Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Pourquoi imposer le port du masque au moment où tous les indicateurs sont au vert ?

Pourquoi imposer le port du masque au moment où tous les indicateurs sont au vert ?

Alors que l’hystérie reprend, le mouvement Keep Britain Free a organisé une manifestation anti-masques à Londres, dimanche 19 juillet, tandis qu’ils seront rendus obligatoires à partir du 24 juillet 2020 dans les magasins et les supermarchés en Angleterre.

De même au Québec, où plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Saint-Georges samedi pour manifester contre les mesures sanitaires imposées par Québec et notamment le port du masque. Cette manifestation a été organisée par des commerçants et des entrepreneurs de la région qui ont invité la population à exprimer leur désaccord sur cette mesure instaurée dans les lieux publics clos pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

«Ils auraient dû être là quand la pandémie était là. Aujourd’hui, y’en a plus de pandémie!».

Oui mais il faut bien cultiver l’état d’hystérie ambiante.

Le spécialiste Jean-Dominique Michel, que nous avons déjà cité, vient de publier Covid: anatomie d’une crise sanitaire. Extrait :

Nous vivons une époque formidable ! Alors que l’épidémie, selon les critères usuels en la matière, n’existe plus chez nous, le matraquage médiatique continue de plus belle. Avec des titres confinant au surréalisme comme celui-ci provenant de l’OFSP : nous vivons une stabilité dangereuse. Ah, la vache !

La perte des repères abondamment soulignée au long des mois sur ce blog semble ne pas être prête de prendre fin. La réalité est qu’il y a une augmentation mécanique de « nouveaux cas » due au fait que l’on teste de plus en plus. Mais corrélée à une baisse tout aussi significative en Europe des cas graves, des hospitalisations et des décès.

L’immunité de groupe -grâce notamment à l’immunité croisée avec les autres coronavirus- semble sur le point d’être atteinte, le virus a perdu (comme il est naturel) de sa virulence à la faveur d’un processus d’adaptation à la nouvelle espèce d’hôtes que nous sommes pour lui, les indicateurs sont dans l’ensemble aussi rassurants qu’il est possible de l’être… mais il en faudrait plus pour calmer la panique chronique des autorités et de la presse.

On prend comme un danger terrible la circulation résiduelle du coronavirus alors que sauf à trogloditiser durablement la population, il est normal et même bon à ce stade qu’il circule ainsi, puisqu’il le fait aujourd’hui à peu près sans dommages et essentiellement auprès des jeunes, qui ne risquent rien, hors cas bien sûr tristes mais heureusement exceptionnels.

Tout ceci alors qu’après huit mois d’épidémie worldwide, le Sars-CoV-2 a fait moitié moins de victimes que la grippe de Hong Kong de 1968-69, avec une surestimation évidente tenant à la manière de comptabiliser les décès, dont la plupart ne sont de toute manière pas dus au coronavirus mais aux conséquences de la panique qui s’est emparée de nos sociétés et des décisions qui ont été prises.

Bref, la bouffée délirante perdure et il serait tout de même temps de remettre -enfin- les choses en perspectives ! (…)

Il cite le Pr Yonathan Freund, médecin-urgentiste à la Pitié-Salpêtrière :

« C’est difficile de rester silencieux. Quand je vois le délire alarmiste qui envahit les médias et les réseaux sociaux, et qui fait fi de toute mesure. Des journalistes qui infantilisent, ceux qui veulent punir les français mal disciplinés. Alors on va debunker un peu. Ma position n’est pas imprudente. Je livre une analyse que j’espère circonstanciée et critique des données. Je rappelle que si mon hypothèse est contredite par les chiffres, alors on pourra agir et ce ne sera pas trop tard.

Le délire de certains spécialistes en rien sauf en plateau télé et en consultation privée, n’ayant jamais vu un patient COVID, qui nous apprennent que l’épidémie reprend : rien ne justifie ces discours. A part la peur. Voilà deux mois qu’il existe des arguments pour douter d’une seconde vague meurtrière et d’une reprise de l’épidémie. Les épidémiologistes chefs d’entreprise vendeurs de modèles nous prédisaient 80 000 morts à la levée du confinement même avec gestes barrières. RAS.

Il n’y a eu aucune reprise nulle part. Les évènements et comportements qu’on adorait critiquer (fête de la musique, manifestations etc.) n’ont causé aucune reprise. Il y a une circulation du virus. Il y a des nouveaux cas. Mais, et c’est le point central, toujours le même, à ce jour, il y a chaque jour, chaque semaine, de moins en moins de nouveaux cas hospitalisés ou en réanimation. Et ce partout (hors Guyanne). Alors bien sûr, on arrive à un niveau si bas que nous allons forcément voir des hausses. Quand on est tout en bas, ça ne peut qu’augmenter. Le virus n’est pas mort je le rappelle. Mais est-ce nécessaire de dire qu’on a un signal de reprise quand on passe de 1 à 3 par semaine ? On va arriver à un bruit de fond. En tout cas dans les régions déjà très touchées..

Pour Jean-Dominique Michel :

La décision d’imposer le port du masque est très difficile à comprendre. Pourquoi avoir pris cette décision au moment où tous les indicateurs sont au vert ? Quel est le plan ? Pour combien de temps ? Faut-il vraiment changer la société pour une durée indéterminée sans savoir si c’est nécessaire, et surtout sans savoir ce qui fera revenir en arrière ? Nous sommes nombreux à être d’accord : dans les régions fortement touchées, l’immunité est importante. Probablement suffisante, l’immunité n’est pas uniquement visible sur la sérologie. Il n’y a aucune reprise nulle part dans le monde là où l’épidémie a frappé violemment. Aucune.

Pourquoi cette décision du port du masque obligatoire ? Pour protéger les personnes vulnérables ? Mais les personnes vulnérables se protègent. Elles peuvent respecter strictement les mesures de distanciations et autres. En revanche, il faut se poser la question : veut-on totalement arrêter la circulation du virus ? Je pense que c’est illusoire. Ou alors j’espère que vous avez du temps devant vous. La solution de le laisser circuler tout en le contrôlant est probablement la bonne. Certains disent « pour protéger les personnes vulnérables, protégez-vous ». C’est peut-être faux. Pour protéger les personnes vulnérables, protégez LES, mais si vous êtes malades puis immunisés, vous les protégerez à vie. Attention, je ne dis pas qu’il faut disséminer le virus partout. Mais vouloir à tout prix arrêter sa diffusion, partout, est illusoire et pas forcément un bon calcul à long terme.

Il n’y a pas d’autre plan cohérent que de poursuivre les mesures de distanciations sans les renforcer, en pouvant assouplir selon l’évolution, et surveiller les vrais indicateurs (pas les appels à SOS médecin qui augmentent au début des vacances et face à l’alarmisme ambiant). Il y a une part d’incertitude dans cette maladie. Tout le monde est d’accord là-dessus. Mais pourquoi la prendre systématiquement sur le pire scénario possible ? Pourquoi une telle symbiose des médias, « experts » etc, alors que c’est incertain ? Ce n’est pas logique. »

Partager cet article

26 commentaires

  1. Il faut dire que beaucoup de personnes ont été lobotomisées par la TV et autres idioties quelque soit leur niveau d’études (de Bac -5 à Bac +7…)

  2. La prochaine obligation sera le port d’un chapeau conique, genre pensionnaire d’un hôpital psychiatrique…
    Et ce matin, le Pr D’aile-frais-ci proclamait se certitude sur BFMTV de l’arrivée d une 2ème (pas 2nde) vague pour l’automne.
    Cette séance d’endoctrinement anxiogène tourne à l’histoire de fous…

  3. Rappelons nous les évocations de Saint Paul ici sur ce site et entendues parfois au cours de sermons : en gros, les derniers temps les hommes seront devenus fous, suivant les pires hérésies, et Dieu lui même leur enverra toutes sortes de pensées déraisonnables qu’ils prendront pour argent comptant.
    Et bien nous y sommes et depuis longtemps en fait (1789 et les droits de l’homme ?).

  4. Je suis comme si bête, je ne sais pas comment se met le masque. Je le mets sur la tête pour me protéger du soleil, mais les élastiques sont trop courts!!!

  5. “La consigne, c’est la consigne”, comme dit l’allumeur de réverbère.

  6. Les fidèles catholiques ne sont malheureusement pas les plus éveillés : ce dimanche ils portaient tous le masque alors qu’il n’était pas encore obligatoire, en charité bien mal éclairée qui rappelle celle fustigée par Raspail dans le Camp des Saints. C’est malheureusement un cercle vicieux : l’absorption excessive de CO2 à cause du masque réduit la capacité cognitive, laquelle encourage à la peur donc au prolongement du port du masque donc à une baisse supplémentaire de la capacité cognitive etc.

    • Si vous aviez été à une messe tradi vous n’auriez pas eu le problème…

    • Et il n’y aura aucune difficulté pour faire accepter à ces gens qu’il y aura une 2è vague, puisque nous absorbons notre CO2 et mille millards d’autres virus sans oublier les champignons qui poussent à vitesse grand “V” puisque l’humidité y est constante…. d’où les problèmes respiratoires puisque nos poumons seront infectés et infestés pauvres poumons !!!!
      Heureusement que le gvt n’a pas annoncé par les merdias qu’il y avait une épidémie de gastro : obligation de porter des couches culottes !!!! AH AH AH !!!!!

  7. En 1942, Lewis écrivait, dans son roman “la tactique du diable” :
    (discussion entre deux démons)
    “W – Et comment as-tu fait pour amener autant d’âmes en enfer à l’époque ?
    S – Grâce à la peur.

    W– Oh, oui. Excellente stratégie: vieille et toujours actuelle. Mais de quoi avaient-ils peur? Peur d’être torturés? Peur de la guerre? Peur de la faim?
    S– Non. Peur de tomber malade.

    W– Mais personne d’autre ne tombait malade à l’époque?
    S– Si, ils tombaient malades.

    W– Personne d’autre ne mourait?
    S– Si, ils mouraient.

    W– Mais il n’y avait pas de remède à la maladie ?
    S– Il y en avait.

    W– Alors je ne comprends pas.
    S– Comme personne d’autre ne croyait ou n’enseignait sur la vie éternelle et la mort, ils pensaient qu’ils n’avaient que cette vie, et ils s’y accrochaient de toutes leurs forces, même si cela leur coûtait leurs affections (ils ne s’embrassaient plus, ne se saluaient plus, ils n’ont eu aucun contact humain pendant des jours et des jours!); leur argent (ils ont perdu leur emploi, dépensé toutes leurs économies, et pensaient encore avoir de la chance parce qu’ils n’avaient pas à gagner leur pain!) leur intelligence (un jour, la presse disait une chose et le lendemain elle se contredisait, pourtant ils croyaient à tout!), leur liberté (ils ne sortaient pas de chez eux, ne marchaient pas, ne rendaient pas visite à leurs proches… C’était un grand camp de concentration pour prisonniers volontaires! Ahahahahah !). Ils ont tout accepté, tout, tant qu’ils pouvaient prolonger leur misérable vie un jour de plus. Ils n’avaient plus la moindre idée que c’est Lui, et Lui seul, qui donne la vie et la termine. Ça s’est passé comme ça! Ça n’avait jamais été aussi facile.

    ******************************

    N’avez-vous pas l’impression de vivre dans les coulisses de notre pandémie ?

    Je ne dis pas que ce virus est d’origine démoniaque, mais que la “tactique du diable” est d’utiliser les circonstances pour nous détourner de Celui qui seul tient nos destinées dans Sa main.

    Mais le diable fait une oeuvre qui le trompe, coryant nous éloigner, au contraire il nous affermit encore plus sur le “rocher des siècles”

  8. Quand on en aura fini avec le couillonavirus, la moitié de la planète sera mûre pour l’asile.

  9. Bill Gates a des soucis avec son masque

    Patriotes du monde entier s’unissent et résistent face à l’Ennemi mondialiste et son idéologie satanique.
    Occident et Orient, “vrais” chrétiens et “vrais” musulmans s’unissent et affaiblissent l’Ennemi mondialiste.

    Satan, grossièrement caché derrière son masque, désœuvré, s’épuise et jette ses dernières infâmes munitions. C’est perdu d’avance. Logos is coming. Le rideau enfin se lève. Le Verbe fait son retour. Sa Nouvelle Église sort de terre moyennant de fortes turbulences.
    Dieu ne permet le Mal que pour en tirer un plus grand Bien. Comment pourrait-il en être autrement ?
    Et ce nouveau grand Bien est à la mesure du grand Mal qui a été divinement permis.
    Celui qui est né dans une ferme en Judée, fils de charpentier, méprisé des hommes et cloué sur un morceau de bois, révèle peu à peu toute Sa grandeur.

    C’est la Mystique qui dirige le cours de l’Histoire et laisse l’illusion aux “grands” de ce monde d’occuper la scène du pouvoir temporel. Tantôt lamentables pantins de Satan tantôt véritables Hommes de Dieu.

    Cher Bill Gates, antéchrist déguisé en philanthrope, tu es démasqué par la terre entière. De Dieu on ne se moque pas. Tu as perdu. C’était écrit d’avance. L’abominable Nouvel Ordre Mondial de tous tes copains milliardaires est en train de tomber à l’eau. La faute au Fils de charpentier.
    C’est pas de chance.

  10. Sans que cela ne se remarque vraiment,avec une totale résignation,et’’bénédiction’’,notre pays a abandonné en ce 14 Juillet(date pourtant prétendue depuis des décennies comme étant celle de la liberté Universelle),encore un peu plus de sa liberté et son libre arbitre,après l’annonce par le président de la République(dont ce n’est pourtant pas le rôle…)du port du masque obligatoire par toute la population dans les lieux clos.
    Ainsi,la France a fait un pas supplémentaire dans ce qu’elle est devenue:un « théâtre grandeur nature »,dans lequel les marionnettistes du système politico-médiatique,manipulent à leur guise leurs dévouées et désormais »muselées »marionnettes.Le drame,c’est que dans cette histoire,les marionnettes ne sont plus en latex,et manipulées par des guignols(quoi que),mais des êtres humains de chair et de sang,doués en théorie de la première des libertés:celle de dire »non ».
    Tandis que les endormis acceptent sans broncher la nouvelle,les quelques personnes qui conservent encore leur discernement et leur clairvoyance,imaginent aisément le bonheur des Macron,Castex,Big Pharma et autres »philanthropes de l’argent »se préparer à sabler le Champagne dans quelques temps,car,maintenant que le peuple est sous contrôle,apeuré par la découverte régulière de(faux et exagérés) clusters,sous hypnose et muselé,la voie est ouverte pour la vaccination universelle,le passeport biométrique et le puçage(des préparatifs se font déjà en Afrique,avec la complicité de l’enseigne MasterCard).
    Comment cela est-il possible?
    Et bien,une ministre du Canada(où il existe les mêmes mesures stupides et liberticides)un peu trop bavarde,vient d’être renvoyée du gouvernement,après avoir répondu à une question qui portait sur l’arrêt de la mesure du« muselage universel »,à laquelle elle répondît benoîtement:Lorsque nous aurons un vaccin(!!!)
    Ce drame,cette situation sans précédent de renoncement ne date malheureusement pas d’aujourd’hui.Il en existe plusieurs causes:
    -Le rôle des médias :Il fut un temps,où les médias défendaient de belles valeurs,se battaient pour défendre des libertés,de manière objective,et le crédit qu’on leur accorde encore(malheureusement)aujourd’hui,réside sur cette époque.Leurs convictions étaient tout à fait respectables,quels que soient leur bord.Ce temps est résolu,aujourd’hui,le rôle du média est de manipuler l’opinion à dessein,selon les bons vouloirs de telle ou telle institution,de telle ou telle personne.Les exemples ne manquent pas,avec la pseudo-crise sanitaire que nous traversons:
    -Sondages bidonnés(Le Figaro publiait avant l’intervention d’Emmanuel Macron,un sondage dans lequel près de 90% des sondés souhaitaient rendre le port du masque obligatoire.Petite question:pourquoi au fait,dans les grandes surfaces,ne voyait-On même pas la moitié des personnes masquées?..autre remarque,un journal canadien a publié un sondage avec exactement les mêmes chiffres….).
    -Diffusion et publication excessive de reportages,de photos alarmantes et alarmistes.
    -Éloges de méthodes et technologies dignes des heures les plus sombres de l’humanité,comme lorsque,encore lui,Le Figaro publie sur son site internet,un article qui vante les technologies françaises qui permettront de contrôler le port du masque(!!!).En passant,ce brave journal ne passe t-il pas son temps à taper sur la mémoire du Maréchal Pétain et le régime de Vichy ?
    Et ces médias qui se souviennent de tout,qui savent tout,pourquoi ne font-ils pas remarquer que lorsque l’epidémie était à son paroxysme,les plus hautes autorités nous déconseillaient le port de la muselière,et que maintenant qu’il n’y a plus rien,ces mêmes personnes nous obligent à être muselés comme des esclaves ?
    Il résulte au final,de ces procédés,une infantilisation de l’auditoire et du lectorat,car dans l’inconscient collectif,qui trahirait les siens ?
    -L’autre cause de cette chute,elle nous concerne(malheureusement encore) nous,catholiques et nos représentants:
    Au fil du temps,notre Eglise ne s’est pas seulement sécularisée matériellement(de gré ou de force peu importe ici),elle s’est aussi et surtout sécularisée »spirituellement ».Elle n’a plus que la forme,sans le fond.
    Elle est devenue un paradoxe:une religion cartésienne,une institution matérialiste,dans une société darwiniste.Elle n’a plus la foi de ses ambitions.
    Or,le spirituel n’a pas à être inféodé ou dépendant du matériel,c’est le principe même d’une religion.
    Durant cette période,nos autorités religieuses n’auraient-elles pas dû évoquer entre autres,cette lettre de Saint-Paul,dans laquelle il est écrit que »nous avons un corps destiné au pêché,et une âme,destinée à la survie »,que nous sommes baptisés dans le Christ,pour vivre avec lui ?
    Les autorités religieuses,auraient également dû se battre,pour que soient célébrées les messes des Rameaux et de Pâques,qui nous sont si chères et nous auraient portés Espérance et spiritualité en cette période.Les loges maçonniques,elles,étaient pleines,et sans »distanciation sociale ».
    Le jour de Pâques,notre évêque(fort sympathique en outre)m’envoyait une vidéo dans laquelle il reprenait une chanson de Charles Trénet »Y’a d’la joie »(fort bien interprétée certes,mais bon,Hors Sujet en la circonstance)sur le toit de la Cathédrale de Moulins…comment voulez-vous donner l’envie de croire,si vous ne donnez pas le sentiment de croire vous-même ?
    -Autre point à soulever:l’abandon de la souveraineté des États à des institutions supra-étatiques mercantilistes,mondialistes,sans valeurs,ni respect des identités des peuples,et aux mains de personnes qui n’ont rien à faire du bien être de la population(OMC,OMS,OTAN,Commission Européenne,CEDH…)
    Cette aliénation a des conséquences dramatiques,dans la mesure où pour des raisons soit disant humanistes,les états laissent prendre des décisions qui sont contraires aux intérêt de leur population,et bien entendu,sans leur assentiment(campagnes de vaccinations forcées,immigration,port du masque,assignation à résidence …pour ne citer que les mesures les plus récentes)
    -La démission des parents,qui ne transmettent plus les valeurs que transmettaient les anciens,comme la solidarité,l’entraide…
    Un jour,quelqu’un qui a l’âge d’être ma mère m’a dit,avec un certain sentiment de culpabilité: »nos parents se sont battus pour que nous ayons une vie meilleurs,nous,nous avons fait Mai 68 pour pouvoir b….,mais nous n’avons rien fait pour vous ».
    -La société dans laquelle nous vivons est devenue aseptisée,sans relief,normalisée et formatée.Cela va du sport à la politique,en passant par la chanson où par exemple,on ne parle plus de ligne mélodique d’arrangement ou de partage d’émotion,mais de »son ».
    Il y a quelques temps,nous avions encore cette flamme,cette capacité à nous émouvoir pour une raison ou pour une autre,parce que les personnes qui nous entouraient,la vie que nous menions,les valeurs que l’on nous inculquait,nous permettaient que cette flamme vive et s’exprime.Corollaire de cette flamme,nous avions également beaucoup plus de clairvoyance et de discernement pour comprendre ce qui était bon au mauvais pour nous.Notre nation a converti le verbe »être »en verbe »avoir »,elle n’a plus cette flamme.Ainsi(c’était peut-être le but recherché par certains)les puissants peuvent nous manipuler à leur guise.
    -Les différents partis de droite qui se sont succédés au pouvoir,à partir de 1974,on trahi leurs électeurs et leurs idées,qui étaient prétendument »conservatrices »et »souverainistes ».La droite dite »parlementaire »,puisque c’est elle qui a eu accès au pouvoir,a,au fil du temps,complètement abandonné et phagocyté la famille française et la nation(la gauche n’aurait pas fait pire):soutient au traité de Maastricht,à l’Euro,loi Veil,Regroupement familial,recul de La défense des valeurs religieuses…pour ce qui est du travail,il n’y avait plus qu’à favoriser le Grand Patronnât(bouclier fiscal,réforme des retraites,privatisations …)
    Le tout,en permettant à la gauche d’accéder au pouvoir,grâce à la »Machine à perdre »(la droite la plus c..du monde disait Thierry le Luron).
    En passant du social au sociétal(comme le dit Eric Zemmour),la gauche s’est occupée quand à elle de trahir son électorat.
    Pas étonnant donc,si cet abandon des valeurs,dans une République post soixante-huitarde a vu l’avénement de la République en Marche,alliance de Mai 68 et de la bourgeoisie,de Cohn-Bendit et de Balladur.La macronnie devenant le refuge des hommes et femmes (opportunistes pour la plupart)de droite ayant la »fibre libérale »et des hommes et femmes de gauche(non moins opportunistes)ayant la fibre progressiste,ainsi que des opportunistes tout court.Ce qui explique que ce fourre-tout englobe Bruno Lemaire,Marlène Schiappa ou Eric Dupont-Moretti.Mais bon,peu importe,ceux qui votent ne croient plus dans leurs anciennes couleurs et la majorité des électeurs dégoûtée du spectacle,ne vote pas,la voie est libre,pour longtemps !
    Après ces constations inquiétantes,dans ce vide sidéral,il nous reste cette ultime espérance,celle que l’être humain n’est fondamentalement pas fait pour cette existence que l’on nous impose,car on ne pourra pas mettre l’humanité indéfiniment sous cloche et sans libre arbitre,ni capacité de discernement.Pire que la mort physique d’un peuple,c’est sa mort spirituelle,culturelle.
    Pire que l’immobilisme d’un être humain,c’est son renoncement à dire non,à s’opposer,bref son acceptation à perdre sa dignité,son essence.
    Nous devons plus que jamais nous souder autour de nos valeurs chrétiennes,celles de l’amour,de l’émotion,de la solidarité et de l’Espérance.Comme le rappelait Saint Jean-Paul II,n’ayons pas peur,et parlons,car »La parole est ce qui déborde du cœur ».
    Gardons notre foi,car »si vous aviez la foi gros comme une graine de moutarde,vous diriez à cette montagne: »jette-toi dans la mer,et elle le ferait ».
    Tout est possible,n’abandonnez pas !

  11. Respectons le français svp !

    une épidémie worldwide est une pandémie
    debunker est du sabir anglo-saxon : il faut lui préférer désincarcérer.
    Quant aux lignes en jaune dans le texte elles sont illisibles…

  12. Cette mascarade finira lorsque le peuple le voudra. Si personne ne met le masque, il sera impossible d’obliger à le mettre. Mais avant cela, il faudra que le peuple souffre suffisamment pour ne plus avoir envie d’être manipulé. Et Malheureusement, je ne pense pas que ce soit demain la veille. Un député à même dit “votre masque, c’est votre nouvelle liberté”. A vous de juger ! Il y en a qui sont 100% d’accord, par conviction basée sur la peur.

  13. QUELQU’UN SAURAIT-IL OÙ SE PROCURER CES EXCELLENTES AFFICHES?

  14. Je sors pour faire des courses et je vois des gens tristes… Les seuls qui ont le sourire sont ceux qui justement ne portent pas de masque.
    Les Français – mais on le voit aussi en Angleterre et au Canada qui réagissent, un peu – sont traités comme des animaux domestiques, contraints de porter une muselière et retenus comme en laisse de se rapprocher, avoir des contacts, échanger des sourires…
    Bientôt nous serons sommés de porter une puce d’identification, comme les chiens et les chats, toujours sous prétexte de santé.
    Les chiffres et courbes de la DG de la santé même, nous disent qu’il n’y a plus rien, en dehors des quelques cas complaisamment rapatriés d’AFN, à la virulence limitée et en baisse constante. Pourtant nos responsables mentent et font comme s’il y avait un réel problème, et ignorent simplement les questions gênantes, tout comme pour la loi dite “bioéthique”: ils ont tous les pouvoirs et sont soutenus par la ‘gouvernance mondiale’ qui censure toute information embarrassante. Par exemple un commentaire qui questionne, à la suite d’un article dans un quotidien, le fait pour le propriétaire d’une entreprise privée de censurer le chef d’état élu d’une grande nation, est censuré – refusé ou simplement non publié. Que pouvons-nous faire?
    Etre inventifs! Par exemple dessiner sur le masque une grille, comme une muselière. Les plus culottés pourront mettre autour de leur cou le collier et la laisse de leur chien. Ou écrire sur un T-shirt à cet usage (c’est l’été, profitons-en) “puce d’identification obligatoire” (car l’idée a été évoquée et sera mise en oeuvre, peut-être dès cet automne). Taguer dans les endroits en vue “puce d’identification = animal domestique” afin de tuer dans l’oeuf ce projet qui nous ôte notre dignité d’hommes.
    Toutes les idées subversives sont bonnes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services