Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Poursuite des responsables policiers : appel au juge d’instruction

Maître Jérôme Triomphe, un des principaux défenseurs des militants opposés à la loi Taubira, répond à Présent, au sujet de la répression policière à l'égard des manifestants :

"Nous avons déposé une centaine de plaintes entre les mains du
procureur de la République
mais nous n’avons, à ce stade, reçu encore
aucune nouvelle, pas même un simple accusé de réception. Il semblerait
que des enquêtes préliminaires aient été lancées, mais nous n’en savons
pas plus. Le délai légal venant d’expirer, nous allons donc faire appel à
un juge d’instruction
, afin de participer activement aux enquêtes par
le biais de demandes d’actes et de ne pas laisser le parquet enquêter
seul.

Est-ce normal que cela prenne autant de temps ?

Cela est tout à fait habituel dans les affaires de droit commun.
Cependant, compte tenu des problèmes qui sont soulevés – notamment la
mise en cause de plusieurs hauts responsables policiers et son caractère
éminemment politique
– nous aurions dû être informés des suites
réservées à nos plaintes. Cela étant, nous n’avons aucune illusion,
raison pour laquelle nous allons provoquer une instruction judiciaire.
Mais il faut savoir que ces procédures sont loin d’être terminées : nous
en avons pour des années
 !

Quelles sont exactement les procédures engagées ?

Nous avons porté plainte pour arrestation et détention arbitraire,
violences causées par des policiers
– policiers qui sont identifiés ou
identifiables. Nous avons également porté plainte pour vol par des
personnes dépositaires de l’autorité
. Oui, la « confiscation », par la
police, des mégaphones, des tee-shirts, des drapeaux est un abus
de pouvoir. Ils n’ont pas le droit de le faire. C’est purement et
simplement du vol. Il en va de même pour les arrestations arbitraires,
ils ne peuvent pas, sans infraction, vous embarquer dans leurs paniers à
salade. Mais, bien souvent, ces policiers ne se demandent même pas si
ce qu’ils font est légal. Ils disent se contenter d’obéir à des ordres
supérieurs, alors qu’ils n’ont pas le droit de le faire quand l’ordre
est manifestement illégal. Enfin, nous sommes saisis de plusieurs
dizaines d’affaires d’entrave concertée à la liberté d’expression par
violences, menaces ou voies de faits par des forces de police
, notamment
à l’occasion du défilé du 14 juillet. […]"

Partager cet article

10 commentaires

  1. Aucune illusion à se faire .
    Ces plaintes n’aboutiront jamais.
    Il faut arrêter d’être naïf !

  2. C’est très bien, Bertin… Alors, prenez votre fusil et votre gourde d’ivoire !
    Sinon, taisez-vous !

  3. Très bien !
    Respect pour lui comme pours les avocats qui se sont illustrées avec lui dans cette résistance calme mais déterminée.
    Ne pas se décourager, continuer sans relâche car, souvent, les mailles qui sont tirées permettent de tout défaire.
    Ne pas oublier que l’Histoire donne quantité d’exemples, même en tous régimes, où tout semble dérisoire ou impossible et surgit un avocat déterminé à tout, un juge d’instruction ayant de l’honneur et une haute idée de sa mission, un procureur consciencieux et indépendant, un juge de cour intraitable.
    Il faut enfumer le terrier. Il faut que la peur change de camp. Il faut que beaucoup de policiers, et sutout dans la hiérarchie, comprennent qu’ils ont eu les mains sales, aucun honneur et qu’ils ont sali leur uniforme par servilité envers un régime politique.
    Il faut que François Hollande, un jour plus proche qu’on ne le pense, réponde des infamies qu’il a ou décidées ou acceptées.

  4. Bertin défaitiste, restez dans vos chaussons à regarder la télé.
    Bravo aux avocats et plaignants.

  5. Des avocats et de plaignants dont le courage force l’admiration.
    Qui aurait pu dire en 1933 que les leaders
    de cette époque seraient, en septembre 1946, à Nuremberg?
    Il y a la justice des hommes…mais aussi celle du « Très-Haut ».
    Courage…ONLR.
    Des milliers de français suivent votre combat.
    MercI au SB…combattants de l’ombre.

  6. Les barbouzes ne se contentent pas d’obéir aux ordres de leurs supérieurs. Ils en rajoutent avec délectation.
    Ils se fichent complètement de la légalité. L’important est (1) leur carrière et (2) le plaisir de frapper. (C’est eux qui l’ont dit et écrit, pas moi qui l’invente).

  7. Que les policiers soient poursuivis pour vols, violences, arrestations arbitraires, c’est très bien !
    Cela les fera peut-être réfléchir la prochaine fois qu’ils recevront des ordres, et peut-être pourront-ils alors montrer un peu moins de zèle qu’ils n’en ont mis à gazer les familles, mettre en GAV les Veilleurs etc !

  8. Ne rien lâcher! Et si la justice et le système en général font la sourde oreille, il existe des instances supérieures pour se défendre. Pour une fois que le catéchisme mondialiste peut nous servir, aucune hésitation à avoir !

  9. Courage, Maitre Triomphe, puissent nos prières vous conduire au Triomphe de la Justice qui seule permet le Pardon.

  10. @Bertin :
    Seriez-vous de ceux qui baisse leur pantalon lorsque cela leur est demandé ?
    Ne vous souvenez-vous pas ce qui était reproché de tout temps : j’ai obéi aux ordres ?
    Là ce n’est sont pas des ordres mais des lois iniques. L’histoire est pleine de telles lois, ne vous en souvenez-vous pas ? (bis)

Publier une réponse