Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Voici pourquoi les producteurs de gaz et de charbon (rejet de Co2) sont très favorables aux éoliennes ?

Voici pourquoi les producteurs de gaz et de charbon (rejet de Co2) sont très favorables aux éoliennes ?

Dans un précédent article, nous avions pointé du doigt la grande hypocrisie des écolos-gauchistes à propos des éoliennes (atteinte à la beauté des paysages, bétonnage intensif). Aujourd’hui, nous vous proposons cette courte vidéo qui explique l’aberration du système de production d’électricité d’origine éolienne :

Quelques explications supplémentaires :

En France continentale, les éoliennes fonctionnent à équivalent pleine puissance environ 20% du temps; les réacteurs nucléaires 80%, donc 4 fois plus. Or l’unité de puissance installée a sensiblement le même coût d’investissement dans les deux cas. Les 27 milliards d’€ du projet éolien français continental produiront donc, chaque année, 4 fois moins de KWh électriques que s’ils étaient investis dans l’énergie nucléaire. Et chaque éolienne vivra, on le sait maintenant, 2 à 3 fois moins longtemps que les réacteurs nucléaires.

Partager cet article

9 commentaires

  1. L’exposé comme votre commentaires sont excellents, clairs et professionnels. Merci car on n’est plus habitué à entendre parler de cela comme un industriel devrait toujours le faire. Je désire ajouter que le critère CO² / effet de serre ne tient pas debout comme le démontre entre autres le livre du Professeur François Gervais intitulé “L’innocence du carbone”.

    • J’ai comme vous tendance à croire Jean Marc Jancovici, y compris sur l’influence du CO2, y compris sur une partie de sa conclusion qui pousse à la sobriété et qui rejoint en ça l’intuition chrétienne.

  2. Précision sur mon commentaire: L’augmentation de la teneur en CO² dans l’air dû à l’activité humaine, augmentation microscopique, n’a qu’un effet très marginal, pour ne pas dire quasi inexistant sur l’effet de serre. Chacun sait – savait ou devrait savoir – que ce sont les nuages qui en sont les grands responsables.

    • Dans mon jardin j’ai une petite serre. La bâche ne fait que 200 microns, c’est à dire une épaisseur infime et une capacité d’isolation quasi nulle. Pourtant il fait 2 à 10 degrés de plus dans la serre : c’est ce qu’on appelle l’effet de serre. Le gaz CO2 est comme une bâche : il n’est pas nécessaire qu’il y en ait beaucoup pour réchauffer la terre. Je l’ai personnellement constaté, mes tomates s’en portent mieux, mais n’étant pas scientifique je m’en remets à ceux dont c’est le talent pour modéliser et chiffrer cet effet de serre. Un scientifique peut se tromper, deux aussi, 1000 c’est plus difficile. Cela m’incite à faire confiance au GIEC https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/
      Du reste, en 40 ans d’existence le GIEC a fait de nombreuses prévisions qui se sont toutes révélées sous-estimées.
      J’avais encore un doute tant que j’ai cru que nos gouvernants pouvait y trouver un intérêt. Mais j’ai compris qu’avec moins de pétrole nécessaire pour faire fonctionner les machines et dégager du PIB, les recettes fiscales vont s’effondrer (-40% si l’objectif à 10 ans est tenu, et -75% si l’objectif à 30 ans est tenu), le chiffre d’affaires des grandes entreprises va s’effondrer entrainant dans sa chute ces lourds mastodontes et leur élite aux salaires confortables. C’est là que se situera l’hypocrisie agaçante, ce green washing qui sera poursuivi jusqu’à ce que l’on vérifie les prévisions scientifiques. A ce moment là il sera trop tard. Que le chrétien fasse ce qu’il a à faire.

      • Au contraire le GIEC à tout surestimé. Il s’est littéralement planté à chaque fois.

        Sauf que le GIEC n’est pas composé de scientifiques mais de représentants des nations y compris des nations qui n’ont aucun scientifiques sérieux.
        L’effet de serre… désolé mais ça n’existe pas. C’est simplement une image pour la compréhension du plus grand nombre. Les scientifiques le disent, parfois

        Et rappel encore : la plupart des météorologues ne croient pas à ce bobard, la plupart se taisent mais n’en pensent pas moins et meme les plus grands l’ont denoncé. Voir bien des membres de l’académie francaise des sciences ou l’académie des sciences de Russie

        Car c’est venu d’un bobard à la base, ne l’oublions pas

      • Ne confondez pas un solide avec un gaz. Votre bâche a des effets des millions de fois plus puissants (même si elle fait 1 mm d’épaisseur !) qu’un gaz comme le CO2…. qui a un potentiel “effet de serre” bien faible (le méthane est par exemple bien plus puissant même très inférieur à votre “bâche”). Lire Gervais effectivement. Je pense que ce très grand physicien spécialiste des fluides et des matériaux (en plein dans le sujet) rirait bien de votre commentaire qui est un non sens scientifique . Bel erreur de débutant …. !
        Au bout d’un moment faut quand même se poser la question pourquoi le C02 qui est un gaz sain et qui représente 0,4% de l’air. .. est montré du doigt alors qu’il est bénéfique sur tous les plans alors que la vapeur d’eau qui représente 90% des gaz à effet de serre n’est pas dénoncé

        Réponse : on est incapable de modéliser la vapeur d’eau.

        On dénonce donc ce qu’il est possible de modéliser : le CO2

        Sauf que , scientifiquement, ça ne tient pas la route une seule seconde ….

      • Ah oui , dernière chose : puisqu’on parle de François Gervais…. et que vous semblez faire confiance au GIEC

        François Gervais fut rapporteur au GIEC… et l’a quitté – comme bien dautres- en dénonçant les magouilles de cet organisme mondialiste pétri d’idéologie. Donc en rien objectif scientiquement. En rien neutre

        Il ne fut pas le premier à quitter le GIEC et à dénoncer ses magouilles. Et il ne fut pas le dernier ….

      • Le GIEC , c est la science aux ordres de l ideologie.

    • Il a été démontré que si on consommait la totalité des matières fossiles sur terre (tout le bois, charbon, gaz, pétrole etc) d’un coup c’est à dire en quelques heures, la température moyenne sur Terre ne pourrait s’élever que de… moins de 0,5 degrés. C’est dire l’effet marginal du CO2 sur la température. Et cela n’aurait aucun effet sur notre santé (je rappelle qu’on est composé de carbone et d’eau et que même 10 fois plus de concentration de CO2 dans l’air ne va absolument pas nous gêner)

      Et encore , les océans capterait une bonne part de ce CO2 rejeté !

      Rappelons toujours que le CO2 est bénéfique pour la Terre et indispensable pour la vie

      Pas de CO2 = on est TOUS morts

      Tous

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services