Prime aux tricheurs

Une banque a fait ce cadeau scandaleux à un tricheur invétéré :

"Elle est pas belle la vie? Vous falsifiez vos comptes, vous présentez un faux bilan, vous ne payez pas vos impôts, vous vivez largement au-dessus de vos moyens à crédit et on vous fait des cadeaux: on vous annule plus de 50% de votre dette et on prête 250 milliards d'euros à un taux préférentiel que vous ne rembourserez jamais."

Le tricheur s'appelle la Grèce. La banque est la Banque Centrale Européenne :

"La soi-disant succès de l'opération grecque est une incitation à la mauvaise gestion financière. Les autres pays sont en droit de demander le même traitement. Si on a restructuré la dette grecque, il faut restructurer toutes les dettes européennes."

9 réflexions au sujet de « Prime aux tricheurs »

  1. yf

    certes – mais a-t-on vraiment le choix. Dire qu’on n’a qu’à laisser l’euro exploser est une escroquerie intellectuelle car la vérité c’est que cela fera une belle jambe aux Etats européens de retrouver une illusoire souveraineté monétaire quand aucun d’entre eux, à l’exception peut-être de l’Allemagne, n’est compétitif au niveau mondial.

  2. senex

    “La Grèce est le seul exemple connu d’un pays vivant an pleine banqueroute depuis le jour de sa naissance” écrit Edmond About dans son livre : La grèce contemporaine paru en 1858.Oui c’est bien en mille huit cent cinquante Huit.Nil novi sub sole…

  3. Olaf

    La banque centrale européenne est dirigée par ceux-là même qui ont falsifié les comptes grecs, et par là provoqué sa ruine actuelle. Ils représentent des intérêts, financiers industriels et géopolitiques très très puissants, et ce ne sont pas les intérêts des peuples européens, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Et à qui profite cette ruine de la Grèce ? A ces mêmes intérêts financiers qui l’ont provoquée pour mieux piller le patrimoine grec et asservir son peuple …
    Ne croyez pas que la France échappera à ce traitement. Au train où nous allons, cela nous arrivera dans quelques années à peine.

  4. c

    Si ce n’est que les petits tricheurs ont eu d’abord des gros tricheurs qui leur ont montré comment faire.
    Je m’insurge contre cette façon de montrer du doigt les Grecs, les classes moyennes et a fortiori les plus pauvres.
    Balayons aussi devant nos portes.
    Qui refuseraient des subventions et divers avantages, quand on lui dit “c’est l’État qui paie”, “c’est l’Europe qui paie”, surtout quand on est un pays assez pauvre et que du coup de la baguette magique de la fée Carabosse Europe, FMI, finances internationales, politiciens achetés par l’étranger et au vu électoraliste, l’on reçoit de l’argent et qu’on n’a pas forcément les capacités de comprendre le système monétaire et fiscal complexe qui vous entoure, et encore moins les moyens d’y mettre un obstacle. Il faut voter tel parti parce qu’on vous dit qu’on est en démocratie et que sinon non c’est faire le jeu de la non démocratie, etc, etc

  5. lama12

    J’ai déjà écris sur ce blog que la Grèce ne paiera pas ses dettes.J’étais sur d’avoir raison, car je connais ce pays pour y être souvent allé, pour des raisons professionnelles.
    Je suis également allé en Finlande pour raisons professionnelles au plus fort de sa crise financière dans les années 1990. Le pays a mis en place un plan d’action pour se redresser et, si j’étais finlandais, je serais dégouté de voir:
    – le traitement de faveur réservé à la dette grecque.
    – les violences dans la rue à l’usage des médias.

Laisser un commentaire