Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Primaires LR : “L’essentiel est que chacun croie en lui, avec la présomption de s’estimer plausible et nécessaire”

Philippe Bilger nous offre une excellente tribune qui nous pousserait à rire si la situation n'était pas aussi affligeante comme il le décrit lui-même :

"Avec une inconscience totale et un narcissisme dévastateur, les candidats s'alignent les uns après les autres. Ce ne sera même plus du témoignage mais de la figuration! Au fil des semaines, je les ai entendus se déclarer, les ai vus se pavaner. Et ils prenaient l'air sérieux en cherchant à faire illusion. Il y en a eu de plausibles et je me disais: Jusque là, ça va! J'étais sans doute déjà trop indulgent.

Mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase républicain en coupe amère est tombée sur mon esprit quand j'ai appris que Geoffroy Didier se présentait à son tour après avoir cherché au fond de lui-même deux propositions chocs ou farfelues pour justifier durant quelques secondes une exposition que même le plus indulgent des citoyens va trouver grotesque. Il ne suffit pas que la candidature ne soit approuvée que par celui qui prétend nous l'offrir comme un cadeau. Alors qu'elle est et sera une plaie pour la crédibilité de l'exercice. Geoffroy Didier est un excellent homme élégant, fringant, bon dans les débats médiatiques. Mais quelle mouche, quelle vanité l'ont piqué pour qu'il ait osé adopter cette posture qui va le ridiculiser, et les Républicains avec lui?

Ce n'était déjà plus une primaire mais un fourre-tout. Dorénavant c'est un pot-pourri.

Il n'est pas normal, puisqu'on en est là, que certains hésitent, se tiennent encore avec réserve, retenue au bord de la primaire. Je ne saurais trop leur conseiller de franchir le pas. Oui pour Henri Guaino et Michèle Alliot-Marie et pourquoi pas Guillaume Peltier qui ne devrait pas laisser seul dans l'arène son compère? Et de grâce que Xavier Bertrand et Christian Estrosi reviennent! Plus on est de candidats, plus on va rire. Il y aura beaucoup de répétitions, de redites. Qu'importe. L'essentiel est que chacun croie en lui, avec la présomption de s'estimer plausible et nécessaire.

La droite, qui espérait montrer à la gauche de quoi elle était capable en faisant au moins aussi bien qu'elle dans cette joute que cette dernière avait illustrée, va se couvrir de honte. Le pire est que c'est déjà fait. On pourrait se consoler en soulignant qu'il n'y a plus aucune autorité incontestable, que le pluralisme est à son comble et que la multitude des ambitions, plus vaines les unes que les autres, est le signe d'un parti en mouvement et vivant. On sait bien qu'un tel optimisme serait béat et sot. Et qu'au contraire c'est la marque d'un bateau en dérive sans gouvernail ni cap.

Que la droite se saborde elle-même si elle en a envie, on ne peut pas le lui interdire. Mais elle est vraiment trop aimable, en ces temps où la gauche est au fond du trou, de permettre à son adversaire de se moquer et de retrouver un peu de vigueur et d'espérance. Si en face ils sont si mauvais, pourquoi n'aurait-elle aucune chance en dépit de son bilan calamiteux et d'un président qui sort tous les soirs pour regagner les voix de la culture comme si le peuple était là avec ses attentes, ses frustrations et ses misères? (…)

Il n'est plus acceptable que tout le monde ne soit pas candidat à la primaire LR. J'ai des fourmis dans la tête: j'ai bien envie d'y aller! Comme la primaire était belle et comme elle n'est plus rien! La pièce est devenue vaudeville et l'espérance farce."

La vraie et unique primaire sous la Vème république, c'est le 1er tour des présidentielles. Le reste n'est que carriérisme, batailles d'ego et recherche de portefeuille ministériel…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Penser que de l’UMP sortira une solution alors que l’UMP est un des acteurs de l’effondrement de la France, ça prête à sourire.
    Parti de branques et de charlots.

  2. Primaire ….ce mot seul est tout un programme pour désigner ce concours d’inélégance où veulent concourir pour le prix de l’Arc de triomphe
    ….vieilles carnes , pottoks, chevaux de labour , mulets voire cadichons et ce …sous la même casaque …!!!!
    Le terrain risque d’être très lourd y compris pour les chevaux-légers .

  3. Bientot , nous pourrons former une équipe de rugby avec tous ces prétendants avec le ban et l arrière-ban. On a déjà une équipe de footeux qui se tâcle en interne . Allez , vite qu un roi ( il n y a plus d opposition ) S avance vers un but , vide de son gardien républicain et il n y aurait plus qu à transformer l essai ! La France gagnerait et en partant de loin et de si bas !

  4. Eh oui, la droite devient aussi dangereuse et néfaste que la gauche… Remarquez, ça fait longtemps que cela a commencé !
    Bon sang, ils ne sont même pas capables d’avoir les idées claires ! On devrait instaurer une loi (oui je sais, encore une…) qui limite le nombre de candidats à 5 ou 6 pour le premier tour, et avec de préférence des gens qui ont déjà eu l’expérience des affaires !
    Heu attendez, non, ça ne va pas mon truc… Ca voudrait dire que le premier tour des présidentielles serait ouvert à Sarko, Fillon, Juppé, Fabius, Hollande, Valls, Ayrault… Au secours !

  5. Pot-pourri en parlant de l’UMP-LR c’est bien vu, Maître Bilger…

  6. Puis-je attirer l’attention des (toujours lucides) lecteurs du SB sur ce lien (http://lepcd.fr/famille/), où UN (c’est vrai que c’est le seul) candidat affiche un programme bien peu “vendeur” aux dires des responsables de ‘com’, et qui devrait pourtant plaire aux visiteurs habituels de ce site?
    Bien sûr les ‘primaires’ renvoient à une image très américanisée et communicante de la politique.
    Mais au vu des nouvelles dispositions sur le temps de parole, comment faire entendre les millions de voix que nos (si peu) responsables veulent museler?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services