Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Première contre l’avortement : un père attaque une clinique et un groupe pharmaceutique pour l’avortement de son fils

Première contre l’avortement : un père attaque une clinique et un groupe pharmaceutique pour l’avortement de son fils

Toujours sur le front de l’avortement, en Alabama, un juge autorise un homme à attaquer en justice une clinique d’avortement, pour le compte de son fœtus. Cette décision du juge, une première, repose sur la loi de l’ « identité individuelle », qui reconnaît des droits légaux aux enfants à naître. Dans son décret, le juge Frank Barger reconnaît explicitement que le bébé qui a été avorté est une personne à part entière et permet à son père, Ryan Magers, de nommer le fœtus en tant que co-plaignant dans son procès pour « décès injustifié ». La mère avait avorté en 2017, à six semaines de grossesse, malgré les « supplications à plusieurs reprises » de son petit ami pour mener la grossesse à terme.

Le procès attaque non seulement la clinique d’avortement, l’Alabama Women’s Center for Reproductive Alternatives, mais aussi le groupe pharmaceutique qui a fabriqué la pilule donnée à la mère, « une pilule conçue pour tuer les enfants à naître ».

Les défenseurs de l’avortement sont inquiets de cette décision qui pourrait ébranler la légalité de l’avortement.

« Si les fœtus sont reconnus comme ayant des droits égaux à ceux des femmes qui les portent, cela ouvrira un champ de mines légal et éthique ».

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Bravo et on pourrait attaquer la schiappa pour sa publicité pro-avortement

  2. L’avortement est considéré comme une méthode contraceptive. Les femmes optent pour la facilité. J’ai encore entendu dans un téléfilm une femme qui demande à une autre enceinte “tu vas le garder” ???? L’exemple est donc donné. Facilité. Il y a pourtant des méthodes pour éviter d’être enceinte. On se demande si elles réalisent ce qu’on leur a mis dans la tête. Irresponsabilité. Et ce manque de pudeur qui consiste à évoquer cette question avec n’importe qui. J’ai lu par hasard la “biographie” de marie josé nat, ancienne actrice qui déballe ses histoires et dit qu’elle a choisi d’avorter “parce que c’était trop compliqué”….. Elle est âgée maintenant mais ce raisonnement lamentable persiste chez certaines femmes actuelles.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services