Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Pour un véritable pacte écologique

Il est beaucoup question aujourd’hui du Pacte écologique proposé par Nicolas Hulot. 10 candidats à la présidentielle se succèdent depuis ce matin au musée du Quai Branly pour le signer devant Nicolas Hulot et des représentants des ONG (ici la position de tous les candidats). Tous ces bons sentiments sont fort aimables, mais comment peut-on affirmer respecter la nature, si la nature humaine n’est pas respectée ? La véritable écologie ne consiste-t-elle pas à respecter la loi naturelle ? Et le véritable pacte écologique serait de s’engager sur les points suivants :

  • respect de la vie humaine de la conception à la mort naturelle (refus de l’avortement, de la recherche sur les embryons, de l’euthanasie, …)
  • respect de la nature humaine (refus de l’union homosexuelle, reconnaissance de la famille comme cellule de base de la société, …)

Dans Centesimus Annus, Jean-Paul II a écrit :

"Non seulement la terre a été donnée par Dieu à l’homme qui doit en faire usage dans le respect de l’intention primitive, bonne, dans laquelle elle a été donnée, mais l’homme, lui aussi, est donné par Dieu à lui-même et il doit donc respecter la structure naturelle et morale dont il a été doté". (§38)

Et Benoît XVI, dans son dernier message pour la paix, explique :

"En plus de l’écologie de la nature, il y a donc une «écologie» que nous pourrions appeler «humaine», qui requiert parfois une «écologie sociale». Et cela implique pour l’humanité, si la paix lui tient à cœur, d’avoir toujours plus présents à l’esprit les liens qui existent entre l’écologie naturelle, à savoir le respect de la nature, et l’écologie humaine. L’expérience montre que toute attitude irrespectueuse envers l’environnement porte préjudice à la convivialité humaine, et inversement." (§8)

"Il est donc urgent […] de s’engager pour donner vie à une écologie humaine qui favorise la croissance de l’arbre de la paix." (§10)

A partir de là, le respect de l’environnement, des animaux, la lutte contre la pollution, etc., peuvent avoir une certaine crédibilité. Mais que l’homme ne soit pas le dindon de la farce écolo…

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]