Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pourquoi les policiers ont-ils perdu leur sang-froid ?

La suspension de policiers a provoqué quelques réactions, qui demandent à être approfondies.

Reprécisons tout d’abord que, selon le certificat médical, l’individu molesté n’a eu que quelques blessures superficielles. Les policiers lynchés par les médias ne sont donc pas des tortionnaires ni des brutes épaisses. Ils ont mesuré leurs actes, même si on considère que ceux-ci n’auraient pas du être commis.

Mais la question n’est pas là. L’essentiel est de comprendre pourquoi ces policiers ont, soudainement, perdu leur sang-froid. Et cela, c’est la ‘victime’ qui peut nous l’apprendre. En fait, il s’agit d’un voyou interpellé la nuit et relaché peu après faute de preuve. Se trouver au mauvais endroit au mauvais moment n’est pas condamné en France, même en période d’émeute. Et le voyou, sortant du commissariat et voulant se moquer de l’impuissance des policiers, les a insultés. Puis il a été dénicher une bouteille dans une poubelle et l’a balancée sur la façade du commissariat… Quand on sait que 90% des personnes interpellées ressortent en toute impunité…

Si ces policiers se sont excités, c’est parce que la justice ne fait pas son boulot. Eux travaillent toute la nuit et les personnes qu’ils arrêtent se retrouvent le soir même face à eux pour une nouvelle nuit. Les voyous interpellés en période d’émeute ne devraient pas être relachés immédiatement, car il faut encourager les policiers. Il faut rappeler que provoquer un incendie est un acte criminel, qui ne mérite pas quelques mois de prison, mais quelques années. Si la justice ne rend plus la justice, il ne faut pas s’étonner que ce type de bavure ait lieu. Il ne faut pas oublier que les policiers risquent leur vie chaque nuit.

Michel Janva

Et voilà ce que j’apprends à l’instant : le jeune homme qui avait été frappé par les policiers lors de son interpellation le 7 novembre a été à nouveau repéré après un incendie de véhicule dans un groupe qui lançait des pierres sur les sapeurs-pompiers au Bourget. Identifié par un pompier, il a été interpellé par la police samedi matin. C’est la justice qui doit être mise au banc des accusés !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Rien de bien neuf sous le soleil, mais tirerons-nous un jour les leçons de l’histoire ? Je vous propose de relire un texte bien connu, en songeant à nos gendarmes et nos policiers :
    « M. Flavinius Tertullo suo S.
    Si vales bene est ego autem valeo
    On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de notre civilisation.
    »Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action.
    » Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener.
    » Je t’en prie, rassure-moi au plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur de l’Empire.
    » S’il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on prenne garde à la colère des Légions!
    Ave atque vale »
    Marcus Flavinius , Centurion à la deuxième cohorte de la Legio Augusta, écrit à son cousin Tertullus, resté à Rome.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]