Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Eugénisme / Démographie

Pour l’ONU-femmes, développement durable = contrôle de la population et des femmes

Un rapport de l'agence de l'ONU pour les femmes, qui fait froid dans le dos, préconise le recours à la contraception systématique et à l'avortement comme moyens de réduire la population mondiale, obstacle au "développement durable". Décryptage :

"L’idée qu’il y a trop d’hommes sur terre pour permettre un « développement durable » est au cœur du discours des écologistes radicaux – et au centre d’un rapport de l’agence de l’ONU pour les femmes, « UN Women », publié en octobre. Sous le manteau de l’« égalité de genre », ce sont bien l’accès universel à l’avortement et le travail de sape de la famille traditionnelle qui sont encouragés par l’agence onusienne dans ce rapport quinquennal, le World Survey of Women in Development 2014.

Comme toujours à ce niveau le vrai plan d’action est noyé sous des torrents de bons sentiments : il s’agit de soutenir la croissance, de créer des emplois, de mieux produire et distribuer les biens alimentaires, d’améliorer l’accès à l’eau, aux réseaux d’assainissement et à l’énergie. Mais s’y faufile la question de la « dynamique de population » et de l’« intégrité corporelle des femmes » : deux concepts qui ouvrent la porte au discours sur la légalisation de l’avortement et sur la maîtrise de la population pour permettre le développement durable. Autre objectif : réduire la charge de travail « non payée » supportée par les femmes – en clair, le travail au foyer.

Le rapport de l’institution présidée par Phumzile Mlambo-Ngcuka recommande ainsi au premier rang des solutions nécessaires à la protection de la planète la vérification du respect des droits à la santé sexuelle et reproductive dans le cadre des politiques de « population durable ». L’avortement volontaire est bien là, dans le langage constant des organismes féministes de l’ONU : on cherche à réduire la population mondiale à travers le recours volontaire à la contraception et à l’« IVG ».

Steven Mosher, du Population Research Institute, souligne ainsi le lien étroit entre les programmes de santé reproductive et le contrôle de la population qui en constitue le véritable objectif, « en réduisant le taux de natalité par la mise hors-service d’autant de systèmes reproductifs féminins que possible par des moyens chimiques ou chirurgicaux ».

Le rapport se distingue parmi les productions onusiennes en ce qu’il réclame ouvertement le droit à l’avortement légal (« safe abortion ») en fondant les « politiques de population durable sur les droits à la santé sexuelle et reproductive, notamment par l’accès universel… à une éducation sexuelle complète et à l’avortement sans danger ».

Le rapport recommande également une présence de plus en plus appuyée de l’Etat au sein des familles par « la réduction et la redistribution du travail de soins non payé entre femmes et hommes dans le cadre du foyer, et entre foyers et Etat par l’augmentation des services de base ». En clair, il s’agit de promouvoir le travail des femmes par la multiplication des structures d’accueil pour la petite enfance et de nier le rôle spécifique des femmes au foyer."

Donc, pour "sauver la planète", tuons les bébés.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Cette volonté folle n’est hélas pas nouvelle, mais tout semble s’accélérer et s’aggraver par le fait qu’il parviennent aujourd’hui à avoir de plus en plus de personnes aux postes clés.

  2. Une des raisons pour lesquelles les Révolutionnaires ont génocidé les Vendéens en 1793-94 était l’idée qu’il y avait trop de Français.

  3. L’intégrité corporelle des femmes par l’absorption de pilules…
    Et le “développement” par la diminution…
    Je rappelle leur objectif : ramener la population humaine à 500 millions! (cf. le monument américain Georgia Guidestones : http://www.alterinfo.net/Sites-Sinistres-Les-Georgia-Guidestones_a52667.html ).

  4. “réduire la charge de travail « non payée » supportée par les femmes – en clair, le travail au foyer”
    Comment ont-ils réussi à convertir à cette idéologie d’anciens marxistes anti-capitalistes ?

  5. “Tout ce qui est excessif est insignifiant”…
    Arrêtons-nous un instant sur cet adage de Talleyrand qui fut certainement un des plus grand diplomate (et nous dirions aujourd’hui lobbyiste) de l’Histoire Moderne.
    Refuser l’évidence conduit toujours à l’excès lié aux débordements consécutifs au refus de cette évidence…
    “Pour sauver la planète, tuons les bébés” est évidemment une formule ridicule, pour ne pas dire honteuse, qui ne fera certainement pas avancer la cause de l’Humanité.
    Qu’on le veuille ou non, le concept de surpopulation, je le répète depuis trente ans, n’est pas vide de sens!
    Et je rappellerai que le premier à en avoir compris l’importance est un chrétien: le pasteur Malthus!
    La suite on la connaît et on en refuse les conséquences avec un aveuglement étonnant: la croissance de la population humaine est exponentielle, comme toute croissance de population biologique, et par suite elle n’a aucune possibilité de s’arrêter, voire même de se freiner, sauf à devoir faire face à de “mauvaises conditions” liées à la dégradation de son milieu de vie…
    Cela tout le monde le sait!
    Aucune croissance de ce type ne connaît – toutes choses restant égales part ailleurs- une “stabilisation”, un “arrêt” ou autre fadaise affirmées de façon péremptoire par des dogmatiques qui n’ont ni connaissance approfondie ni même conscience de ces choses…surtout quand ils se répandent en logorrhées supposées moralistes sur fond de pseudo démonstrations loufoques qualifiées par eux seuls de “scientifiques” pour servir de “justification” à leur discours…
    La génétique des populations et la démographie ne sont pas créations satanistes au service de l’Anté-Christ!
    Nier la réalité n’est pas une attitude chrétienne à terme!
    C’est ainsi que l’Eglise admit que la terre était ronde et que le géocentrisme ne tenait pas debout…
    L’Académie Pontificale des Sciences suit d’ailleurs aujourd’hui cette question de surpopulation de très près…
    Il faudra bien que le Magistère fournisse des réponses!
    Et on voit bien que les mentalités évoluent considérablement dans ce domaine depuis dix ans
    Car ce n’est pas une affaire qui va se résoudre en six mois!
    Il n’y a qu’une alternative:
    – la mise en chantier d’un contrôle global “soft et planifié” à terme, à un siècle ou deux d’échéance, pour stabiliser la population dans l’harmonie sociétale et sa compatibilité avec ce milieu naturel si nécessaire à l’homme (surtout quand il le nie!)
    – un immense désordre planétaire de violences et de massacres d’ici la fin de ce siècle où la lutte individuelle pour la vie ignorera la religion, la morale et la société…
    On voit déjà les problèmes que posent à la Chine une règlementation trop drastique, telle la fameuse loi sur “l’enfant unique” qui conduit à un gros déséquilibre du sexe ratio dans un pays où déjà, de tradition, on donnait les petites filles à manger aux cochons…
    Reste à savoir vers quelle option les “bonnes consciences” vont faire pencher la balance!
    Les religieux s’attèlent très sérieusement à la compréhension de ce problème, et à ma grande surprise ce sont finalement les milieux qualifiés de plus “conservateurs” pour ne pas dire “intégristes” dans l’Eglise qui sont les plus réceptifs et le plus ouverts à l’étude de ce problème!
    Je l’ai mainte fois constaté au cours des conférences que j’ai pu faire sur la question…
    Au cours du XX eme siècle la population mondiale a été multipliée quasiment par 5!
    Nous sommes 7 milliards aujourd’hui…et s’il est une évidence, c’est que cette population ne sera pas de 35 milliards à la fin de ce siècle…
    Reste à savoir si la population aura su s’auto-réguler dans l’intervalle ou si les conditions du milieu se seront tellement dégradées que dans l’éprouvette Terre la culture de la population humaine sera en pleine dégénérescence…
    Cela est de notre responsabilité dès aujourd’hui.
    Car ce sont nos enfants ou du moins nos petits enfants qui le vivront et subiront les conséquences de cet aveuglement…
    Quitte alors, pour s’en sortir, à mettre en application à ce moment là la fameuse formule “Faire des enfants tue!” qui a fait la “renommée” de Michel Tarrier…
    Certains comprendront alors que c’est l’aveuglement d’aujourd’hui qui en aura été le seul responsable du drame qu’ils vivront…
    Evidemment nous ne seront plus là pour le voir…C’est tellement commode et tellement confortable de savoir qu’on ne sera jamais jugé pour les conséquences de ses actes!
    Personnellement, j’ai la faiblesse et l’humilité de croire que Dieu n’est pas un imbécile er qu’il a toujours eu le souci de l’évolution de sa Créature…Il a donné à l’homme la capacité de trouver les moyens d’éradiquer les maladies infantiles et la plupart des pandémies qui régulaient “naturellement” le volume des populations…Or, dans le même temps, Il a aussi donné à l’homme la capacité de trouver le moyen, par la contraception, de passer d’un contrôle subi à un contrôle raisonné de ses populations…
    Qui aurait le culot de croire que c’est une “coïncidence”???
    Mais je n’ai pas la prétention de convaincre quiconque ici!…
    Ce qui est sûr, c’est qu’à s’opposer à toute force et pire, à militer contre la régulation planétaire à terme de la population, on sera la cause d’infanticides effarants, systématiques, massifs et récurrents, qui feront passer le massacre des Saint Innocents pour une aimable plaisanterie…
    Là “tuer des bébés” ne sera plus le moyen de “sauver la planète”, cela sera seulement la condition de survie pour l’individu dans la jungle de la deshumanisation…
    Et c’est nous, dès aujourd’hui, par un entêtement aussi irresponsable qu’imbécile, qui en auront été les responsables…

  6. Saint Plaix : nul doute que vos conférences aient été tout à fait intéressantes. Nul doute aussi que vos positions sont en contradiction avec l’enseignement de l’Eglise catholique (et non pas “chrétienne” : les théories du pasteur Malthus, dépassées, ne sont pas reconnues par l’Eglise). La formule “Faire des enfants tue!” ne sera absolument jamais acceptable pour des catholiques, qui voient en chaque personne, même la plus petite cachée dans le sein de sa mère, le reflet de la présence de Dieu. Ce que l’Eglise propose, plutôt que d’autoriser des moyens artificiels de contraception qui ravalent l’homme au niveau de ses instincts, c’est d’élever l’homme en le rendant responsable de sa sexualité et donc de sa descendance. Vous, vous préconisez une solution de mort pour éviter des morts. On tourne en rond. Plutôt que d’attendre que l’Eglise “légalise” la contraception artificielle, il faut se bouger pour faire connaître les moyens -qui sont à la portée de tous- d’une sexualité -et donc d’une démographie- responsable. Mais pour cela, il faudrait cesser de dissocier sexualité et don de la vie. Je suis d’accord, il y a du travail, et les instances internationales font tout pour nous faire croire que l’accroissement démographique est exponentiel et que la planète ne pourra jamais nourrir tout ce monde, ce qui est faux (lisez à ce sujet le livre de Stanislas de Larminat, très bien fait http://ethicpedia.org/spip.php?article88). A nous de ne pas nous décourager, avec la grâce de Dieu. Bonne journée. M.B.

  7. Désormais les animaux sont reconnus “êtres vivants doués de sensibilité”(ce qui est exact)mais on refuse ce statut aux enfants à naître…
    par ailleurs les scientifiques du “transhumanisme et de “l’homme augmenté”affirment que dans quelques décénies les découvertes permettront à l’homme de vivre plus de 120 ans.Belle folie que tout cela qui laisserait peu de place aux générations à venir !

  8. C’est voulu par le Clan mondialiste :
    Une incroyable histoire LE STONEHENGE AMÉRICAIN
    Publié le 29 mars 2011 par bodyspiritzen
    Cet étrange monument d’Amérique présente des tables massives de granit
    qui ont des fonction d’horloge, de calendrier et de compas.
    cinq tables massives de granit poli sortent de la terre en forme d’étoile.
    Erik Malinowski en dresse l’analyse suivante :
    1. Le monument siège au point le plus haut d’Elbert County et il est orienté pour suivre la course annuelle du soleil d’est en ouest.
    2. A l’équinoxe ou au solstice, les visiteurs qui se trouvent sur le côté ouest de la « boite aux lettres » sont en mesure de voir le soleil se lever sur l’horizon.
    3. Un trou percé au niveau de l’œil, dans la pierre de support du milieu, permet au passionné d’astronomie de localiser Polaris, l’Etoile du Nord.
    4. un trou de 7/8 pouces, percé dans la table, concentre un rayon de soleil sur la colonne du centre et à midi indiquant le jour de l’année.
    Les rocs font chacun 16 pieds de haut, et quatre d’entre eux pèsent plus de 20 tonnes. ils soutiennent un monolithe de 12,5 tonnes. lorsqu’on s’approche de l’édifice,il est difficile de ne pas penser immédiatement au Stonehenge d’Angleterre.
    Sous le titre La Table des DIX commandements de l’establishment pour le Nouvel Ordre Mondial, voici abordé la question du Stonehenge américain.
    Le 22 mars 1980, au sommet d’une colline dans le comté d’Elberton, en Georgie, aux Etats-Unis, des « inconnus » ont érigé une pierre mégalithique appelée Georgia Guide Stones. Le groupe d’individus à l’origine de cela a fait graver en plusieurs langues dix commandements surprenant dont voici les premiers :
    1. Maintenez l’humanité en dessous des 500.000.000 en équilibre perpétuel avec la nature.
    2. Unissez l’humanité avec un nouveau langage
    3. Règlement des conflits au sein d’une Cour mondiale.
    Dans ce numéro, retenons l’objectif avoué de réduire de plus de 90% la population mondiale. Selon Wikipedia : « Ce monument suscite de nombreuses théories d’un complot mondial au sujet d’un plan secret pour la réduction de la population mondiale à 500 millions d’individus. Sur ce point, cette théorie peut être considérée comme probable (sic) ». Ceux qui ont commandé ce monument ont voulu garder l’anonymat. On connaît que le pseudonyme de « R.C.Christian ».

Publier une réponse