Poursuivre les coupables

D’Ivan Rioufol :

R "S’il faut poursuivre les auteurs du chaos financier, comme le suggère Nicolas Sarkozy, il n’y a alors aucune raison de laisser dormir les responsables du désastre éducatif, engendré par les dogmes hyperégalitaristes de la gauche. Il faut s’intéresser également, dans la foulée, aux errements de l’idéologie immigrationniste, qui est en train de fracturer la nation au nom de la diversité et, plus prosaïquement, de la pérennité du financement des retraites par répartition. Là aussi, les faits sont têtus. Ils se sont rappelés à l’opinion (indignée à 80%) quand La Marseillaise a été de nouveau sifflée, mardi soir, par des jeunes des cités, au Stade de France lors d’un match France-Tunisie […]. "La France, ce n’est pas leur patrie", explique un enseignant de Seine-Saint-Denis, dans Le Parisien d’hier. Il ne reste que François Bayrou, ou presque, pour estimer que ces outrages ne sont "pas un problème d’intégration". Au fait : pourquoi ne pas retirer la nationalité à ceux qui la rejettent ?"

MJ

6 réflexions au sujet de « Poursuivre les coupables »

  1. georges jean

    Certains des supporters qui ont sifflé la Marseillaise sont Français en application du droit du sol. Ils recherchent leur véritable identité nationale. C’est là la conséquence de la trop grande importance accordée par notre code de la nationalités aux dispositions inspirées du droit du sol.
    L’importance de ce droit du sol doit être réduit au profit d’une meilleure prise en compte des conditions d’accès à la nationalité découlant du droit du sang.
    Les anti-racistes, souhaitant garder le monopole du discours public sur l’immigration, traiteront de raciste une telle proposition.
    Il convient cependant de noter que l’on peut être Français et blanc, noir ou jaune; chrétien, musulman, juif ou athée. Le sang Français n’est pas raciste.
    Il est de l’intérêt de tous que le code de la nationalité fasse l’objet de modifications

  2. Journé Nicolas

    Madame Bachelot, il y a peu a expliqué que le droit au mensonge était un droit imprescriptible de la personne humaine! ( à cause du mariage de Lille, souvenez-vous)Alors si on suit son raisonnement, on peut penser qu’en sifflant les français mentaient et qu’en fait ils voulaient applaudir ? C’est n’importe quoi! d’accord, mais c’est le résultat des affirmations du ministre!!

  3. Pitch

    Monsieur Rioufol nous informe que l’opinion française est indignée des sifflements d’hymne national à 80%.
    Il oublie de rappeler que ces mêmes français ont reconduit Chirac à 82 % en 2002, la victoire de celui-ci ayant donné lieu à l’apparition d’une marée de drapeaux maghrébins place de la République.

Laisser un commentaire