Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pour le PS, les carottes sont cuites !

Il n'y a pas que les agriculteurs et les éleveurs qui sont en colère contre le gouvernement. Les buralistes donnent également de la voix.

Après s'en être pris à des radars, ils ont déversé ce matin près de quatre tonnes de carottes – emblème de leur profession – devant le siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris.

C

Partager cet article

14 commentaires

  1. http://www.bienpublic.com/edition-cote-de-nuits/2015/07/22/hollande-en-cote-d-or-ce-vendredi
    Le président de la Ripoublique François Hollande sera en Côte-d’Or demain jeudi pour une visite […] dans le cadre du classement des climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’Unesco.
    A quand ira-t-il à Caen voir les agriculteurs ?

  2. Ça n’existe déjà plus pour certains alors!!!!!

  3. courageux mais pas téméraire, il est temps que toutes les classes de la société se révoltent et envoie ces guignols l) où ils devraient être: en prison, pour vol de la nation , démembrement de la famille, mise en place de lois contre la loi naturelle et j’en passe et des meilleures

  4. On constate donc que les pauvres buralistes opprimés ont assez d’argent pour acheter quatre tonnes de carottes et les mettre à la poubelle.
    Il faut rappeler que les buralistes, comme tous les esclaves volontaires de l’Etat, bénéficient d’un privilège : le monopole de la vente du tabac, des timbres et des jeux de hasard, en échange de quoi ils font office de percepteur.
    Les buralistes n’ont jamais protesté contre l’interdiction faite aux kiosquiers, aux boulangers ou aux garagistes de vendre des cigarettes, des timbres ou des billets de loto.
    Il ne faudrait pas qu’ils la ramènent de trop, maintenant que leur patron change (légèrement) d’avis.
    Il y a ce qu’on voit, et ce qu’on ne voit pas. On voit les carottes, on ne voit pas le fait qu’il est impossible aux Français de se procurer commodément des timbres ou des cigarettes chez n’importe quel “petit commerçant de proximité”. Ceux dont les franchouilles souverainistes genre Périco Légasse nous cassent les oreilles en prétendant qu’ils font partie du “modèle social français” (mais seulement quand ça les arrange).
    Quand le tabac est trop cher, les buralistes râlent parce que les ventes baissent, quand le tabac n’est pas assez cher ils râlent parce qu’ils ne gagnent pas assez, quand l’Etat impose le paquet banalisé les buralistes râlent parce que ça fait fuir la clientèle… On ne peut pas, à la fois, postuler au métier de percepteur, et s’insurger quand l’Etat change les règles qui gouvernent la perception de l’impôt.
    Quand on est fonctionnaire, on exécute les volontés de l’Etat et on ferme sa gueule.

  5. Quel gâchis, c’est du fumier qu’il fallait déverser, pour les “avec dents”.
    Le socialisme c’est le mensonge, la ruine, et l’esclavage.

  6. Érigez des guillotines au lieu de gaspiller des carottes !!!

  7. Oui, les carottes sont vraiment cuites!

  8. @gaudete :
    Entièrement d’accord avec vous !!! L’union ne pourra être que la force !!!
    Seulement, (à mon humble avis), tout ceci est justement fait pour créer l’illusion d’un mécontentement général, mais hyper-divisé !
    Comme par hasard, quand l’un a apaisé SA colère, c’est un autre qui reprend derrière !
    Nos soi-disant syndicats nationaux sont incapables de créer un mouvement où TOUS les mécontents seraient réunis ? (Et là, la Banque saute !!! Je veux dire les Ripoux-Politicards)…
    Je subodore une vente de nos représentants, toutes catégories de “sans-dent” confondues, à la caste… Même de ce côté rien à en attendre !!!
    Y sont forts avec leur pognon non ???

  9. Et dire que ces carottes (qui sont des légumes comestibles) vont être mises à la poubelle par les services de voirie, sans protestation semble-t-il ni des écologistes ni des associations dispensant de la nourriture aux nécessiteux.

  10. Les Carottes sont pour les “lapins crétins” de la rue Solférino.

  11. Que peuvent faire les socialistes de quatre tonnes de carottes ?
    Nous sommes déjà assez “b.i..s” comme cela.
    Il est temps de faire de la salade ultra pimentée rue de Solférino.

  12. Ceci dit, j’ai bien aimé la justification des buralistes de Gironde qui ont neutralisés des radars : “si l’Etat peut se passer des recettes fiscales du tabac, il peut se passer des recettes fiscales des radars aussi !”

  13. C’est Fabius qui sea content.
    Souvenez-vous de son goût affiché pour les carottes râpées :
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/212086-premier-ministre-ministre-depute-fabius-une-carriere-a-l-envers.html

  14. on peu faire valoir ses droits ce qui est normal sans jeter de la nourriture ils en à qui grève de faim mêmes en FRANCE hélas et de plus en plus !!!
    c’est à d’éploré hélas quand FRANCE on ne peu pas trouver nos produits Français en plus grand nombre dans les magasins et grandes surfaces , on est en FRANCE mince alors !!!
    depuis trop longtemps la FRANCE est devenu une grande et grosse poubelle à causse à 100 pour cents des politiciens honte !!!

Publier une réponse