Prendre en otage les politiques?

Lu dans Minute du 22 avril:

Mercredi 15 avril, « L’Invité de Christophe Barbier », LCI Marine Le Pen fait une bien intéressante suggestion aux salariés désespérés qui prennent en otage leur patron: « Ils se trompent de cible. Plutôt que d’aller séquestrer tel ou tel manager, ils devraient séquestrer leur député car, en réalité, ce sont eux les responsables des délocalisations, ce sont eux les responsables des directives de l’Union européenne qui poussent à la destruction de l’industrie française. Qu’ils se tournent vers les vrais responsables, qu’ils se tournent vers les politiques. »

François Caussart

3 réflexions au sujet de « Prendre en otage les politiques? »

  1. cadoudal

    La séquestration est elle une arme légale maintenant? si les politiques sont élus c’est bien qu’ils ont eu une majorité d’électeurs. Faut-il séquestrer ce député chanteur LASSALLE qui avait fait la grève de la faim pour éviter une délocalisation ? en lieu et place de la démagogie et du libéralisme dur il existe la doctrine sociale de l’EGLISE.

Laisser un commentaire