Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Pourquoi l’Église de France ne se mobilise pas contre l’avortement ?

C'est le sujet de la table ronde organisée par la Fondation de Service Politique à Paris Espace Bernanos (Paroisse catholique Saint-Louis d’Antin 4, rue du Havre – Paris IXe), ce soir de 19h à 21hComment concilier position du magistère, pratique pastorale et engagement des laïcs ? En France, l’unité entre le discours du Magistère, l’intervention des pasteurs et les initiatives de mouvements de fidèles est peu perceptible. Comment faire progresser la culture de vie, dans les coeurs et dans les faits ?

Avec la participation de : Tugdual Derville, délégué général de l’Alliance pour les droits de la vie (ADV) Père Christian Lancrey-Javal, curé de la paroisse Saint-Louis-d’Antin. Débat animé par Thierry Boutet. Entrée libre.

"Le défi auquel nous devons faire face, à la veille du troisième millénaire, est ardu : seule la coopération harmonieuse de tous ceux qui croient dans la valeur de la vie pourra éviter un échec de la civilisation, aux conséquences imprévisibles." Jean Paul II, Evangelium vitae, 91.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

15 commentaires

  1. La question en tête d’article est vraiment LA question !

  2. comment se procurer le compte-rendu de cette rencontre très intéressante à laquelle je ne peux me rendre ?

  3. J’ai posé cette question à mon directeur spirituel au séminaire : silence.
    J’ai posé cette question au supérieur du séminaire : silence.
    J’ai posé cette question à mon évêque : long silence.
    J’ai secoué la poussière de mes sandales, et suis parti.

  4. « J’ai secoué la poussière de mes sandales, et suis parti ».
    Vous n’auriez pas dû… j’ai eu une très belle homélie mardi où notre prêtre a interpellé l’assemblée sur le sujet des médias qui font tout un foin sur la levée de l’excommunication pour la fraternité Saint Pie X et qui ne disent rien pour les 220 000 excommunications annuelles en France !
    L’Église de France se remet sur les rails : Demandons à la Sainte Vierge de prier pour la soutenir.

  5. Il manque à cette table ronde un évêque, ou une représentant de la Commission épiscopale.
    Ainsi que qq représentants des mouvement pro vie historiques. Comme le Dr DOR, béni par J-P II en vertu de son combat : il est un peu le ”père” des militants de la Vie.

  6. @ PK
    Sans doute… C’était il y a huit ans. Et c’était peut-être une erreur. D’autres portaient certainement aussi cette préoccupation, et sont restés.
    Mais on n’est pas prêtre seul dans son coin, pour sa paroisse – si l’on est curé – autocéphale. Il me semblait que le prêtre comme collaborateur de l’évêque devait lui être étroitement uni. Et il y avait là – et sur de quelques autres points d’importance – manifestement une désunion.

  7. Pour mon curé, c’était un moine en vacances qui célébrait, donc il n’était pas aussi étroitement lié à l’évêque du coin que cela… cela autorise une certaine indépendance (et s’il y en mille comme lui en France, la France est sauvée).
    Mais je crois que l’évêque n’aurait pas renié son homélie pour autant.
    Les choses bougent. Le travail accompli en 8 ans est énorme.
    Et c’est qui est le mieux : c’est que manifestement, cela s’accélère !
    Dans le bon sens 🙂
    Deo gratias

  8. Corrigez moi si je me trompe, mais n’est-il pas gravement incorrect de parler “d’Eglise de France” (d’une manière gallicane) alors qu’on devrait parler de “l’Eglise en France”???
    [Je suis d’accord avec vous. C’est le titre choisi par la Fondation de Service Politique. Cela a-t-il été fait exprès ? Est-ce parce qu’il règne un parfum de gallicanisme que l’Eglise qui est en France semble ne pas se mobiliser ? MJ]

  9. Nous ne le dirons jamais assez, tel est bien le combat prioritaire.Tout le reste en dépend.

  10. J’en reviens à l’instant. Amphi comble.
    Trop long à décrire, espérons qu’il y aura un compte-rendu sur le site de la FSP.
    Soirée passionnante bien qu’il n’y ait pas eu vraiment de réponse claire et nette à la question, car d’une part le sujet n’est pas binaire (il faut y intégrer des données, culturelles, politiques etc…) et que d’autre part le Père qui était là ne pouvait parler que comme Curé (en terme de hierarchie, ce qui avait toutefois l’avantage d’avoir quelqu’un de terrain); il est vrai qu’il aurait peut-être fallu un prélat, voire un vicaire général… mais cela en fait n’aurait pas forcément aidé au débat ; le but n’était pas d’attaquer en bloc ou nommément les uns ou les autres (ceux qui connaissent la finesse, et la charité, de MM Derville et Boutet acquiesceront) mais d’expliquer les blocages ; certes, les évêques français “parlent” moins du respect de la vie qu’aux US et en Espagne, donc acte ; mais il y a de plus en plus de communiqués de presse et d’informations diffusées (cf ouverture de la révision des lois de bioéthique) ; si on ne les entend pas, c’est notamment parce qu’il y a un tri en amont, classique ;
    de plus en plus d’initiatives sont en faveur de la vie, et toutes ne datent pas d’hier (Mère de Miséricorde, Magnificat, Tom Pouce…) et de plus en plus d’évêques les promeuvent ;
    cela a permit aussi de montrer le lien logique avec la promotion de l’euthanasie, le tabou sur le suicide etc…
    Bref, initiative heureuse ; chapeau à eux, personne ne l’avait fait avant me semble-t-il, la route est ouverte et c’est comme cela que l’on avance.

  11. On parle sans cesse d’islam de France au lieu d’islam en France. Alors n’ayons pas peur de parler, chez la fille aînée de l’Eglise, d’Eglise de France ! même si c’est seulement la section française de l’Eglise catholique.

  12. “Soirée passionnante bien qu’il n’y ait pas eu vraiment de réponse claire et nette à la question” TOUT EST DIT…C’est une opération de com destinée à désamorcer l’incomprehension grandissante face à un silence et un défaitisme institutionnalisé sur la question.
    L’ADV est invitée chaque année à se joindre à la Marche pour la Vie par le comité organisateur à qui ses responsables ne daignent même pas répondre. C’est un peu gonflé de leur part d’organiser un colloque sur ce thème: ça me rappelle une histoire de paille et de poutre…

  13. @ Bernard:
    Parler d’une Eglise de France est une grave erreur car dans votre Credo, vous affirmez bien que vous “croyez en l’Eglise, UNE, Sainte, Catholique et Apostolique”. L’Eglise est donc bien indivisible, et il n’y a pas d’Eglise de France (qui serait autonome du Pape, avec une mainmise étroite du souverain/de l’Etat français sur la nomination et la désignation des évêques, et qui affirmerait que le pouvoir des évêques réunis en concile est plus grand que celui du Pape), comme il y a à l’inverse, par exemple, une Eglise d’Angleterre (Eglise anglicane dont le gouverneur suprême n’est absolument pas le Pape mais la Reine d’Angleterre).
    Il est donc nécessaire de parler d’Eglise en France pour désigner ce que vous appelez “la section française de l’Eglise catholique”.

  14. @Réac-man.
    J’étais à la marche pour la Vie et j’y ai rencontré tuddual Derville, Xavier Mirabelle et une autre personne dont je ne connais plus le nom…
    J’étais ravie d’avoir été à la marche pour la Vie, je suis ravie d’avoir des contact avec les uns et les autres et je crois à l’unité des mouvements dans ce genre de rencontre. Mais de grâce ne nous disputons pas, essayons par tout les moyens de nous unir et reconnaissons que le travail des uns et des autres est magnifique, utile et nécéssaire. Nous ne serons jamais assez nombreux pour travailler au respect de la Vie. Chacun à ses idées et ses façons pour y parvenir, tant que cela reste fait correctement et honnêtement. peut-être que si la marche pour la Vie les remerciait d’être quand même venu cela pourrait arranger les choses pour l’année prochaine.
    Vous verresz nous serons encore plus nombreux et plus motivé. haut les coeurs!.

  15. @Réac-man. :
    vous dites “C’est une opération de com destinée à désamorcer l’incomprehension grandissante face à un silence et un défaitisme institutionnalisé sur la question.” ;
    il eût peut-être été bien que vous soyez là pour en parler non ? sauf si vous y étiez bien sûr ;
    juste un fait qui se passe de commentaires : une femme de 30 ans a pris la parole et a avoué, son mari était à côté d’elle, que lorsqu’ils avaient appris que leur (premier) enfant qu’ils attendaient était probablement trisomique, ils avaient été complétement secoués (logique non ?) et que l’idée de ne pas le garder leur avait traversé l’esprit : réponse de ce prêtre à l’époque de ce fait à ces parents désemparés(relayée par cette dame, ce Père ne l’aurait sûrement pas précisé de lui-même) qui était présent (et co-organisait la soirée) : “donnez-le moi, je m’en occuperai” ; chapeau non ? Imaginez les parents… Et ils l’ont gardé cet enfant !
    Voilà une victoire concrète et immédiate de la culture de vie ; j’oserai dire un peu plus courageuse que des combats loin du front où l’on ne risque pas grand chose… et où l’on s’attelle plus à de la pseudo savante dialectique, plus confortable que le terrain où là il faut s’engager corps et âmes ; là bien souvent, les volontaires sont moins nombreux…
    Pour militer depuis plus de 20 ans dans bcp de mouvements pro-life, je vous avouerai ne pas avoir vu de telles réactions chez certains… Là, si !
    Non @Réac-man, ce n’est pas de la “com.” c’est la vérité en ACTION, c’est à dire la charité à l’état pur, ce sur quoi nous seront TOUS jugés lors du jugement particulier : sur les actes, pas sur les intentions et le nombre d’autocollants plaqués sur les murs (utile certes, mais sans doute moins engageant non ?)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services