Pour Nicolas Sarkozy, les profanations n'ont pas toutes la même gravité

Dans ses voeux aux autorité religieuses, Nicolas Sarkozy a établi une distinction nette entre les profanations des cimetières et lieux de cultes chrétiens et ceux des religions juives et musulmanes, niant ainsi de manière très claire la christianophobie :

"(…) Les cimetières chrétiens et les petites chapelles isolées de nos campagnes sont l'objet d'agressions revendiquées par des « satanistes », l'imbécilité qui se cache derrière ce genre d'inscriptions permet de penser que ces gens ne savent évidemment pas de quoi ils parlent. Monsieur le Cardinal, cher André VINGT-TROIS, si vous m'en donniez l'autorisation, je dirais même qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. Ce qui est la caractéristique de l'imbécilité profonde.

Ces profanations sont inacceptables.

Les cimetières juifs, les cimetières musulmans sont, eux, victimes d'actes authentiquement racistes et authentiquement xénophobes. Chacune de ces profanations est indigne mais j'ai été tout particulièrement scandalisé qu'au cimetière de Carcassonne, on ose profaner les tombes de soldats musulmans morts pour la France, sur les champs de bataille de la Grande Guerre. On a osé inscrire des injures raciales et des slogans nazis sur la tombe de soldats qui ont donné leur vie pour notre pays ! C'est inacceptable. Ceux qui ont fait ça doivent être attrapés et châtiés (…)

C'est insupportable, c'est impardonnable (…)"

Imbécilité profonde et impardonnable d'un côté, authentiques racisme et xénophobie méritant le châtiment de l'autre… Les catholiques apprécieront ! 

18 réflexions au sujet de « Pour Nicolas Sarkozy, les profanations n'ont pas toutes la même gravité »

  1. Thibaud

    Il faut reconnaître qu’il est assez fort quand même. Parce que pris isolément ce qu’il dit sur les profanations visant les catholiques, c’est : “les ennemis du catholicisme sont des cons”. Ce qui a de quoi faire plaisir.
    Mais il est vrai que cette distinction est étrange puisqu’elle prétend connaître la pensée intérieure des criminels : le Président dit “les profanateurs anti-catholiques sont des abrutis qui n’ont aucune réflexion intérieure ; les profanateurs anti-musulmans et anti-juifs sont des gens qui mènent une réflexion intérieure qui les conduisent à faire un acte manifestant leur haine”.
    Je ne dis pas que c’est impossible, je dis juste que c’est impossible de le savoir à moins de lire dans les pensées.

  2. l'anarcho

    C’est la même chose quand le FN se fait ratonner par des nervis gauchistes, imaginez l’inverse, que dirait la presse ? Ou encore l’antisémitisme de radicaux musulmans, SOS racisme ne dit rien, ni le CRIF, parce que ils sont Noirs ou Arabes et forcément victime et ne peuvent être anti-blanc… Et puis les chrétiens persécutés dans des pays musulmans, qui les dénonce ? Surtout pas BHL le crypto-humaniste… Pareillement, la marche pour la Vie, silence radio…

  3. e

    Comment pourrait parler autrement un type qui croit ne craindre ni dieu ni diable et qui ne se rend pas même pas compte que le satanisme n’est pas que de l’imbécilité tout court mais bien le malin qui sait où trouver des imbéciles pour mieux les utiliser!
    Par ailleurs l’on voit le chef de l’état expliquer qu’il y a des catégories différentes de citoyens (admettons que les morts ne comptent plus, mais leurs descendants sont peut-être encore là…)car il fait rentrer des facto les catholiques dans une catégorie de ceux dont la profanation des cimetières et des églises ce n’est pas la même chose. Par contre est ce que profaner une tombe catholique cela devient raciste et xénophobe si la personne enterrée ne s’appelle pas Jean Dupont et n’est pas né en France métropolitaine? Est ce être raciste et xénophobe de profaner l’église des catholiques coptes en région parisienne ou celle des Polonaise de Paris? Quand passe t’on de l’imbécilité au racisme et à la xénophobie? Et si je suis un sataniste gascon qui va profaner une tombe basque (ou l’inverse, c’est bien sûr un exemple), je suis imbécile, raciste mais pas xénophobe? etc.
    On ne juge plus ici par rapport à l’acte mais par rapport à la victime voire par rapport à l’auteur de l’acte.
    Nous sommes désormais dans la négation de l’égalité du droit. On s’en était déjà rendu compte, il s’agit là d’une confirmation orale certes mais devant témoins.
    En tout cas la haine (ou le non respect de l’autre) imbécile ou intelligente, raciste, xénophobe ou pas, c’est toujours la haine.
    D’un autre côté désormais c’est clair, à chacun de prendre ses responsabilités, et surtout il faut que l’information circule.

  4. Tonio

    Comment est-il certain que les profanateurs de cimetières juifs ou musulmans ne sont pas eux aussi des imbéciles qui ne savent pas ce qu’ils font ?
    Ah, il se “permet de penser”, et bah il ne vaudrait mieux pas, qu’il continue comme avant.

  5. Cosaque

    J’en ai cauchemardé, Sarko l’a fait.
    La dialectique de Sarko est somme toute très simple : 3 RACISTES sont vachement plus méchants que 1000 SATANISTES.
    J’en perds ma théologie, mes mathématiques et mon sens de l’équité… Il est fort le guss.

  6. Michèle

    S’i y en a qui ne savent pas ce qu’ils font, il y en a un à coup sûr qui ne sait pas ce qu’il dit, même s’il est persuadé qu’il fait preuve d’habileté.
    Cet duplicité continuelle, cette roublardise grossière sont haïssables. Que ce boni-menteur aille au diable : il verra s’il n’existe pas!

  7. Léontine

    Et dire que je vais voter pour lui certainement car que voulez vous faire d’autre? voter pour les autres nous amènera pire encore et plus vite!
    Désespérant cette vie politique française.
    Cosaque a bien vu les choses!

Laisser un commentaire