Président à vie

B Non, il ne s'agit pas (encore) de Nicolas Sarkozy. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé aujourd'hui à Alger une révision partielle et limitée de la constitution :

"Il sera donc proposé au parlement, après avis motivé du Conseil Constitutionnel, conformément aux dispositions de l'article 176 de la Constitution, d'enrichir le système institutionnel avec les fondements de la stabilité, de l'efficacité et de la continuité".

Concrètement, cela signifie que la limite de 2 mandats présidentiels sera levée, afin de permettre à M. Bouteflika de se représenter.

Michel Janva

3 réflexions au sujet de « Président à vie »

  1. Olivier Arcachon

    Surtout il est au pouvoir car il ne ‘nuit’ pas aux intérêts de la classe dirigeante qui se sert sur le dos du peuple algérien (il assure une certaine stabilité et il n’est pas trop ‘réformateur’ : c’est ‘business as usual’ avec lui.)
    Un idiot utile, en quelque sorte.

Laisser un commentaire