Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

Poutine pas vraiment très pétillant [Addendum]

Poutine pas vraiment très pétillant [Addendum]

Bernard Antony réagit à la décision russe de réserver aux seuls producteurs russes le droit d’afficher l’appellation « champagne » sur leurs bouteilles. Les vins importés devront, eux, signifier une appellation « vin à bulles » :

Il m’est souvent arrivé de dire que si j’étais russe, je serais partisan de Vladimir Poutine. Mais même si j’étais russe, je tiendrais à ce qu’il n’offense pas une certaine élégance morale.

Or ne voilà t-il pas que le camarade vient de décider dans une prodigieuse inversion-subversion des valeurs les plus hautes de la civilisation que l’appellation de champagne ne pourra en Russie être attribuée qu’aux mousseux produits en Russie !

Les champagnes français, les champagnes de notre Champagne, le champagne crée par le génial moine Dom Pérignon, ne peuvent donc plus désormais être étiquetés que « vin pétillants » au pays des tsars qui aimaient le vrai champagne.

C’est là un diktat de malappris de dictateur ! C’est une offense à l’identité française ! D’un homme capable d’une telle bassesse, on ne saurait attendre vraiment quelque chose de bon !

On lit dans « Le rouge et le noir » de Stendhal : « contre tous les maux, un seul remède : le vin de Champagne ! ».

On ne se soignera pas avec les maux de Poutine.

Il n’y a plus qu’à réserver, sur le sol français, l’appellation “vodka” à nos eaux de vie du terroir…

Addendum : Un lecteur nous précise que Poutine n’interdit pas l’appellation Champagne à nos vins français, mais s’aligne sur les directives internationales et oblige nos vins français à ajouter la mention “vin pétillant”. Plus d’informations :

Donc, ce que les producteurs de champagne français doivent faire, mais ils doivent en réalité le faire depuis la fin juin 2020, c’est indiquer sur la contre-étiquette rédigée en russe au dos de la bouteille que ce vin entre dans la catégorie des « vins pétillants ». En revanche, par question de modifier l’étiquette principale en français.

Partager cet article

25 commentaires

  1. pour la vodka cest déjà le cas par exemple dans le Loiret. https://faronville.com/

    j’ai eu l’occasion d’en déguster d’ailleurs et c’est excellent

  2. Pourquoi pas à nos eaux thermales ?

  3. Nos gouvernants l’emmerdent, il nous emmerde, c’est cela la diplomatie, pas difficile à comprendre.

    D’autre part c’est devenu quoi le Champagne : Epernay ou Chalons sur Marne ? Pourquoi pas du Crémant ou de la Clairette de Die ?
    Dans l’absolu on s’en fiche et tant pis pour les golden viticulteurs champenois, je réserve mes larmes pour toute l’agriculture en général et les éleveurs bovins de la Mayenne ou du Cantal en particulier, assassinés par la caste mondialiste dont font partie les marchands de bulles.

    • Magistral !!! très bonne réponse à ce sempiternel larmoyant ! Ce malheureux a des combats de 50 ans, je ne comprends pas pourquoi on nous ressert ce plat sans cesse : il y a des choses plus importantes à pointer.

      Sortez de votre bulle, Antony Truman, pour atteindre la réalité !?!

  4. Il y a erreur, seule la dénomination cyrillique du mot champagne sera interdite, mais les bouteilles pourront toujours porter le mot Champagne en français. Or, les consommateurs russes savent pertinemment que le Champagne se nomme Champagne en français.
    S’il fallait que sur les bouteilles en provenance de Russie vendues en France, il soit indiqué водка au lieu de Vodka cela ne nous gênerait pas beaucoup.
    Et si au lieu de larmoyer sur grandes maisons champenoises nous nous préoccupions plutôt de la chute des cours du blé (en partie due au prix très bas du blé sibérien) provoquant la ruine des agriculteurs français ? Si nous nous préoccupions plutôt de cesser cet engrenage dramatique des “cours mondiaux” pour la fixation du prix des produits agricoles en France ?

    • Merci pour cette précision 👍👍👍

    • Merci car la nuance est de taille.
      Cessons de vouloir balayer chez les voisins en laissant notre maison plutôt mal tenue.

      • Maison mal tenue : l’expression me semble faible : elle s’écroule. Et je le dis sans anxiété… par réalisme. On a vraiment affaire au vieux fada qui regarde le doigt…

        Je pense aussi à ces jeunes diplômés que l’Etat envoie pour faire la leçon aux agriculteurs et éleveurs… Quelle catastrophe ! Toujours plus de docilité, sinon pas de subventions…

  5. L’occident, bidon en tête, fait de la Russie le méchant et l’accable de mesures de rétorsion.
    Donc je dis bien fait.

    • Oui, Poutin avait expliqué que sa réponse aux ‘sanctions occidentales’ serait de redynamiser son agriculture et tout ce qui va autour. Eh bien ils le font, les russes, il exportent dans certains domaines où ils importaient avant. Ils ont tellement la rage qu’ils veulent vendre du porc au Pakistan !!!
      Si les français pouvaient se réveiller au lieu de débiter des critiques dès qu’on les touche ! pauvres faibles pitoyables !?! Battez-vous !

      • Je me suis trompé, ça n’est pas au Pakistan, c’est en Indonésie, mil excuses…

        Ce qui avait bien fait rire Vladimir qui lui, sait qu’en Indonésie il y a 90% de musulmans.
        Bon le ministre de l’Agriculture a fini par rire aussi de sa bévue… et a du présenter une autre cible !

  6. Bien sûr, sur les principes, cela est inadmissible; sauf pour les anti-français, bien sûr !

    Cela dit, sur la forme, ce n’est qu’un retour de bâton car les “Occidentaux”, USA mais aussi l’UE, l’Otan, la France en tête, ne font que dénigrer et se moquer de la Russie et des Russes depuis des décennies sans se regarder dans le miroir.

    Car en fait, pour ne prendre qu’un exemple : Macron n’est qu’un petit Poutine, le talent et l’amour de son pays en moins.

    • Je m’en mêle encore, désolé, mais je n’ai rien compris à cette subtile distinction du principe et de la forme, il y a quelque chose qui m’échappe…
      Très bon exemple pris à la finale, qui renvoie à l’entrevue Sarko/Poutin, dans laquelle ce dernier avait comparé la taille des deux pays pour recadrer le français qui avait roulé les mécaniques… Si tu comprends que petit deviendra grand, alors l’expression ‘Macron n’est qu’un petit Poutine’ est une insulte à ce dernier. Même une grosse insulte…

  7. Bravo Bernard Antony vous avez tout dit concernant cette mesure absurde, inélégante et barbare. Je me permets une remarque. Dom Pérignon, le célèbre cellérier de l’abbaye de Hauvillers n’est pas l’inventeur du champagne tel qu’on le connait aujourd’hui. Dans aucun de ses écrits,il ne parle d’effervescence et de mousse. Le vin de Champagne a “appris à pétiller” dans les caves de Londres dans la deuxième moitié du XVIIe siècle et ce sont les Anglais qui ont mis au point les bases de la méthode dite champenoise. Dom Pérignon fut en revanche un très grand homme du vin, grand connaisseur des terroirs, mâitre des assemblages et de la vinification. Cela suffit à sa gloire.
    Général Marc Paitier auteur de “La mémoire du vin”

  8. En France, le gouvernement interdit bien la dénomination “democratie” au regime politique dela Russie … 😂😂😂

  9. La Russie n’est pas la seule à appeler une boisson « Champagne » : Un jour, j’ai bu du « Champagne » non festif dans un Palace de Riyad.

    Il provenait peut-être de Suisse où sont fabriquées la plupart des boissons sans alcool destinées à ce marché juteux … et désertique.

    J’y ai aussi testé la bière. Comme la plupart des imitations sans alcool, c’est infecte !

    Alors qu’une authentique boisson avec ou sans alcool, culturellement élaborée à travers les siècles, c’est au choix dans les pays libres et c’est délicieux ! Bon, je termine mon café…

  10. Le Champagne traditionnel et les bovins de Mayenne font partie du même combat, ils symbolisent l’âme de la France !

  11. Bizarre que M Anthony puisse se tromper de combat à ce niveau-là. Son patriotisme doit l’aveugler car sa mémoire ne peut pas être si courte.

    Après les différentes sanctions subies par la Russie depuis 2014 sans compter l’humiliation de l’annulation de la livraison par la France des 2 mistral en 2015, cette histoire de Champagne me fait bien sourire. On est pour la souveraineté ou on ne l’est pas, M Anthony.

  12. Que le pape exauce déjà la demande de la Sainte Vierge de la consécration solennelle de la Russie à son Cœur Immaculé, en union avec tous les évêques catholiques. Non pas une consécration du monde, mais de la Russie, et de la seule Russie, et ce problème d’appellation apparaîtra comme une bulle dans un Mathusalem de Moët & Chandon

  13. Tout cela ressemble un peu à du Putin bashing gratuit. On se fait plaisir à bon compte. Et si on parlait des sanctions européennes contre la Russie depuis la guerre de Crimée ?

  14. à force d’ennuyer les russes, les européistes provoque la même réaction que la mule du pape (dans un conte de daudet)

Publier une réponse