime ni délit devraient être une semence de rebelles…

Publier une réponse