Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Pourquoi appeler à une 4e manifestation le 8 février ?

Vivien Hoch, vice-président de Chrétienté-Solidarité et responsable communication de l’AGRIF, qui organise la manifestation du 8 février réclamant la dissolution des Femen, répond à Novopress. Extraits :

Quels motifs pourraient justifier la dissolution des Femen ?

"(…) [Leurs] violences ne sont pas seulement symboliques, puisqu’elles ont clairement organisé des actes de violence en réunion contre Civitas, ou les surveillants de Notre-Dame… De fait, elles agissent selon une discrimination fondée sur une religion, que d’ailleurs personne ne protège, hormis, justement, l’AGRIF, ou encore l’Observatoire de la Christianophobie. Elles sont proprement racistes anti-chrétiennes. Pourquoi utiliser le terme « raciste » ? Parce qu’on ne peut condamner ces hystériques que sur le domaine pénal du racisme. C’est dans ce domaine que l’AGRIF peut intervenir devant les tribunaux, et les faire condamner."

Pourquoi avoir choisi la manifestation aux autres outils disponibles ?

"De nombreuses manifestations sont prévues ces prochaines semaines, de la Marche pour la vie (19 janvier), à la Manif pour tous (2 février), en passant par le Jour de colère (26 janvier). Il faut que la dynamique de la colère et du sursaut ne se tarisse pas, et continue, de manière tendue, à faire pression massivement contre les délires complètement décadents du pouvoir.

Cette manifestation a également pour but de faire pression sur les pouvoirs publics, et de servir de soutien à la remise en main propre des dizaines de milliers de signatures de nos différentes pétitions à Manuel Valls."

Certains détracteurs vous reprochent de médiatiser malgré vous les Femen ?

"(…) Devons-nous rester silencieux et soumis devant les atteintes répétées à ce droit fondamental au respect de ce que nous avons de plus cher, ou avons-nous en conscience, le droit et le devoir de nous manifester et de clamer notre droit au respect ?
L’autre raison tient au mode de communication des Femen elles-mêmes : elles ne parient que sur notre silence et notre soumission. D’ailleurs, l’Église est restée souvent bien silencieuse face aux agressions répétées des Femen (mais de moins en moins, il faut le remarquer). Ces dernières ne demandent que ça. Parce qu’elles ont la classe médiatique avec elles, (…), passant sous silence la violence sidérante de leurs modes d’actions."

Ne doit-on pas, au nom d’une liberté d’expression totale, laisser s’exprimer les Femen ?

"Les Femen s’expriment-elles ? Peut-on considérer que leurs attentats, leur violence et leurs beuglements rentrent dans l’ordre de la libre expression citoyenne ? Considérez-vous, comme NKM, que la dernière profanation de la Madeleine (car en fait il y en a eu deux) est un simple « happening » ? (…)
D’autre part, comment [Manuel Valls peut-il] mobiliser tout l’appareil d’État lorsqu’une mosquée ou une synagogue est touchée, et rester dans l’indifférence totale vis-à-vis des dégradations régulières envers les symboles, les lieux de cultes et les monuments chrétiens ? Son dernier communiqué est à ce titre révélateur : il y condamne les actes antimusulmans et antisémites, mais pas les actes antichrétiens ! C’est pourquoi l’AGRIF lui intente un procès pour provocation à la haine raciale."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ne peut-on les condamner sur les mêmes chefs d’accusation que pour Dieudonné ? :
    – Atteinte à “la dignité” humaine en singeant un avortement avec de la nourriture provenant d’une pièce de boucher ! (Je serais le boucher je me sentirai insulté).
    C’est même insultant pour les avorteurs et les femmes qui avortent, sans compter pour les embryons ! (et beaucoup moins romantique que des chaussons de laine)
    Complètement contre-productif à mon avis, même selon leur objectif, qui était de dénoncer l’opposition de l’église dans ce domaine !
    A qui cela donnerait envie d’avorter ou à qui cela permettrait de se sentir justifiée dans cet acte qui n’en parait plus que barbare!
    Par ailleurs le risque de trouble à l’ordre public finira un de ces quatre par être manifeste.

  2. Ainsi le pavé parisien sera battu chaque week-end.

  3. Les agressions des Femen ne relèvent pas de la liberté d’expression : quand elles s’introduisent dans des lieux consacrés pour choquer les croyants, elles font plus que s’exprimer. Qu’elles expriment leur bêtise est leur droit, qu’elles s’en prennent aux lieux de culte avec est légalement attaquable juridiquement, de même que les attentats à la pudeur qu’elles commettent.

  4. J’ai bien envie d’aller à celle-ci aussi mais, de province, je vais finir par ne jamais être chez moi les dimanches et ma famille devenir des “gens du voyage” !

  5. La liberté d’expression passe-t-elle par la dégradation de lieux ou objets de notre religion ?
    Si tel était le cas, nous pourrions en faire de même pour les lieux d’idéologies qui ne nous plaisent pas. Chouette dit le hibou (je sais c’est enfantin), je vais pouvoir en faire autant ! Vite, rue Cadet chez les frères tablier.

  6. Ca devient ridicule toutes ces manifs la, à faire trop de manifs on va se retrouver avec pleins de petites manifs [minuscules] plutôt qu’une grosse. Déjà je ne comprend pas pourquoi il y en a 3 alors que c’est à peu près le même combat, à la limite 2, une marche pour la vie, et une manif pour tous ou jour de colère, mais là en rajouter une autre…

  7. Pourquoi appeler à une QUATRIÈME manifestation le 8 février ?
    NON TROP c’est TROP !
    La répétition des manifestations réduit d’autant leurs intérêts.
    Quel que soit le bien fondé de chacune d’elles leur REGROUPEMENT serait infiniment plus efficace !
    Moi-même militant actif, je ne suivrai jamais 4 manifestations.
    UNE seule me suffira. Reste à choisir laquelle !

  8. En tous cas ne choisissez pas le jour de colère… http://www.lerougeetlenoir.org/les-controverses/dies-irae-sans-moi

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services