Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Immigration

Pourquoi exclure systématiquement les femmes de l’équipe de France masculine de football ?

Suite à l'accusation ridicule de racisme porté contre Didier Deschamps, deux professeurs d'Université proposent, non sans humour, une nouvelle façon de procéder à la sélection de l'équipe de France de football : 

"Les propos d’Eric Cantona suggèrent que les choix opérés par le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps seraient la conséquence de l’influence d’une société de plus en plus raciste au dépens d’un choix sportif plus rationnel. Le patronyme et les origines supposées du sélectionneur national ne feraient que renforcer un parti pris délibérément ethnique dans la composition de l’équipe de France de football. Au-delà des polémiques et des passions soulevées par ces questions, il nous a semblé à nous, universitaires impliqués dans la gestion médicale et scientifique des disparités et compatibilités entre individus, nécessaire de procéder à une analyse scientifique rigoureuse des enjeux et des solutions à cette question.

Notre travail a consisté à recueillir toutes les informations ethniques disponibles sur l’origine précise et non fantasmée des joueurs de la sélection nationale. Aux justes constatations d’Eric Cantona quant à la faible représentation des joueurs d’origine maghrébine s’ajoute un constat accablant. L’analyse révèle les faits scientifiques suivants : il existe une surreprésentation notable de joueurs issus d’une immigration directe ou de seconde génération provenant de l’Afrique subsaharienne de l’Ouest (100 %) au détriment des joueurs issus de l’Afrique subsaharienne de l’Est (0,00 %) ; De plus, nous avons observé une absence totale de représentant des communautés originaires d’Asie alors même que notre population nationale compte sur son territoire près de 500 000 individus. Fait plus troublant encore, aucun joueur de confession ou même de patronyme suggérant une ascendance juive n’est présent au sein de l’équipe alors même que la France accueille la troisième communauté juive du monde (…)

Tous ces éléments ne sont pas sans surprendre les observateurs rigoureux que nous revendiquons être. En effet, l’analyse sur dix-sept générations de la famille Deschamps n’a pas permis d’identifier (sous réserve d’une analyse génétique plus complète, encore en cours par des techniques performantes) la moindre origine assurant un quelconque brassage ethnique minimal.

Les faits constatés ne peuvent qu’engendrer au sein de notre population un sentiment légitime d’exclusion ou de non-représentation de ce qu’elle exprime de sa diversité ethnique et sexuelle. Afin d’éviter qu’un climat délétère, voire insurrectionnel, ne se développe au sein de notre pays, il nous a paru opportun d’effectuer les recommandations suivantes : à l’instar de la recette du quatre-quarts, nous proposons dans un premier temps que l’équipe de France soit subdivisée en quatre groupes ethniquement identifiables, à savoir : un quart de représentants d’origine européenne ; un quart de représentants d’origine maghrébine, un quart de représentants d’origine africaine.

Dans un premier temps, le dernier quart devra impérativement regrouper des joueurs issus des communautés cambodgienne, juive (ashkénaze et séfarade à parts égales, quoique…), rom et arménienne. Une attention toute particulière sera portée à la présence de joueurs originaires de pays ayant subi des exactions de l’Etat français pendant la colonisation. Il conviendra rapidement d’ajuster cette représentation en fonction des dernières données ethniques disponibles.

Les joueurs issus de la communauté homosexuelle pourront être insérés indifféremment dans chacun de ces groupes dans la mesure où leur statut sexuel aura été certifié par des instances homologuées (Fédération sportive gay et lesbienne). Quoi de plus important pour la sélection française que d’avoir à sa tête un sélectionneur issu de la diversité ? Il appartiendrait à la FFF de s’assurer que le prochain mandat de sélectionneur soit confié à un entraîneur dont au moins deux grands-parents sur quatre seront nés hors du sol européen. Une commission pourra accepter de descendre éventuellement à un grand-parent à condition que le sélectionneur soit marié avec une personne issue de la diversité.

Pour finir, la notion d’équipe de France de football masculine peut paraître à bien des égards discriminante et non respectueuse des règles de la parité. Et de l’égalité femmes-hommes. Il conviendra donc de s’interroger dans un avenir proche sur les conséquences graves d’une politique institutionnelle qui s’acharne à exclure systématiquement les femmes de l’équipe de France masculine de football.

Nous proposons que, sous l’égide du gouvernement, un " Grenelle du football et de la diversité " soit organisé au plus vite. Nous attendons également une lettre des impétrants à l’élection présidentielle française précisant leur position sur ce sujet."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

16 commentaires

  1. Lorsque les règles de la sélection seront encore un peu plus cadrées, nous aurons la chance de pouvoir nous passer du sélectionneur. Google recueillera les critères des prétendants et fera très bien le travail de tri par exemple.

  2. Rien à ajouter. C’est très bon, mais au combien proche de la réalité dans les propos habituels de nos dirigeants.

  3. Merci pour cette excellente pause-sourire.
    Il n’y a donc pas lieu de désespérer complètement de l’Université!

  4. Pour former l’équipe de France en vue de défendre l’honneur sportif de la France, on pourrait aussi envisager et proposer de ne sélectionner que des français.
    Ne pas choisir des mondialistes et apatrides spécialistes du ballon rond grassement payés, ni des français a qui est imposé une double nationalité de papier de sol, sans leur avis et/ou contre leur gré…

  5. Merci pour cet excellent texte! Très bien vu!

  6. Bien intéressant!Attendons la réponse de M.Cantonat…

  7. c’est un article succulent!
    mais inutile de le montrer à Cantona Debouzze et Benzéma , ils ne comprendraient rien!
    Plus intéressant serait de le présenter à Juppé et d’attendre sa réaction énarchique !

  8. Je félicite les rédacteurs pour cette initiative mais elle me semble, incomplète.
    Pas de mention des handicapés, mal voyants, handicapés mentaux (ah non, ça c’est fait , et pourquoi pas, un groupe de “joueurs en burka?

  9. Est-ce vraiment de l’humour ? On lit tous les jours l’équivalent sous la plume de journalistes, d’intellectuels ou de politiques.

  10. A titre d’information, le premier joueur Noir à jouer en équipe de France fut Raoul Diagne, défenseur au Racing Paris et fils d’un député du Sénégal, sélectionné en 1931 !
    Les anglais ont attendu 1979 pour sélectionner l’arrière de Nottingham Forest Viv Anderson…

  11. Que d’histoires pour des pousses ballon au salaire en or ,l’égal des jeux du Colisée a Rome pour endormir le peuple et pendant vos hourra et bravos ,ils vont vous combinez un avant 2017 pas piqué des vers.

  12. Et que penser de cet ostracisme qui fait que cette équipe ne compte aucun septuagénaire unijambiste sans papiers (sic) !! j’ai honte !!!!

  13. Et il n’y aucun corse dans cette équipe !
    Quel affront !

  14. C’est scandaleux que l’équipe de France ne comprenne aucun handicapé. En ce qui concerne les femmes, c’est simple, il suffit que Madame Michu se considère comme étant un homme ! Que fait Najat ???

  15. Savez-vous quelle est la différence entre une équipe de foot masculine et une équipe de foot féminine ?
    Le vernis à ongles !

  16. Pas d’accord, Nicole ! Les filles se bougent,elles, et mouillent le maillot pour des salaires de misère en comparaison de ceux donnés à ces messieurs…
    Je ne m’ennuie jamais en regardant l’équipe de France féminine, avec elles, on aurait plus de chances de gagner l’Euro !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!