Pourquoi faire des recherches sur les cellules souches embryonnaires ?

A On sait désormais que la recherche sur les cellules souches adultes a plus d'avenir sur le plan thérapeutique que les recherches criminelles sur les embryons. Pourtant, des idéologues persistent à penser le contraire. Il semblerait que la raison soit une affaire de gros sous. Ainsi, le vaccin contre l'Hepatite A (obligatoire aux Etats-Unis) n’est disponible qu’avec des vaccins utilisant des enfants avortés… Y a-t-il une recherche des grands laboratoires pour créer un vaccin qui n’utiliserait pas des lignées de cellules souches provenant d’enfants avortés? Réponse : non. C’est moins cher de maintenir ce qui existe. La société AVM, qui fabrique des vaccins, indique ainsi que plus de 4.000.000 enfants naissent chaque année aux Etats-Unis. La vente de vaccins obligatoires rapporte plus de 5.4$ millions chaque année, dont 1.2$ millions rien que par la vente de vaccins créés par l'utilisation de cellules de foetus avortés !

2 réflexions au sujet de « Pourquoi faire des recherches sur les cellules souches embryonnaires ? »

  1. Daquin

    Impressionnant…
    Un correctif: les 5,4 millions de $ sont pour la vente de vaccins obligatoires (pas l’ensemble des vaccins, et encore moins l’ensemble de l’industrie pharma).
    Sur les efforts pour faire autrement, la rhétorique sur le site est… particulière. 10% des enfants non vaccinés parce que: éviter des frais, critères religieux, éducation à la maison, il y a aussi une crainte reprise en couverture de Time Magazine que ça transmette l’autisme.
    La société AVM Biotech fournira, ou s’efforcera de fournir (“will provide”; très ambigu) “des vaccins commerciaux à partir de méthodes et sources de cellules moralement acceptables. Nous espérons apporter une réponse aux “prières” de ces parents.”
    http://www.avmbiotech.com/programs.html
    Comment Daniel Hamiche interprète-t-il ça?

Laisser un commentaire