Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Liberté d'expression

Pression de SOS Homophobie sur Le Salon Beige

Mercredi en fin d'après-midi, nous avons reçu un courrier de SOS Homophobie nous demandant de supprimer deux commentaires qualifiés d'"homophobes" sur ce post. Il s'agit des commentaires de "paulau" :

"Le lobby gay use d'un procédé stalinien."

et de "Jean Delaforest" :

"L'homophobie n'existe pas.
Ce terme dialecticien a été inventé par la gaystapo pour sidérer tout opposant éventuel".

Nous ne le ferons pas.
Après avoir consulté nos avocats, nous maintenons notre première
analyse: ces propos n'ont rien de répréhensible.

Mais
ce courrier nous montre que le lobby LGBT cherche à abattre (ou à faire
taire, ce qui revient au même) les sites internet qui, comme votre blog
préféré, se sont opposés à la loi Taubira. Nous ne nous laisserons pas
faire. Non seulement notre combat continue contre la loi Taubira, mais,
désormais, il va se doubler d'un combat pour notre liberté d'expression
.
A vrai dire, c'est d'ailleurs un seul et même combat: défendre la
vérité sur le mariage, c'est aussi défendre notre droit à exprimer
publiquement cette vérité
.

Partager cet article

118 commentaires

  1. merci et courage

  2. Ont-ils fait de même pour le twitt de Bergé ?

  3. Le premier qui dira la vérité, il sera exécuté ?

  4. et pour la gestapo qui lit ce mail, que pensent ils des insultes du lobby gay, des 1 balle une raffale? etc…
    ces pourritures sentent le vent tourner, le vent de l’histoire.

  5. Bravo et merci au S B
    Surtout ne lâchez rien !

  6. Courage ! Solidarité !

  7. Oui, courage ! Nous vous soutenons !
    Oui, la liberté de pensée est attaquée de toutes parts en ce moment dans notre pays : donc RÉSISTANCE!!!!!!!!!!!!!

  8. Et ils s’engagent a retirer leurs tweets et commentaires injurieux sur tous les autres sites?
    Vous les tolérants et les défenseurs de la liberté d’expression, vous qui êtes contre la censure, soyez honnête et laissez nous penser et dire ce que l’on pense.

  9. Ce sont là des procédés dignes de la Gaypéou stalinienne.
    Courage au SB.

  10. De toutes façons, on voit bien que toutes les précautions oratoire de Frigide Barjot contre l’homophobie n’ont servi à rien, puisque les pro- “mariage”, voire même certains médias, qualifient sans aucun problème les antis d’homophobes, sans chercher plus loin. Et tant mieux, ça relativise et dilue le terme à un point tel qu’il ne vaudra bientôt plus rien dire.
    Pour ma part, je suis un homophobe, un vrai de vrai, du genre que je ne suis pas du tout à l’aise (et même révolté intérieurement) lorsque je vois deux barbus s’embrasser à pleine bouche, mais je refuse de me laisser diaboliser pour ça, parce que ce n’est pas de ma faute !
    J’observe et je vois que des structures et des soins sont mis en place pour les claustrophobes, qu’il y a des thérapies pour les arachnophobes, des groupes de paroles pour les agoraphobes, des structures d’entraide et de solidarité avec tous les phobiques, quelle que soit leur phobie, mais pour nous rien, niet : on est considéré comme des méchants, des mauvais, tout juste bon à être jeté dans la géhenne de feu du seul fait de notre “maladie” !
    C’est une honte, alors on traîne notre phobie comme un boulet, on en a honte, on s’en cache, on n’ose plus s’exprimer, et ça, c’est un scandale ! Donc depuis quelques années, j’ai décidé de ne plus me cacher, d’assumer cette phobie et de la considérer comme étant partie de moi, et si on me pose la question à ce sujet, je réponds que oui, bien entendu, je suis homophobe.
    Je ne vois pas en quel honneur j’aurais à avoir honte de cette phobie alors que tous les autres phobiques ont droit aux égards et au respect pour leur fragilité. Je demande donc l’égalité et la non-discrimination entre toutes les phobies, quelles qu’elles soient ! Stop à la discrimination ! Stop à l’inégalité !!!

  11. Bravo. Surtout ne cédez pas.

  12. On ne lâche rien! Plus ils tentent de faire taire les gens, plus le mouvement va s’amplifier! Hollande nous dit de passer à autre chose?!! Cela attise davantage la colère du peuple! ON NE LACHE RIEN!
    seb

  13. Ne fait que confirmer ce que des personnes courageuses osent dire tout haut.
    Le mariage homosexuel ? Drôle de progrès ! :
    Après son analyse du pacte budgétaire, Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public à l’Université Rennes 1 et vice-présidente de l’Association française de droit constitutionnel, nous explique les raisons de son opposition au mariage homosexuel.
    ¤¤- Vous citez régulièrement une phrase de Philippe Murray : entre »communisme » et « communautarisme » il n’y a que quelques lettres disait-il. Or aujourd’hui c’est le capitalisme mondialisé qui est la force dominante. Doit-on en conclure que le règne du marché, qui avec les communautés trouve des débouchés commerciaux, est un communisme masqué ?:
    Non, ce n’est pas cela qu’observait Murray c’est le comportement stalinien des minorités militantes, leur façon totalitaire de vouloir éradiquer toute expression d’une pensée dissidente qualifiée de « phobie » par une répression pénale systématique. Il avait forgé les fameuses expressions de « cage aux phobes » et « envie du pénal » qui correspondent si bien aux militants homosexuels qui pourchassent tout adversaire de leur cause au point que François Devoucoux du Buysson leur avait aussi consacré un livre intitulé « Les Khmers roses » (Editions Blanche, 2003). Mais dans la bonne tradition totalitaire, on ne se contente pas de réprimer, on commence par l’éducation dès le plus jeune âge, d’où le prosélytisme pratiqué désormais dès le primaire et bientôt à la crèche où l’on apprend maintenant aux petits garçons à jouer à la poupée avec la bénédiction attendrie de nos ministres !

  14. …….Et vous avez parfaitement raison !
    Si des gens ne supportent pas la contradiction ,c’est tant pis pour eux ;
    Ni la diffamation ni l’injure sont constituées par vos propos , qui n’excèdent pas la libre discussion (que certains ne peuvent pas supporter )
    J’apprends avec plaisir qu’ils lisent vos publications : ça ne peut leur faire que le plus grand bien !

  15. Bravo et Tenez bon !

  16. Prudence quand même. Nous pouvons nous exprimer mais avec discernement et mesure: le SB n’est pas un défouloir. L’homophobie est durement punie par la loi (merci J Chirac)et sa définition restera toujours subjective, comme la discrimination ou le harcèlement.
    Ce n’est pas la peine de mettre le SB en difficulté. Mais on pourrait en effet leur renvoyer l’ascenseur

  17. Merci pour votre travail et bon courage

  18. La secte a inventé ce mot “HOMOPHOBE”. Il faut leur retourner la monnaie de leur pièce. Il faut les attaquer pour “HETEROPHOBIE”.
    Il faut mettre les juges au pied du mur et qu’il soient obligés de trancher.
    Comme tout procès a un prix, n’hésitons pas à aider financièrement le SB si celui-ci se décidait à porter plainte pour Hétérophobie quand le cas se présente.
    Nul n’est au-dessus de la Loi, non ? Donc, s’il existe des homophobes qu’il faudrait condamner à tour de bras dans le seul but de faire taire toute pensée…. Alors attaquons aussi en ce sens !

  19. Homophobie : Il serait intéressant de faire un rappel étymologique détaillé sur la structure de ce mot composé pour montrer que son sens est totalement dévoyé.
    Le suffixe -phobie indique, il me semble, une peur panique irraisonnée…
    Je ne crois pas qu’il existe des personnes effrayées par nos gentils homosexuels, ils n’ont rien d’effrayants et sont le plus souvent très gentils.
    Le combat actuel ne vise qu’à respecter l’égalité des enfants : pour tous, un père et une mère.
    Il n’est pas acceptable, sous le prétexte d’une pseudo-égalité entre adultes de supprimer l’égalité entre enfants. Ce serait admettre que le fort (l’adulte) bafoue le faible (l’enfant) avec la complicité de l’Etat.
    Homosexuels, on vous aime, et nous aimons aussi les enfants et les protégeons des désirs égoïstes des adultes.

  20. Encore une occasion de dire notre totale solidarité avec le Salon Beige qui nous permet de garder un Espoir intact, de nous informer dans la droite ligne ,de lutter contre la désinformation rampante d’une “grosse” presse et de ses officines.
    Vous trouverez ,j’en suis sûr et certain,la majorité de vos fidèles à vos côtés en toute circonstance!

  21. Bravo à vous et merci de continuer le combat.
    Aucune dictature ne dure!

  22. Halte à l’hétérophobie des LGBT

  23. Résistez!!… Moi ça me donne envie de faire de la pub pour mon blog préféré… de la pub massive 🙂 Et surtout, bons avocats: continuez

  24. « Il est des heures dans l’histoire où celui qui ose dire que 2 et 2 font 4 est puni de mort » Albert Camus

  25. On quand le mouvement va perdurer alors qu’ils pensaient que le vote signerait la fin de la contestation on va de nouveau avoir le droit aux heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire Blablabla…

  26. Ne rien lâcher sur rien !
    Bravo au Salon Beige qui dérange le politiquement correct.

  27. Ce terme homophobie ne veut absolument rien dire, il est juste utilisé pour nous faire peur. Paulo et Jean Delaforest ont entièrement raison.
    Cela en dit long sur les intentions du lobby gay.
    Tout mon soutien pour vous dans ce combat contre “l’homosexuellement correct”.

  28. Ils ont raison : ce ne sont pas trop des méthodes staliniennes…
    Plutôt des méthodes des nazis qui étaient souvent composés d’homosexuels notoires et revendiqués (à la différence sensible que les nazis ne se baladaient pas à poil avec une plume dans les fesses dans Paris !!!).
    Donc, il vaut mieux faire l’analogie avec gaystapo nazie que stalinienne…
    On remercie donc ces deux personnes d’avoir éclairé les milliers de lecteurs libres du SB…
    Vive le SB : courage et résistance…

  29. Un immense merci à des gens comme vous de mener le combat de l’information. C’est là que des prises de conscience fructueuses peuvent trouver leur source. Votre travail est très précieux.

  30. Il faut diffuser sans modération l’info que relayait Jeanne Smits sur son blog et dans Présent (21 février 2013) concernant justement l’emploi du terme “homophobie” par les journalistes américains :
    “””
    Voilà une information qui nous avait échappé, et elle est de taille : le Style Book de l’agence américaine Associated Press, «bible» d’expression pour ses journalistes qui fait autorité dans la profession tout entière aux Etats-Unis, a banni l’utilisation du terme «homophobie», fin novembre.
    Le journaliste américain Dylan Byers précise : «Le Style Book affirme désormais que le suffixe “phobie”, une peur irrationnelle et incontrôlable, souvent une forme de maladie mentale, ne doit pas être utilisé “dans des contextes politiques ou sociaux”, y compris (les termes) “homophobie” et “islamophobie”.»
    Voilà qui est intéressant, d’autant qu’un porte-parole de l’AP a précisé :
    «L’homophobie surtout – le mot est tout simplement hors sujet. Cela consiste à attribuer une incapacité mentale à une personne, et suggère une certitude que nous n’avons pas. Le terme semble inexact. A sa place, nous devrions utiliser quelque chose de plus neutre : anti-gay, ou quelque chose du genre, si nous avions des raisons de croire que tel était le cas.»
    Cela restreint considérablement le champ de la dénonciation, puisque «anti-gay» désigne la désapprobation d’un style de vie revendiqué, la critique d’un comportement. Et l’homophobie, dans cette acception, n’a plus rien à voir avec un jugement moral sur une tendance désordonnée puisqu’elle désigne la haine à l’égard des personnes : une haine maladive, psychiatrique.
    Aujourd’hui, en France, «l’homophobie» est un délit. En accuser son prochain conduit celui-ci droit vers les tribunaux.
    Mais c’est un délit d’opinion. Et un concept utilisé pour émasculer le combat contre les aberrantes revendications du lobby gay.
    Sans surprise, celui-ci a été fort marri de cette clarification…”””
    ******
    Faisons aussi un petit effort pour ne pas employer les mots de l’adversaire.
    Exemple : J’ai toujours parlé du projet de loi Taubirat au lieu du projet de “mariage pour tous”.
    J’utilise le mot “gaystapo” sans retenue – idéal pour mettre en rage un pro loi sur les forums yahoo :-)) vu que le point Godwin est leur argument favori.

  31. Ce serait intéressant qu’ils aillent au tribunal, pour cela.
    Je suis certains que vos fidèles lecteurs vous soutiendraient pécuniairement.
    Cela pourrait faire un buzz en notre faveur.

  32. Tenez bon, nous sommes tous derrière vous ! Dieu vous ait en sa Sainte Garde et dites-nous s’il faut faire des actions spécifiques pour ce cas précis.

  33. Puisque SOS HOMOPHOBIE lit le salon beige continuons les articles et commentaires pédagogiques à leur intention. Par exemple cet article (un peu long mais très éclairant) de P. Murray au sujet de ladite homophobie :
    « la persécution emprunte d’ores et déjà les voies du principe de précaution, et implique qu’on abatte tout le troupeau avant même qu’il ait fait la preuve de sa nocivité : pourquoi se gêneraient-ils puisque les ministres se couchent devant eux et s’empressent de transposer en mesures législatives leur délire ? Bien d’autres maîtres chanteurs, également groupés en associations de malfaisance patentée, piaffent déjà derrière la porte, avec à la main leurs innombrables pétitions qui se résument pour la plupart à exiger des pouvoirs publics un accroissement de l’arsenal répressif, ainsi qu’une politique enfin efficace de prévention, dans des domaines variés : contre les actes et propos handiphobes, contre les actes et propos féminophobes, contre les actes et propos islamophobes, contre les actes et propos jeunophobes, contre les actes et propos zoophobes, etc. Dans l’apocalypse communautariste où nous nous enfonçons, chaque groupe de pression particulier peut bien être en guerre avec les autres, ou faire semblant de l’être ; ils n’ont ensemble qu’un seul ennemi : la liberté. Du moins le peu qui en reste. Et ils sont décidés à l’achever.
    Le communautarisme est un monstre. Par là, il reflète bien notre époque monstrueuse qui semble n’avoir plus d’énergie que pour en terminer de toutes les manières possibles avec la définition fondamentale de l’être humain. (…) c’est à cela aussi que l’on s’adonne lorsque, à l’occasion d’un crime, on fait ressortir que la victime était homosexuelle avant d’être une personne humaine. (…) c’est l‘anthropos en général qui est nié ou en passe de l’être. Le communautarisme n’est certes pas un humanisme. Il ressemblerait plutôt à ces maladies qu’on appelle auto-immunes où le système immunitaire, brusquement, ne reconnaît plus comme siens certains constituants de l’organisme et s’attaque à eux. Dans un cas comme dans l’autre, la destruction est aussi et d’abord une autodestruction.
    (…) Ce n’est pas non plus se laisser aller à des abus historicistes que de noter le parfait synchronisme avec lequel on a vu finir le communisme et, presque aussitôt, apparaître les délires des communautarismes et leurs premières actions d’éclat. Comme si, des ruines de l’un, avaient émergé les autres. Et comme si le dogme de la dictature du prolétariat n’avait attendu que l’occasion de se transformer en despotisme des minorités dans un monde décentralisé, désorbité, où le centralisme démocratique de jadis accouche finalement d’un décentralisme frénétique tout aussi ennemi de la démocratie, bien sûr, que l’ancien centralisme
    Dans le même temps, est rétablie la vieille notion bolchévique de « suspects », indispensable dans toute situation de terreur, et sont désignés de nouveaux « ennemis du peuple » (les homophobes, les sexistes, les islamophobes, etc.). La nuisance a horreur du vide. Les espoirs d’égalité illimitée que l’ancienne idéologie avait donné à l’homme, même s’il ne vivait pas en régime communiste, et même si ces espoirs avaient été rapidement bafoués, loin de disparaître avec cette idéologie, se reconstituent mais par morceaux, de manière éclatée, en poussière de néo-soviets ou de milices vigilantes qui exercent d’abord et comme de juste leur tyrannie sur ceux qui appartiennent au groupe, puis répercutent cette tyrannie et l’étendent à l’ensemble de la société, contrainte dès lors de s’incliner devant leurs exigences particulières et de les reconnaître comme autant de bienfaits. Tous les droits à la différence additionnés débouchent alors sur l’unique droit qui reste à l’individu ordinaire, celui qui ne peut se réclamer d’aucun particularisme : le droit à la déférence.
    Ces exigences, d’ailleurs, se chantent sur l’air du Bien absolu et de la positivité la plus irréfutable. Les « offres » communautaristes sont de celles qu’on ne peut pas refuser puisqu’elles parlent de justice, de tolérance, d’amour, d’équité, de métissage et d’ouverture à l’autre. Ce qui se traduit aussitôt en demandes insatiables de lois répressives. Car c’est bien sûr le Mal, ce Mal que l’on entend éradiquer (sous les divers masques du « phobe »), qui est d’ores et déjà passé avec armes et bagages dans le charabia du Bien. Il habite tout entier là même où se rabâche sa dénonciation. Il est la maladie qui parle de remède, il est la contention qui s’intitule liberté, et la haine qui tremble d’amour. Il est la mort qui vit une vie humaine et qui lui emprunte sa force. Il est la perversion qui se nomme Loi. Sous son action, les lois elles-mêmes, par principe protectrices, deviennent meurtrières. Un programme total, pour ne pas dire totalitaire, constitue l’unité cachée de mille programmes communautaristes en apparence ennemis. C’est ainsi qu’aux militantes qui affirment vouloir «
    il est à noter que le communautariste, par manque d’être aussi, empoisonne tout le monde. Cette ancienne victime (mais le diable, « celui à qui on a fait du tort », en est une aussi) se sent menacée de disparition par intégration. La certitude de ne plus être persécutée s’échange pour elle contre le risque de mourir d’inexistence. C’est alors qu’elle se met à hurler à la discrimination et qu’elle transforme un fait-divers criminel en marchepied de ses nouvelles conquêtes. L’homme communautariste, l’homme des associations est l’homme du ressentiment sous sa figure contemporaine. Son impuissance à être l’a conduit vers les officines où bout l’esprit de vengeance. Il lui faut sans cesse des combats, des revendications, des pressions pour se sentir être parce qu’il ne peut plus éprouver l’excitation vitale que sous la forme de la persécution : celles dont il se dit menacé justifiant celles dont il demande la mise en œuvre.
    Mais tout cet enfer est si bien emballé dans le pathos de l’empathie qu’on l’entend à peine crépiter. En tout cas, ce serait une erreur de croire que le bruit qui s’en élève est la mélodie du bonheur.”

  34. bravo

  35. L’homophobie c’est l’éthique,l’homosexualité est une perversion sexuelle,la biologie est “homophobe” car elle ne permet pas à ces anormaux de se reproduire biologique entre eux , car l’h0mosexualité est bien une perversion d’un point de vu biologique, je suis h0mophobe et fier et je le revendique, et nul ne pourra me forcer à aimer et à approuver cette déviance sexuelle .

  36. et les posts sur les commentaires d’articles dans liberation ? cathophobie ? ce qu’on y lit est d’une rare grossierté. les avocats du SB peuvent en faire une large moisson.

  37. Comme Michel avant moi, je souligne cette bonne nouvelle du jour : les militants de SOS etc. lisent eux aussi le Salon Beige, ce qui ne peut leur faire que du bien.
    Cela doit encourager les commentateurs que nous sommes à élever le débat.

  38. Polizei de la pensée unique !

  39. Les LGBT sont antisémites puisqu’un des leurs ont agressé à Paris un rabbin et son fils…
    Le rabbin et son fils sont contre le mariage pour tous. Voilà la raison de l’agression.
    Les LGBT n’aiment pas les juifs et encore moins les musulmans. Ils sont racistes.
    Combattons-les ces LGBT pour leur idéologie nationale-socialiste !

  40. Ils vont se casser les dents.
    Pour ma part j’avais envoyé deux commentaires sur le site du TELEGRAMME DE BREST et ils ont été censurés pour “non respect de la charte”, sans autre explication : les sites de la Grôsse presse filtrent leur commentaires et ne laissent que peu de liberté à ceux qui ne sont pas dans la ligne du Parti…
    Les gens en sont de plus en plus conscient( plus de 80 % n’ont plus confiance dans la grôsse presse selon un sondage récent !
    Donc le Salon Beige se trouve être en très bonne position comme véritable source d’information ET d’échanges interactifs par le biais des commentaires.
    Il est évident qu’il va y a voir une répression avec des procès etc : il faut nous tenir prêts à nous servir de ces attaques pour les retourner contre ces fanatiques.

  41. Si SOS Homophobie veut agir avec pertinence, il faut les prévenir qu’une loi homophobe vient d’être votée.
    Cette loi institutionnalise des parodies de mariage avec des homosexuels. Un peu à l’image des “dîners de cons”, cette loi organise des “mariages de cons”: elle fait croire à des homosexuels qu’on va les marier pour les ridiculiser publiquement.
    Cette loi s’appelle loi Taubira. Si SOS Homophobie veut agir, il n’est pas trop tard, elle n’est pas encore promulguée.

  42. Bravo pour ce que vous faites! Bravo pour votre courage. Nous vous soutenons. Ne les laissons pas nous faire taire . Ne les laissons pas reussir a inverser les rôles. Courage! Et bravo!

  43. … Et ce ne sont guère les propos décalés et provocateurs de notre Président qui vont éteindre l’incendie qu’il a allumé.Comment voulez-vous qu’un homme au comportement personnel totalement amoral puisse ne pas mépriser la famille au point de tout mettre en oeuvre pour la détruire cyniquement et appeler ensuite “AU NOUVEL ORDRE” …qui implique notre silence. La seule chose positive à retenir de son intervention est la reconnaissance de s’être jusque là moqué des Français en mettant toute son énergie à les diviser pour un lobby tandis que le chômage s’aggravait . Hélas pour lui, tout commence et il n’a pas fini d’entendre le pays gronder contre son incompétence .

  44. quand est ce que les LGBT s’occuperont d’autre chose que ce qui se passe sous la ceinture !???? Ras le bol !

  45. @ Pierre
    Même si c’est sur un ton humoristique, il me semble que vous faites le “jeu de l’ennemi” en assimilant vos réflexions par rapport à certains comportements en public, à une maladie (ou peur pathologique – phobie)…
    Dans les pays totalitaires ceux qui ne pensaient pas “bien” étaient enfermés dans les hôpitaux psychiatriques!

  46. La loi contre l’homophobie est une aberration.
    Pourquoi la violence faite à un homosexuel serait-elle plus grave que la même violence envers quelqu’un qui ne l’est pas ?
    Pour ma part, je suis contre TOUTE violence – quelle que soit la victime. Et cela m’apparaît la seule position raisonnable.
    Pourquoi y aurait-il des catégories plus protégées que d’autres ?
    Que l’on protège davantage les enfants que les adultes, parce qu’ils sont plus faibles, cela peut se comprendre, mais pourquoi protéger de façon spéciale les homosexuels ?
    Pourquoi, à leur égard, le droit commun (qui sanctionne déjà de façon générale les violences, les injures, les abus de pouvoir) ne suffirait-il pas ? Pourquoi instaurer ce délit SPÉCIAL d’homophobie ???
    Les homos seraient-ils plus faibles ou plus fragiles que les autres ? Il me semble que ce serait justement de l’homophobie que de le prétendre !
    Faire une loi spéciale sur l’homophobie, c’est déjà une façon de discriminer les homosexuels ! C’est absolument évident.
    Pour ma part, je considère que c’est cette loi anti-homophobie qui est offensante pour les homosexuels (en les considérant comme une sorte d'”espèce protégée”), et que l’on pourrait, justement, la dénoncer comme homophobe !
    J’arrive à une conclusion absurde ? Sans doute. Mais justement parce que cette loi contre l’homophobie est une aberration, comme je le disais en commençant.
    PS — Un détail : je suis homosexuel (attiré exclusivement par des hommes, et cela depuis mes premiers émois adolescents). Ne me traitez donc pas d’homophobe, svp !

  47. L’homophobie est un délit pénal et comme tout délit il est défini précisément dans le code pénal. Ce sont des actes discriminatoires ou injurieux. Il s’agit d’actes et non de sentiments. On ne peut pas poursuivre quelqu’un pour des sentiments qu’il n’exprime pas. La difficulté avec SOS homophobie c’est qu’ils élargissent le concept d’homophobie pour traquer les sentiments, sonder les reins et les cœurs dans une approche sociologiste qui prétend mettre en lumière les intentions cachées, sans voir qu’ils sont dans le procès d’intention permanent en accusant d’homophobie des gens sur des bases très contestables. On l’a bien vu dans l’interview avec T.Derville sur France Culture : pour eux s’opposer à la loi Taubira, c’est déjà être homophobe, ce qui est évidemment faux, sinon des millions de français le seraient. Il faut donc en rester à la définition juridique qui est la seule capable de fonder une approche objective et opposable de l’homophobie.

  48. Comment les LGBT peuvent-ils s’étonner de la montée d’un sentiment LGBTphobe en France ? Leurs propos outranciers, déplacés, orduriers, scatologiques, insultants et impunis nous exaspèrent. Il n’y a qu’à aller voir sur le site http://www.derapages.com
    Ça suffit ! Fichez-nous la paix avec votre homophobie ! Et ne venez pas vous plaindre !

  49. Bravo !

  50. Bravo pour votre courage .Vous êtes un des seul ,à nous dire la vérité tout au long de la journée.Tenez bon

  51. Bonjour, existe-t’il un service juridique, une association pour nous protéger, un endroit où centraliser les signalements? J’ai lu de-ci, de-là des appels à la haine contre nous (le désir de tous nous voir “cramer”), des appels au meurtre ou à la haine contre des curés et ces derniers jours, j’ai également été confrontée à des agressions physiques et verbales contre des veilleurs? Que faire face aux agressions, aux insultes écrites ou proférées? Il est tout de même temps de faire éclater la vérité, la haine n’est pas dans notre camp. Nous ne pouvons plus nous laisser faire ainsi.

  52. L’homophobie ne peut pas être un délit punissable.
    En effet, si la phobie est une PATHOLOGIE altérant le discernemet de celui qui en est porteur et victime,
    Alors la maladie ne pouvant être en droit français l’élément constitutif d’un quelconque délit,
    Mais au contraire une cause d’atténuation ou d’exclusion de la responsabilité pénale,
    Alors l’homophobie, qui est une maladie, ne peut pas être un délit.
    CONCLUSION
    Seuls et d’abord les fous ont le droit de s’exprimer.

  53. Merci, ne lâchez rien, refusons les pressions anti-démocratiques des lobbys lgbt !

  54. Quand je lis :
    “SOS homophobie tient à remercier en premier lieu Monsieur Pierre Bergé, soutien inconditionnel de son action sans qui une constitution de partie civile, faute de moyens financiers, n’aurait pas été possible”
    http://www.sos-homophobie.org/article/bruno-wiel-un-proces-essentiel-pour-la-lutte-contre-lhomophobie
    Je m’interroge. SOS Homophobie a-t-il condamné les différents dérapages verbaux tenus par leur mentor Pierre Bergé notamment celui-ci :
    “Vous me direz, si une bombe explose sur les Champs à cause de #laManifPourTous c’est pas moi qui vais pleurer”.

  55. La bonne nouvelle, c’est que, eux aussi, lisent le SB !
    Homo : indique une similitude dans sa forme grecque.
    Phobie : peur panique
    Peur panique de l’être semblable ?? Oui, Surtout lorsqu’il est livre à lui même, sans Dieu, auquel il se croit supérieur…en fait, l’être humain peut faire peur, c’est vrai.

  56. Bravo, nous vous soutenons tous, et surtout Merci!

  57. Courage, et merci. C’est à cause de pressions dans ce genre que dans les discussions tournent court, même dans un cadre privé. L’insulte ou l’étiquetage s’oppose à l’argument rationnel. Il faudrait par ailleurs inventer un terme pour le Godwin point “homophobe”

  58. Bravo. Voilà du courage en barre. S’il y a procès, s’il y a amende, comptez sur notre aide financière “à première demande”. Nous soutenons, donc nous souscrirons !

  59. comme quoi, le lobby LGBT a de saines lectures ^^

  60. L’utilisation du mot homophobie constitue une accusation mensongère, c’est le lobby LGBT et les journalistes qui devraient faire attention aux mots qu’ils utilisent

  61. bravo et merci….

  62. bravo nous ne lacherons rien

  63. Liberté
    Solidarité

  64. Je cite:
    “Le lobby gay use d’un procédé stalinien.”
    “L’homophobie n’existe pas. Ce terme dialecticien a été inventé par la gaystapo pour sidérer tout opposant éventuel”.
    Ces commentaires sont en effet le coeur du procédé de neutralisation de la résistance par des accusations insultantes et inexistantes.
    Tous ces mots inventés: islamophobe, raciste, homophobe, etc. sont des instruments de calomnie légale.

  65. Mince alors, avec tous les commentaires que je poste sur le sujet, les gogos de SOS Homofolie ont retenu deux autres lauréats – j’adresse bien sûr mes félicitations aux heureux gagnants.
    Je vais donc redoubler d’efforts pour figurer moi aussi au palmarès de ces promoteurs de l’inversion, et j’espère être enfin reconnu à ma juste valeur.
    Merci au Salon Beige pour ce joyeux concours !

  66. Il existe une nouvelle religion : l’homosexualisme. Elle affirme que l’on peut marier un homme avec un homme, une femme avec une femme.
    Elle jette l’ opprobre sur ceux qui refusent son enseignement : ce sont des homophobes.
    Il n’y a pas séparation entre cette Eglise et l’Etat.
    En effet l’Etat la protège par l’instauration d’un délit de blasphème : la loi sanctionnant les propos homophobes.
    L’Etat valide son credo : le mariage d’un homme avec un homme, une femme avec une femme.
    Bientôt, celui qui dira : mon orientation sexuelle est normale ou lieu de dire : je suis hétérosexuel, sera poursuivi des foudres de la loi.

  67. Je dis haut et fort que je suis profondément blessée par les insultes HETEROPHOBES du milieu gay que je peux lire dans les tweets, dans les slogans de leurs manifestation, dans les jugements infamants de Mme Taubira? D’emblée et sans procès je suis accusée et condamnée pour homophobie, Je suis nantie de tous les maux de la création parce que l’amour d’un mari m’a permis d’avoir des enfants. J’en ai assez d’être stigmatisée parce que je n’ai pas eu besoin de “bricoler” pour avoir ces enfants, j’en ai assez d’être stigmatisée parce que la “nature” m’a comblée jusqu’à devenir une heureuse arrière grand-mère !

  68. Ce post est ici l’occasion de vous exprimer à nouveau ma reconnaissance et mon attachement pour/à votre travail.
    Soyez assurés de ma fidèle union de prières.

  69. Un de ces 4, la lgbt devra rembourser l’argent volé des français par les subventions.

  70. Hier, c’était un jour Primordial pour les homosexuels !!
    Je propose donc que nous baptisions ce jour, le P-DAY

  71. Bientôt, les “procès de Moscou” pour dénoncer les médias qui ne pensent pas comme la nomenklatura bolchevique ?

  72. Bravo au SB de tout cœur !
    Ne lâchez rien comme nous ne lâcherons rien !

  73. SOLIDARITE !

  74. Je n’ai jamais utilisé ce mot qui ne veut rien dire sinon “peur angoissée du même” et n’ai aucune “phobie” de mon semblable et de personne.
    Ce terme aurait par contre bien été créé pour faire taire toute opposition au militantisme de groupuscules cherchant la victimisation médiatique. Ce terme et les dispositions adoptées dans la loi française récemment rompent l’égalité devant la loi et violent les principes républicains en communautarisant les personnes selon des choix de vie privée. Le code pénal sait depuis longtemps réprimer l’agression délibérée quelle que soit la victime…
    (sauf quand elle est le fait de forces de l’ordre utilisées pour la répression politique, n’est-ce-pas, Monsieur Valls)
    D’ailleurs, je n’aime pas la pollution qui s’est faite avec des termes tels la “christianophobie” que je réprouve aussi.

  75. C’est sûr qu’on peut se demander si maintenant on ne doit pas avoir honte d’être hétéro.

  76. Liberté, liberté chérie je dirai tu es à moi

  77. Si la LGBT lit le salon beige, cela ne peut leur faire que du bien…

  78. Je m’associe à Clément,
    j’exprime moi aussi toute ma reconnaissance et mes remerciements au Salon Beige, blog que j’ai découvert il n’y a pas très longtemps, et ses contributeurs pour leur travail et la pertinence des articles qu’ils publient.
    Courage, je sais que d’autres média opposés au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels subissent les mêmes pressions.

  79. Ces personnes sont des malades et la première des charités pour ne pas violer la vérité et leur mentir est de le dire fraternellement mais fermement comme à un frère qui trébuche … … …
    Le but est de les sortir de ce bourbier !!! !!! !!!
    Nous interdire de le dire ne ferait que confirmer que nous sommes en dictature ripoublicaine avec sous ses ordres des polices politiques comme la gaystapo !!! !!! !!!
    Nous sommes des Hommes Libres !!! !!! !!!

  80. Les premiers homopohobes sont le lobby LGBT lui même. Ils n’aiment manifestement pas leurs semblables.
    Salon beigne nous vous soutenons et réfutons d’avance tous les contrôles fiscaux qui seront déclenchés pour délit de “sale gueule”.

  81. BRAVO !!!!
    EUX sont des hétérophobes faiseurs de dictature.

  82. Le délit dit “d’homophobie” est un délit d’opinion. Il faut remercier M.Perben (UMP)pour l’avoir introduit dans l’arsenal répressif français, après le bobard Nouchet (vrai malade mental, cet homo avait prétendu avoir été agressé et brûlé par des “fachos”, probablement – c’était en réalité sa xième TS). La création de ces délits d’opinion (voir le précédent de la loi Gayssot après le bobard de Carpentras) est une honte liberticide.

  83. Courage et merci une fois de plus pour votre lutte contre le “politiquement correct”, que ferions-nous sans vous ?
    Nous ne lâcherons rien !

  84. l’hétérophobie de la lgbt est digne de la halde.

  85. Bravo, continuez !

  86. En agissant ainsi ils démontrent l’existence des procédes staliniens employés par les extrémistes gays.
    Le terme “gaystapo” les rend furieux, sur Twitter il peut vous valoir une suspension de compte les grands soirs… c’est tellement bien trouvé !

  87. Ne tapons pas trop fort sur nos amis gauchos et LBGT. Certains d’entre eux pourraient très bien être touchés par la foi demain et rejoindre nos rangs.
    Je n’étais pas très différent d’eux quand j’étais plus jeune. puis je suis venu lentement à la foi, et le salon beige a eu une influence dans ce sens.
    N’oublions pas que notre Seigneur nous disait d’aimer nos ennemis, mais ça ne veut pas dire leur céder.
    Nous vivons le début du lent retour de balancier face à l’idéologie 68arde.
    Ils ont déjà perdu, mais ils ne le savent pas encore.

  88. Ravie de savoir que LGBT nous lit!

  89. je savais que le stalino nazisme etait en marche ///: je ne le croyais pas si proche ….. que font toumou et ses sbires ???? ils attendent quoi ??? qui ????
    on a ENCORE LME DROIT D’AIMER OU DE NE PAS AIMER LES INVERTIS

  90. Bravo le Salon Beige !

  91. bravo, et de toute façon, les homosexuels n’existe pas… ce sont des hommes et des femmes avant tout, je trouve ridicule de définir la personne par son orientation sexuelle, c’est la rabaisser grandement…
    donc l’homophobie n’existe pas, le non respect de personne existe plutot!

  92. Soyez assurés de notre total soutien!

  93. De tout coeur avec vous, union de prières.

  94. Allez sur le site LGBT Têtu et vous y lirez de nombreux commentaires appelant à la violence et parfois même à l’élimination physique des opposants à la loi Taubira. Sans même parler des innombrables injures. Qu’ils commencent par balayer devant leur porte.

  95. C’est la première fois que j’interviens, ici, je suis normalement moins engagée, j’ai découvert ce blog il y a environ un mois.
    Je vous remercie de le tenir et ne peux que vous encourager, ici je me ressource, ici je sais, que non, je ne suis pas extrémiste, folle et isolée. D’ailleurs pour me révolter, il m’en fallait beaucoup, j’ai eu ma dose..
    Bravo de la qualité de vos infos (mais c’est qui qui vous tuyaute^^^^) et de votre courage, ensemble on peut tout.

  96. la très bonne analyse de l’homosexualité sur http://www.dicopsy.fr/dictionnaire.php/_/pathologies-sexuelles/homosexualite a manifestement été censurée.
    Heureusement on peut encore la retrouver dans le cache de google: http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:www.dicopsy.com/dictionnaire.php/_/sexologie/homosexualite-r1008+

  97. Pour que l’on évite de penser , ils ont trouvé un moyen : vous êtes homophobe.
    Toute personne qui s’interroge sur la dénaturation du mariage voulue par le gouvernement est homophobe.
    Dire qu’un couple homme-femme , c’est différent d’une paire homme-homme ou femme-femme, c’es être homophobe.
    Distinguer les comportements c’est être homophobe. Dire que l’homosexualité est une déviance de l’orientation sexuelle c’est homophobe, dire que l’on a une orientation sexuelle normale , idem.
    On ne peut plus penser, parler , au sujet de la sexualité, dès lors que l’on parle normalité ou anormalité d’une orientation sexuelle, dès lors que l’on parle mariage , sans se faire traité d’homophobe.

  98. Bravo! Restons fermes et déterminés contre la pensée unique!

  99. Comme dirait Denis Vierhouten : “qu’est-ce qui est normal aujourd’hui ?”

  100. Bonjour Michel Janva.
    Je tiens à vous signaler que d’autres sites tels que le vôtre rapportent des manoeuvres du même genre.
    Le site “La Table Ronde” est indiqué comme “site indésirable” si l’on veut y accèder par Facebook.
    http://latableronde.wordpress.com/2013/04/24/la-table-ronde-est-suspectee-par-facebook/
    Le sitte “Nouvel Arbitre” rapporte que le compte Twitter d’un de ses rédacteurs a été fermé pour un simple jeu de mot sur le sujet; et que Facebook censurait l’un de ses lecteurs qui avait publié un lien vers un étude américaine montrant que les attouchement sexuels sur enfants étaient plus nombreux dans les paires homosexuelles.
    http://nouvelarbitre.com/du-maquis-au-twitter-collabo/
    Campagne de “terreur” contre les “médias alternatifs” et les réseaux sociaux de l’opposition?

  101. Chers Michel Janva et Lahire,
    Tenez bon et ne regrettez rien. Votre blog est hautement précieux pour tous ceux qui cherchent l’Information libre, indépendante et chrétienne.
    De plus, les termes homophobie et homophobes sont bel et bien des inventions trouvées par les idéologues pour stigmatiser et reduire au silence tous ceux qui n’hadèrent pas à leurs idéaux, tout ce qui n’est pas conforme au “Politiquement correct”.
    Mais rien ne saurait étouffer la Vérité.
    Encore Bravo au Salon beige et merci.

  102. Bravo au Salon Beige
    si SOShomophobie en est là c’est bon signe!!

  103. Pourquoi l’homophobie envers un homosexuel est sanctionnée et ne l’est pas envers une autre personne non homosexuelle? Il faudrait me l’expliquer ! Il y a discrimination dans ce cas-là. La liberté d’expression est à protéger.CHACUN A LE DROIT DE S’EXPRIMER LIBREMENT TOUT EN RESPECTANT AUTRUI AINSI QUE NOS VALEURS FONDAMENTALES. S’il arrive qu’un commentaire déplaise, alors posons-nous la question du pourquoi. Y -t-il une souffrance ? Essayons de comprendre, au lieu de toujours être dans le jugement et de critiquer l’autre.

  104. Puissqu’ils lisent le salon beige, et bien j’espère qu’ils liront aussi les commentaires de ce post…
    Pour qu’ils comprennent bien qu’on est très loin de plier le genou devant eux.

  105. J’apprends que la police de la pensée sexuellement correcte tente de rétablir la censure, en l’espèce la censure d’un propos que j’ai tenu sur ce blog – mon blog préféré !
    J’exprime toute ma reconnaissance à Michel Janva. Je salue le courage et l’honnêteté dont il a fait preuve en refusant cette intimidation liberticide inacceptable. M. Janva aurait pu s’exécuter, nous n’en aurions rien su. Il ne l’a pas fait pour maintenir ici un espace de liberté réelle. Bravo !
    L’intervention de nos censeurs modernes est le preuve de ce que j’avance : l’homophobie est une arme de sidération massive conçue pour neutraliser les déviants qui refusent l’idéologie gay ou qui critiquent les méthodes totalitaires employées par le lobby gay pour l’imposer. Sera donc “homophobe” tout ce qui ne va pas dans le sens de ce que pense ou veut le lobby gay : ainsi les zomos opposés au projet Taubira ont été qualifiés d’homophobes par la LGBT…
    Nous sommes entrés en Résistance contre cette sémantique de la novlangue.

  106. Merci de ne pas faiblir face au dictateur du langage et de la pensée !

  107. Il faut quand même prendre conscience que ces associations fantômes ne représentent personne et servent surtout à de malheureuses personnes à se créer une vie sociale

  108. A EG à 10h28
    Excellente analyse que je vais m’empresser de diffuser autour de moi !

  109. Bravo !
    Ne lachez rien !
    Et, vous pouvez dire à tous les membres du lobby gay, qu’ils peuvent aller se faire, heu, ben non, pour le coup, ça marche pas.
    Qu’ils se mettent le doigt dans l’oeil, voilà, ça c’est bon, ça marche.
    Quoique, avec des pervers pareils.
    Pervers !

  110. La liberté d’expression est pour moi essentielle. Quand bien même les propos auraient été homophobes, je pense que vous auriez eu intérêt à les publier tout de même.
    Quant à savoir si l’homophobie existe ou non, je ne sais pas trop. Je pense qu’il est toujours possible d’avoir peur de l’autre. L’autre étant forcément différent. Du coup, je me méfie un peu de ces procédés qui visent à décrire les gens par une seule de leur caractéristique (race, religion, sexe, etc) , c’est forcément un peu simpliste et manichéen.
    En revanche, ce dont je suis sûre, c’est qu’il n’y a que l’Eglise qui puisse comprendre et accueillir les personnes homosexuelles dans leur globalité, en tant que fils et filles de Dieu.
    Elle seule leur offre un chemin d’amour, d’exigeance, de cohérence et de guérison, de salut.

  111. Bravo! Ne cédez pas à la pression des FM, lobbies gays et autres donneurs de leçons!
    Nous finirons par les mettre tous à terre.
    Pas plus tard qu’en 2014, dans 11 mois.

  112. Tenez bon, Ne lachez rien.
    Ceux qui nous traitent d’homophobes ne sont rien d’autres que des heterophobes et des cathophobes ! En quoi l’une de ces 3 tares serait-t-elle plus reprehensible que l’autre ?
    C’est eux qui creent des minorites avec leur revendications minoritaristes au lieu d’essayer, tout simplement, de s’inserer dans la societe dans le respect des individualites ?

  113. Les LGBT sont dans le déni de la réalité comme les idéologues communistes. Et comme la réalité est têtue, à savoir que l’on ne peut mettre sur le même plan un couple et une paire, ils usent de procédés staliniens pour obliger les contestataires à nier la réalité comme ils le font. Au fond ils se détestent au lieu de chercher à s’accepter. Narcissisme et infantilisme.

  114. BRAVO !!!! résistance à la pensée unique!
    Cela nous donne encore plus envie de ne pas perdre une miette de ce qui est écrit sur SB;

  115. Bravo et merci à l’administrateur de ce site d’avoir maintenu les posts. On est de tout coeur avec vous! et on ne lâchera rien! Vive le Salon Beige!

  116. je connais un * gay * qui insulte ( via bien sûre les mails . C’est plus franc ) sa propre famille en se servant d’injures largement vomies par les médias , et aussi en se servant de la salade historique malicieusement balancée aux incultes sans connaissances , genre ** ouai ! qui c’est qu’a dit que les ¨¨ il fallait les faire brûler sur les bûchers ?
    Sales chrétiens fachos … sales libéraux à la Boutin .. etc etc etc …..
    Elle est pas belle la culture LGBT ??? moi ça me fait franchement rigoler !

  117. C’est peut être ça être HOMOPHONE !

  118. Nos ennemis peuvent nous enlever la vie, jamais ils ne pourront nous enlever notre L I B E R T E !
    Solidarité

Publier une réponse