Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

Preuves historiques de l’existence de Jésus-Christ

Cette question fait l’objet d’un procès en Italie. Cascioli, ex-séminariste et apostat, auteur du livre Christ, une fable a lancé il y a 3 ans une procédure juridique contre le Père Righi qui a osé dénoncer l’erreur de cet ouvrage. Le juge, qui dans un premier temps avait refusé d’instruire le procès, a vu la Cour d’Appel casser sa décision et demander au Père Righi de comparaître sous l’accusation d’"abus de crédulité populaire". Les affirmations de Cascioli se retrouvent relayées dans plusieurs de ses ouvrages sur l’athéisme et sur ses sites Internet. Il conteste l’évidence de la vie et de la mort de Jésus au premier siècle en Palestine, affirmant qu’aucun écrit sérieux relate sa vie à part les évangiles. Il déclare dès lors, que le christianisme n’a aucune base historique.

Usurpation d’identité et abus de crédulité populaire sont les deux chefs d’accusation considérés comme délits par le Code Pénal Italien, pour lesquels Père Righi se voit accusé. Cascioli affirme que toutes les preuves de l’existence de Jésus proviennent des auteurs bibliques qui ont vécu après la vie d’un hypothétique Jésus et de ce fait ne peuvent êtres considérés comme des témoins crédibles et de confiance. Afin de faire le jour sur cette affaire vieille de 2000 ans, une expertise a été demandée qui pourra déterminer si la figure de Jésus-Christ est réelle et vraiment historique.

Cette expertise existe pourtant déjà. On pourra se référer à cette étude ou à celle-ci (faite par des évangélistes), qui montrent que les historiens du 1er siècle (Thallus, Josèphe, Suétone, Tacite, etc.), le Talmud attestent de l’existence historique de Jésus, à tel point que nous avons plus de preuves historiques de l’existence de Jésus-Christ que de celle de Jules César (à ce titre, les manuscrits du Nouveau Testament ont plus d’authenticité historique que La Guerre des Gaules…).

Bref, 2000 ans après, le procès de ce prêtre italien n’est que le procès de Jésus-Christ Lui-même.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services