Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Prétendue agression raciste : la soi-disant victime avait tout inventé

Prétendue agression raciste : la soi-disant victime avait tout inventé

Un métis de nationalité française avait déclaré avoir été agressé par des extrémistes de droite en janvier dernier. Il avait porté plainte. L’enquête a démontré qu’il s’était automutilé.

Il avait posté sur Instagram des clichés où il présentait une croix gammée scarifiée sur sa joue et un t-shirt ensanglanté et en lambeaux. Il avait également relaté avoir été hélé à coups de cris de singe. L’affaire qui avait fait grand bruit, avait été abondamment relayée sur le réseau social. Elle avait été suivie par les médias.

Il a été reconnu coupable d’induction de la justice en erreur et a été condamné.

Partager cet article

3 commentaires

  1. condamné à quoi. Il faut vraiment en tenir un sacré grain pour se blesser de cette manière

Publier une réponse